Asus se lance aussi sur le marché des tablettes tactiles

 |   |  535  mots
Et une tablette tactile de plus ! Le taiwanais Asus, le pionnier des mini-ordinateurs portables, a levé lundi le voile sur son Eee Pad, lors de l'ouverture du salon informatique Computex, à Taipei (Taiwan). Certes, les lancements de tablettes se multiplient depuis l'avènement de l'iPad d'Apple, le 3 avril. Mais tous les fabricants n'ont sans doute pas autant d'ambition que Jonney Shih, président du conseil d'administration d'Asus, qui déclarait récemment vouloir devenir « le deuxième Apple » sur le marché des tablettes. Lequel pourrait atteindre 4, voire 8 millions d'unités vendues dès cette année, selon différents cabinets de recherche. En réalité, ce n'est pas une tablette que Jonney Shih a présenté aux journalistes que le groupe a invités à Taipei, mais deux. « Nous souhaitons offrir plusieurs choix au consommateur », argumente le patron d'Asus. La première tablette, l'Eee Pad EP121, possède un écran de 12 pouces, contre 9,7 pour l'iPad. Elle permet de surfer sur Internet, de lire des livres, d'accéder à ses courriels, de travailler sur la suite bureautique Office de Microsoft, etc. Tout cela en même temps, sans qu'il soit besoin de fermer son document Word pour ouvrir un livre numérique, par exemple. L'Eee Pad EP121 est en outre dotée d'un port USB, d'une caméra et supporte le logiciel Flash d'Adobe, qui permet de lire nombre de vidéos. « Nous n'avons rien voulu sacrifier », s'amuse Jonney Shih, un brin ironique puisque l'iPad d'Apple est dépourvue de ces trois fonctionnalités. à partir de 399 dollarsLa seconde tablette dévoilée par Asus, l'Eee Pad EP101TC, est la petite soeur de la première, avec un format de 10 pouces, pour satisfaire les utilisateurs très nomades. Elle pèse 675 grammes, contre 730 grammes pour la tablette d'Apple. Elle sera commercialisée au premier trimestre 2011 à un prix allant de 399 à 449 dollars pour la version wi-fi/3G, indique Judy Wu, responsable marketing chez Asus, alors que le modèle correspondant de l'iPad est pour le moment vendu entre 629 et 829 dollars. Le prix de l'Eee Pad EP121 n'a, lui, pas été révélé, mais cette tablette sortira elle aussi au cours des trois premiers mois de 2011. Les deux modèles d'Eee Pad tourneront d'abord sur le système d'exploitation Windows 7 de Microsoft, puis sur le MeeGo, une fois que ce système d'exploitation mobile open source développé par Intel et Nokia sera prêt. Dès lors, les détenteurs d'Eee Pad ne bénéficieront plus seulement des 2.000 applications développées par Asus auxquelles s'ajoutent celles de Windows, mais sans doute aussi des « applis » de Symbian, le système d'exploitation de Nokia. En attendant, les consommateurs découvriront en septembre une autre nouveauté d'Asus. Il s'agit d'un lecteur de livres numériques qui joue également le rôle d'assistant numérique personnel (PDA). Commercialisé entre 199 et 299 dollars, cet objet hybride cible tout particulièrement les hommes d'affaires, qui doivent prendre des monceaux de notes, et les étudiants, qui pourront ainsi recopier des centaines d'heures de cours au moyen d'un stylet. La diversification semble devenue le maître mot d'Asus, qui a débuté dans les cartes-mères avant de devenir le cinquième fabricant mondial de PC portables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :