I comme impôts

 |   |  114  mots
Non seulement les promesses de baisses d'impôts ne sont plus d'actualité, mais Wolfgang Schäuble a même prononcé récemment le mot de « hausses d'impôts ». Une augmentation de l'impôt sur le revenu semble exclue, mais selon la presse allemande, le ministre des Finances pencherait en faveur d'une hausse de la contribution solidarité en faveur de l'ex-RDA de 5,5 % à 8 %.Dans le discours, Nicolas Sarkozy a fait de la non-augmentation des impôts l'alpha et l'oméga de sa politique fiscale. Dans les actes, l'offensive contre les niches fiscales (lire ci-dessous) et l'annonce d'une taxation des hauts revenus et des revenus du capital ébrèchent considérablement le dogme et le bouclier fiscal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :