Deutsche Börse prétend avoir le soutien des places

Dans une lettre aux salariés de Deutsche Börse dont le contenu a été largement diffusé dans la presse, Reto Francioni, le patron de la Bourse allemande, avertit qu'une fusion avec Euronext aura des conséquences sociales : " Nous ferons tout pour supprimer aussi peu d'emplois que possible [...] Mais on ne peut exclure des ajustements de capacités... "La mise en garde est bienvenue, mais surprenante alors qu'Euronext est aujourd'hui engagée avec la Bourse de New York. Se disant, toujours dans le même courrier, prête à " faire des compromis ", Deutsche Börse veut faire passer l'idée qu'elle a reçu le soutien des places et des utilisateurs, à défaut d'avoir convaincu les actionnaires : " Nous continuons à discuter avec les parties prenantes et avons élargi notre cercle de contacts aux Pays-Bas, la Belgique et le Portugal. La réponse a été entièrement positive. " Idem à Paris, où Reto Francioni prétend avoir persuadé plusieurs personnalités.Pressé d'en dire plus à plusieurs reprises, le Suisse refuse de dévoiler l'identité des convaincus. Et malgré la neutralité affichée par Henri Lachmann, le patron de Schneider mandaté par Paris Europlace pour apprécier les grandes manoeuvres actuelles, les professionnels favorables à une alliance Euronext-Deutsche Börse sont encore bien silencieux.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.