« Avec une rémunération de 5,63 % en 2010, les SCPI ont fait mieux que les obligations à long terme »

 |   |  288  mots
STRONG>Comment les SCPI répartissent-elles leurs investissements ?Fin 2010, ces produits pesaient 22,3 milliards d'euros d'encours. Les SCPI fiscales, qui investissent dans le logement en faisant bénéficier leurs porteurs de parts des dispositifs Malraux, Périssol, Robien, Scellier, etc., représentaient 2,4 milliards. Les 19,8 milliards restants étaient investis par les SCPI traditionnelles vers l'immobilier d'entreprise, environ à 80 % dans des bureaux, à 10 % dans les commerces et à 10 % dans les entrepôts, locaux d'activité ou hôtels. Quel impact la baisse immobilière de 2009 a-t-elle eu sur les SCPI ?Cette crise n'a pas touché profondément les SCPI de rendement car elles investissent dans l'immobilier d'entreprise, dont le cycle diffère de celui de l'habitation. En revanche, en contrecoup du krach boursier, l'immobilier est devenu une valeur refuge où beaucoup d'investisseurs ont placé leurs liquidités. D'où la hausse des prix des logements, le succès du dispositif Scellier et la collecte historique des SCPI l'an passé : 2,5 milliards d'euros. Un chiffre exceptionnel, surtout rapporté à l'encours total des SCPI de 22,3 milliards d'euros. Le produit reste-t-il intéressant malgré la baisse des rendements enregistrée en 2010 ?L'an passé, la baisse des rendements était exclusivement due à la hausse du prix des parts qu'ont connue nombre de SCPI. Du fait de la demande croissante, certaines sociétés ont vu la valeur de marché de leurs titres augmenter, jusqu'à 30 ou 40 %. Cela a pesé sur leur rendement, et donc sur le rendement global du secteur. En réalité, les revenus versés chaque trimestre par les SCPI sont restés stables. En définitive, les SCPI ont rapporté 5,63 % en 2010, une rémunération largement plus intéressante qu'un placement obligataire de long terme par exemple.Daniel While, analyste à l'IEIF (Institut de l'épargne immobilière et foncière)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :