Le contrôle d'Edison par EDF et AEM jugé illégal

L'autorité italienne de la concurrence Antitrust a contesté la prise de contrôle conjointe du groupe d'électricité Edison par EDF et par la société milanaise AEM. Une position qui a lourdement pesé sur le cours de l'action EDF (- 1,44 %, à 38,42 euros.Selon elle, Edison, qui contrôle Edipower, ne respecte pas la règle qui prévoit que les sociétés publiques ne peuvent détenir plus de 30 % du capital d'un des trois groupes de production d'électricité qu'Enel a dû céder en 2000 (Edipower, Eletrogen et Interpower). Or, EDF et Edison sont des sociétés à capitaux majoritairement publics. L'Antitrust demande donc " que toutes les mesures adéquates soient prises pour faire cesser la violation de loi " et " pour rétablir une situation de marché permettant une concurrence normale entre opérateurs ". " C'est une évaluation pertinente que le gouvernement va étudier avec une attention particulière ", a indiqué le ministre chargé du Développement et de l'Économie, Pierluigi Bersani. Toutefois, en 2000, le gouvernement n'a pas précisé qui devait faire respecter la législation ni quelles seraient les sanctions.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.