Les émissions industrielles en baisse depuis 1990

1 mn

Le gouvernement vient de lancer officiellement la concertation relative à la nouvelle taxe carbone. Partenaires sociaux, ONG environnementales et industriels vont négocier en s'appuyant sur un document d'une trentaine de pages réalisé par le ministère du Développement durable et rassemblant de nombreuses données statistiques environnementales actualisées ainsi qu'une série de « pistes de travail ».sur la bonne voieLa lecture des chiffres fait ressortir que la France est sur la bonne voie puisque, globalement, ses émissions de dioxyde de carbone (CO2) sont en 2008 en baisse de 6,4 % par rapport à 1990. Tous les secteurs d'émissions sont en baisse sauf, ainsi qu'on le constate depuis vingt ans, les transports et l'habitat dont les rejets carbonés sont en hausse respectivement de 13,5 % et 11,4 %.La palme de la baisse revient au secteur industriel dont les rejets connaissent la plus forte diminution depuis 1990. À cette époque, il émettait 146 millions de tonnes de CO2. En 2008, plus que 103 millions de tonnes (? 29,1 %). Mieux, les sites industriels soumis aux quotas d'émission (acier, ciment, raffinage, électricité...) et principalement visés par la nouvelle taxe carbone affichent tous des émissions en baisse de 8 % sur quatre ans de quotas. Même si la forte réduction des rejets des industriels est largement due au phénomène de désindustrialisation qui frappe le secteur depuis plus de deux décennies, ces données ne manqueront pas d'être avancées par les industriels afin de modérer au maximum les conséquences sur leur budget de la future taxe carbone. R. J.Infographie1col 50mm

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.