Fabrice Brégier, directeur général d'Airbus

 |   |  123  mots
La commande d'Emirates permettra à l'A380 d'atteindre ses objectifs de profitabilité. Nous ne sommes plus sur les prix de lancement et nous aurons, au moment de la livraison, réduit fortement nos coûts. Nous avions livré 10 avions l'année dernière, nous en livrerons au moins 20 cette année. Nous gagnerons de l'argent sur cette commande. »En France nous avons déjà fait un effort considérable sur le budget de l'armée avec 1 milliard et demi d'euros de réduction ! Il ne faut pas que nos armées soient les seules à produire un effort. Le jour où l'Europe cessera de financer les bureaux d'études dans les différents pays, nous ferons des économies ! Mais on en est encore très loin. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :