Le régulateur italien lie le scandale du "calcio" à la Bourse

 |   |  187  mots
La Consob, le régulateur boursier italien, a établi un lien entre l'actuel scandale du football italien et la cotation des clubs de la péninsule. " Le scandale qui a éclaté dans le "calcio"met en lumière les aspects critiques de la cotation des clubs ", a reconnu le président de la Consob, Lamberto Cardia. La fédération italienne, la FIGC, s'est félicitée de ces propos et a estimé qu'un " retrait de la cote des clubs italiens serait le bienvenu ".Comme le faisait remarquer La Tribune dans une analyse du 2 juin dernier, deux des trois clubs italiens cotés, la Lazio de Rome et la Juventus de Turin, sont au coeur des turbulences du football italien. Deux clubs non cotés, la Fiorentina et le Milan AC, sont également concernés. La Roma, troisième club coté, reste pour le moment épargnée. Cette annonce de la Consob intervient alors que la Commission européenne étudie toujours les propositions du gouvernement français pour encadrer la cotation des clubs dans l'Hexagone. L'Italie a autorisé en 1996 la cotation en Bourse des clubs de football.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :