L'Europe cherche à améliorer sa gouvernance économique

 |   |  186  mots
La facture que l'Irlande devra acquitter en contrepartie de l'aide européenne figure au menu des chefs d'État et de gouvernement se retrouvant à Bruxelles à la fin de la semaine. Mais ce ne sera pas le seul élément de discussion. Tel l'air, l'agenda européen a tendance à s'étendre quand la pression des marchés se relâche. Or depuis le début de l'année, les marchés sont relativement calmes. Ce n'est donc pas un ordre du jour resserré, mais un catalogue complet de sujets qui sera mis sur la table par le président Sarkozy et la chancelière Angela Merkel : réforme de la facilité européenne de stabilisation de l'euro, concrétisation du « gouvernement économique » européen, qui n'a pas tellement progressé depuis un an, resserrement des règles du Pacte de stabilité et de croissance, et enfin, gestion de la crise financière larvée au Portugal et en Espagne. Ce « paquet global », annoncé depuis quelques semaines, ne sera finalisé au mieux qu'en mars, car sur chaque point, « un important travail » reste à accomplir, confiait hier une source européenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :