Un "Irangate" pour Obama ?

 |   |  285  mots
David Plouffe, le directeur de campagne de Barack Obama en 2008, aurait reçu 100.000 dollars de la part d\'une entreprise ayant des liens avec l\'Iran selon le Washington Post, qui avait fait tomber Nixon après avoir révélé le scandale du Watergate. Le conseiller aurait reçu cette somme de la part d\'une filiale de l\'entreprise de télécommunications sud africaine pour deux conférences données en décembre 2010 au Nigéria. Soit un mois avant de rejoindre la Maison Blanche. Une épine dans le pied de Barack Obama à l\'apporche de l\'élection présidetielle américaine à laquelle il est candidat à sa propre réélection. Sans démentir, Washington tente de lever les soupçonsA Washington, on ne dément pas la présence de David Plouffe au Nigéria en Décembre 2010, mais on assure que David Plouffe y \"a [seulement] donné deux conférences sur la technologie mobile et les communications digitales et n\'a tenu aucune réunion avec la direction de l\'entreprise\".Des relations commerciales avec l\'Iran et la SyrieMTN Group est surveillée de près par les autorités américaines, en raison de sa présence en Iran et en Syrie, a souligné le Washington Post. En 2010, elle avait des relations commerciales avec une entreprise de télécoms contrôlée par l\'Etat iranien. Cette affaire intervient alors que le Congrès américain a approuvé mercredi de nouvelles sanctions ciblant les secteurs iraniens de l\'énergie et de la construction navale, au lendemain de l\'annonce par Barack Obama de ses propres mesures pour entraver le programme nucléaire de Téhéran.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :