Le Brésil et le Mexique, futurs pays de cocagne des banquiers occidentaux

 |   |  297  mots
Depuis le début de la crise, la Pologne et la Turquie accaparent l'attention des banquiers européens. Ces dix-huit derniers mois, trois opérations ont été réalisées dans ces deux pays : BBVA a acquis 25 % du capital de la turque Garanti Bank et Santander et Raiffeisen ont repris les polonaises Zachodni et Polbank. Toutefois, « les prix sont devenus très élevés sur ces marchés et les actifs disponibles deviennent rares, notamment en Turquie », estime un analyste. Par conséquent, les banques du Vieux Continent pourraient décider de traverser l'Atlantique. Aujourd'hui, elles sont peu présentes sur le continent américain. Pourtant, « deux pays en particulier offrent beaucoup d'opportunités : le Brésil et le Mexique », continue l'analyste. La densité bancaire du Brésil est très faible, avec seulement une agence pour 7.266 habitants, selon Selenium Consulting, contre une pour 1.337, par exemple, en France. En outre, le boom économique brésilien a fait émerger une population de gros patrimoines, susceptible d'attirer les grandes banques privées occidentales. Concurrence au MexiqueHSBC et Santander sont les seuls groupes bancaires européens à disposer d'une présence notable à la fois au Mexique et au Brésil. Santander, qui compte près de 2.300 agences au Brésil, a lancé un vaste projet pour en ouvrir 600 nouvelles. L'espagnole avait racheté en 2009 ABN Amro Real. Au Mexique, la concurrence des établissements nord-américains est rude. Citigroup recense ainsi déjà 1.700 implantations dans le pays. Mais certains européens tirent tout de même leur épingle du jeu. Outre HSBC et Santander, l'espagnole BBVA est la troisième banque du Vieux Continent à y disposer d'une forte présence, avec plus de 2.000 agences. Aujourd'hui, pour Santander et BBVA, l'Amérique latine représente, respectivement, 60 % et 80 % de leur réseau international. A. M.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :