Eurotunnel souffle le chaud et le froid sur son futur

Il n'y a pas de raison de désespérer [...]. Nous sauverons Eurotunnel ", continue de promettre le PDG du groupe dans une publicité diffusée hier. Tout n'est pas rose pour autant. Le groupe qui gère le tunnel sous la Manche a averti, hier soir, à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires semestriel, que "la demande de procédure de sauvegarde pouvait avoir un impact négatif sur les réservations des clients ou les exigences de fournisseurs qu'il est aujourd'hui très difficile d'estimer ". La procédure de sauvegarde sera examinée par le tribunal de commerce de Paris le 25 juillet à 14 h 30, si les créanciers ne se sont pas mis d'accord sur un plan de restructuration d'ici là.Le groupe a également publié son chiffre d'affaires au premier semestre : l'activité navettes progresse de 3 % à 219 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires total de 399 millions d'euros en hausse de 2 %. La marge d'exploitation progresserait de 12 % à 233 millions d'euros : un résultat très bon, selon Eurotunnel.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.