Future EADS  : Louis Gallois vise 350 millions d'économies

 |   |  191  mots
Selon nos informations, le président d'EADS, Louis Gallois, veut économiser 350 millions d'euros à compter de 2012 grâce au plan Future EADS, destiné à mieux intégrer le groupe. Il met toujours la pression pour imposer ce dossier face aux très nombreux opposants internes à ce projet.Pour atteindre l'objectif stratégique de Future EADS, les économies ne seront pas ventilées par divisions mais par services dits transversaux (achats généraux, international, communication...). EADS vise en premier lieu une économie de 90 millions d'euros sur les achats généraux, qui ont été confiés à Airbus. Un chiffre qui semble toutefois modeste au regard des déclarations du directeur général délégué d'Airbus, Fabrice Brégier, à « La Tribune » en juin 2009 : la gestion en service partagé des achats généraux « devrait rapporter de l'ordre de 130 millions d'euros à notre groupe ».Deuxième poste d'économies, le « facility management » (gestion de sites), où EADS compte réduire ses dépenses de 55 millions. Le service international d'EADS (y compris divisions et filiales) contribuera pour 30 millions d'euros et la communication à hauteur de 17 millions sur un budget annuel de 140 millions (environ 300 personnes). M. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :