Hôtel Ephelia : un géant à Mahé

 |   |  255  mots
Les 244 suites et 42 villas d'Ephelia, dernier-né des hôtels Constance, peuvent accueillir 600 clients : un chiffre bien élevé pour les modestes Seychelles. Mais le site s'étend sur 120 hectares, et chaque hôte y dispose donc de 5 hectares, à répartir à son choix entre plage sauvage ou sable civilisé, mangrove ou forêt... Le groupe mauricien convoitait seulement l'Anse de Port Launay, chère au coeur des Seychellois pour sa forme ronde et ses eaux marine, qu'occupait jusqu'en 1998 un Service national de la jeunesse. Le gouvernement, désireux d'accueillir des séminaires internationaux, insistait pour ajouter au complexe la baie de Port Glaud, à quelques centaines de mètres au sud. Ainsi comme son frère le Lémuria sur l'île voisine de Praslin, l'Ephélia offre, non pas une plage, mais une collection de plages, plus ou moins ventées, exposées ou profondes. Nuage en écharpe, le sommet du Morne Seychellois (906 m) veille sur la baie idéale pour flâner en canoë ou pour que barbotent les enfants du miniclub (4 à 12 ans). En traversant la mangrove pour rejoindre la plage nord, on passe - sans s'arrêter ? Difficile - devant les chics huttes de pierre surmontées de chaume du spa Shiseido ( 7.500 m2). De ce côté, les neuf villas bâties sur la colline, avec piscine et kiosque, profitent aux premières loges d'un panorama somptueux. Des sentiers s'égaillent, menant à des criques désertes que l'on partage avec un congrès de raies pastenagues ou des colloques de pailles-en-queue... Un zeste de paradis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :