Aldes sera boosté par les nouvelles règles thermiques

 |   |  496  mots
Une superbe créature traverse l'écran de télévision et les saisons, indifférente aux variations de température. Normal, sa maison est équipée de Températion, fabriquée par Aldes ! Le spot publicitaire - la campagne est diffusée sur les chaînes à partir de février (puis en août-septembre), déclinée dans la presse déco maison et sur les sites spécialisés du secteur du bâtiment - vante le dernier-né des systèmes industriels de la PME basée à Vénissieux (Rhône). La campagne vise à (re)créer un environnement de confort domestique fédérant à la fois les particuliers et les professionnels, distributeurs pour un tiers et installateurs pour deux tiers.« Températion est un aboutissement dans la démarche de moindre consommation énergétique qui a tout pour séduire les acteurs du marché », souligne Stanislas Lacroix, directeur général d'Aldes. Ce système multifonction permet grâce à une VMC (ventilation mécanique contrôlée) double flux de ventiler, chauffer, rafraîchir l'habitation et, en prime, de produire de l'eau chaude toute l'année. Encore en phase de lancement, le nouveau produit est installé dans l'habitat (maisons individuelles et appartements) et en test dans le tertaire. Aujourd'hui, il représente seulement 2 % du chiffre d'affaires mais devrait prendre une part croissante dans l'activité de la société, avec l'application des normes BBC/Réglementations thermiques 2012 et des mesures européennes favorisant les économies d'énergie. « On est dans une période transitoire, où sont apparus les premiers arrêtés de réglementation technique en attendant des précisions sur la règle du jeu des calculs », précise Stanislas Lacroix.Les mesures favorisant la construction-rénovation du bâtiment et le passage réel à la réduction des consommations d'énergie devraient donc booster un chiffre d'affaires, stabilisé depuis deux ans à 211,5 millions d'euros (pour un résultat net autour de 4,5 millions d'euros). « Dans un environnement très chahuté », selon son directeur général, Aldes a pu maintenir son niveau de croissance grâce à l'international (20 % de l'activité), et notamment à ses pays prioritaires : le marché nord-américain, où l'entreprise française s'est renforcée en 2010 avec l'acquisition d'Air 2000, une PME canadienne spécialisée dans la fabrication de systèmes techniques ; le Moyen-Orient, l'océan Indien, l'Europe et la Chine. Depuis Shanghai où elle compte une petite usine réalisant 4,5 millions d'euros de chiffre d'affaires (+ 10 %), Aldes a essaimé dans six régions et se prépare à l'ouverture d'un « marché colossal » prévu par le futur plan quinquennal.En France, l'entreprise lyonnaise a repris en 2009 Airpac (63 salariés), une start-up spécialisée en génie frigorifique et passée en cinq ans de 600.000 à 20 millions d'euros de chiffre d'affaires. Ces deux dernières acquisitions illustrent depuis trente ans la capacité de l'entreprise familiale à se développer également par des croissances externes liées à son expansion géographique et au lancement de produits innovants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :