E comme éducation

 |   |  131  mots
Début mai, Roland Koch, alors ministre-président CDU du Land de Hesse, avait demandé que l'on s'interroge sur le financement de l'objectif d'Angela Merkel de doubler d'ici à 2015 la part des dépenses dans l'éducation et la recherche. La chancelière a mis fin à la discussion en déclarant taboue toute économie dans ce secteur, ainsi que dans celui de la petite enfance. Et Roland Koch a démissionné.L'Éducation nationale française, premier budget de l'État, aura supprimé plus de 65.000 postes entre 2007 et 2011, en vertu de la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Seuls l'enseignement supérieur et la recherche, dont le budget augmente en moyenne de 2,1 milliards d'euros par an depuis 2008, ont obtenu un gel des suppressions de postes pour 2010 et 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :