l'intéressement dans la ligne de mire du ministère

1 mn

Le ministère de l'Economie refuse pour l'heure de le confirmer, mais, selon « Le Journal du Dimanche », le gouvernement, en quête de 10 milliards d'économies dans les niches sociales et fiscales, s'apprêterait à relever la taxe sur l'intéressement, la participation et l'épargne salariale de 4 % à 6 %, s'assurant ainsi un gain de 400 millions d'euros supplémentaires pour financer la Sécurité sociale. Cette taxe, qui avait déjà doublé l'an dernier (de 2 à 4 %), devrait voir sa recette passer de 800 millions à 1,2 milliard d'euros. Bercy ne va toutefois pas aussi loin que ce que préconise la Cour des comptes, favorable, elle, à un relèvement à 19 %. Mercredi dernier, l'institution, présidé par Didier Migaud, avait poussé le gouvernement à faire preuve de «plus de vigueur» dans la réduction des niches sociales, lui proposant des pistes pour économiser plus de 15 milliards d'euros. (Lire aussi page 31.)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.