L'aide au développement atteint un record

 |   |  236  mots
L'aide Publique au Développement (APD) a atteint en 2010 un niveau record s'élevant à 129 milliards de dollars. Mais les 23 pays riches, membres du comité d'aide au développement, restent en deçà de leurs promesses faites aux pays en développement. Il manque 19 milliards de dollars, précise l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) qui estime que l'Afrique pourrait être la principale victime de cet écart entre promesses et réalité.Alors que les donateurs du G8 s'étaient engagés en 2008 à augmenter de 25 milliards de dollars l'aide destinée à l'Afrique, cette contribution n'a été que de 11 milliards. Par rapport à 2009, le niveau global de l'aide reflète pourtant une hausse de 6,5 %. Au sein de l'Union européenne, les pays qui participent s'étaient engagés à porter en 2010 le montant de l'APD à 0,51 % de leur Revenu National Brut (RNB), un indicateur de la richesse d'un pays. En comparaison avec ses voisins européens, la France ne fait pas bonne figure. L'aide française en 2010 ne représente que 0,50 % du RNB alors que Belgique, Finlande, Royaume-Uni et Irlande dépassent le seuil fixé. La Suède, le Danemark, le Luxembourg et les Pays-Bas dépassent eux les 0,7 %. En outre, l'ONG Oxfam France dénonce un gonflement des chiffres, avec notamment une aide de 400 millions d'euros à destination de Mayotte, devenu le 31 mars dernier le 101e département français et cinquième département d'outre-mer.Erwann Kerrand

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :