Youkado veut bousculer le marché du coffret-cadeau

 |   |  314  mots
Youkado espère trouver son public dès Noël prochain. Cette PME de neuf salariés, fondée à Roubaix en juin 2009 par deux anciens cadres de chez Castorama, Philippe Desprets et Stéphane Frémy, vient de lancer un nouveau concept de coffret-cadeau. À contre-courant de tous ses concurrents. « Tous les intervenants de ce marché, type Wonderbox ou Weekendesk, ne proposent que des prestations de services. Youkado vend des coffrets pour des cadeaux physiques », explique Philippe Desprets, son PDG.1.000 points de vente en vueVendu à partir de 49,99 euros, le coffret permet à son heureux destinataire de trouver son cadeau idéal : il accède, via Internet, à un catalogue de 100 à 200 produits de marques (JVC, Samsung, Diesel, etc.) disponibles en temps réel. Ce cadeau lui sera livré à domicile, sans frais. Youkado propose des coffrets pour les adolescent(e)s, les hommes, les femmes, les nouveaux-nés et les adeptes des produits écolos. Ils sont vendus en ligne, auprès des comités d'entreprise, mais aussi et surtout dans la grande distribution, alimentaire et spécialisée. Philippe Desprets affirme avoir déjà décroché le référencement de ses gammes dans 1.000 points de vente pour Noël, notamment chez Carrefour et Auchan. « Le produit est facile à vendre », se félicite l'entrepreneur. D'ici la fin de l'année, Youkado va lancer un coffret footballistique, le « Goal », Coupe du monde 2010 oblige. Il sera dans une centaine de points de vente dont chez Castorama, Boulanger et King Jouet. Ce test grandeur nature permettra à Youkado d'éprouver son concept. Le tout pour mieux se préparer à Noël 2010, période qui pourrait générer près de 70 % de ses ventes. La PME espère atteindre l'équilibre dès 25 millions d'euros de chiffre d'affaires. Objectif qui, compte tenu de ses débuts tambour battant, pourrait être atteint fin 2011, avec un an d'avance sur le plan prévu. Juliette Garnier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :