Le marché parisien sauve les 4.000 points

 |   |  325  mots
Après avoir dévissé dans les premiers échanges (- 1,22 % au plus fort de la baisse), le CAC 40 s'est repris en milieu d'après-midi pour finalement terminer en hausse de 0,08 % à 4.005,50 points.Le début de séance a d'abord été marqué par un accès de fébrilité. La publication des chiffres du PIB américain vendredi a laissé des traces. Tout comme la crainte d'une pénurie de pétrole en cas de blocage du Canal de Suez compte tenu de l'instabilité politique en Egypte. Mais l'annonce d'un remaniement gouvernemental par Hosni Moubarak a toutefois provoqué un regain d'optimisme, au fil des heures. Dans ce contexte, plusieurs indicateurs macroéconomiques meilleurs que prévu et laissant penser que la croissance mondiale n'est pas remise en cause ont permis au marché de se reprendre pour terminer à l'équilibre.Plus forte hausse du CAC 40, Carrefour a bondi de 5,33 %. Le groupe a confirmé étudier l'éventualité d'une mise sur le marché de deux de ses filiales. Essilor International s'est adjugé 0,85 %, porté par le changement de recommandation d'Oddo Securities. L'intermédiaire est passé d'« accumuler » à « acheter ». Technip a progressé de 1,04 % après avoir annoncé l'acquisition, pour un montant de 10 millions de livres sterling, de tous les actifs de Subocean Group une société d'installation de câbles sous-marins basée au Royaume-Uni. La banque fléchitPrincipal frein à la progression du CAC 40, le secteur bancaire a fléchi sous les incertitudes géopolitiques. BNP Paribas s'est replié de 0,87 %, Crédit Agricolegricole de 1,46 %, Natixis de 0,54 %. Société Généralecute; Générale qui a une implantation importante en Égypte avec la NSGB, l'une des premières banques privées du pays, a reculé de 2,26 %. Lafarge a lâché 1,65 %. Le groupe qui effectue 25 % de son bénéfice opérationnel au Moyen-Orient a été pénalisé par la situation qui règne en Egypte. Hors CAC, Manitou (+ 8,42 %) espère revenir à l'équilibre opérationnel sur l'ensemble de l'exercice 2010. J. N.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :