En bref

 |  | 273 mots
STRONG>La Commission européenne lance une enquête contre la Hongrie pour ses taxes sur les firmes étrangères Après avoir été vivement critiquée en fin d'année 2010 pour sa nouvelle loi sur les médias, la Hongrie, qui vient de prendre la présidence de l'Europe, se voit maintenant mise sous enquête par la Commission européenne pour la taxe exceptionnelle qu'elle ponctionne depuis octobre dernier sur les entreprises étrangères présentes dans le pays. Plusieurs investisseurs français, tels Axa, EDF, GDF Suez, Vinci, Auchan ou les petits magasins Cora et Match, sont touchés par cet impôt destiné à remplir les caisses de l'Etat hongrois notoirement en difficultés financières, de même que des groupes allemands comme l'assureur Allianz, les groupes d'énergie E.on, RWE, EnBW, le géant des télécoms Deutsche Telekom ou le groupe de distribution Rewe. Depuis la chute du communisme en Hongrie, quelque 65,5 milliards d'euros auraient été investis dans le pays par des firmes étrangères. (Lire également latribune.fr)L'activité manufacturière augmente aux États-Unis L'activité des industries manufacturières s'est accélérée aux Etats-Unis en décembre, selon l'indice des directeurs d'achats de l'association professionnelle ISM, publié lundi. L'indice a gagné 0,4 point par rapport à novembre, pour s'établir à 57 %. C'est son plus haut niveau depuis le mois de mai, L'indice montre que l'activité des entreprises manufacturières du pays a progressé pour le dix-septième mois d'affilée, à un rythme plus rapide qu'en novembre, où elle avait ralenti. L'industrie manufacturière est le moteur principal de la reprise économique en cours aux Etats-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :