L'Europe va débloquer 300 millions d'euros pour les producteurs de lait

 |   |  301  mots
SocialLes ministres européens de l'Agriculture se réunissent aujourd'hui à Luxembourg avec, sous leurs fenêtres, des milliers de producteurs de lait en colère. Mais cette fois, contrairement à leur « réunion extraordinaire » d'il y a quinze jours à Bruxelles, ils auront de quoi apaiser quelque peu les manifestants. Sous la pression des ministres et du Parlement européen, la Commission devrait annoncer le déblocage d'un fonds laitier proche de 300 millions d'euros en faveur des producteurs l'an prochain. Une aide d'urgence limitée destinée à soutenir les producteurs jusqu'à la remontée des cours du lait. « C'est encore une réponse à une question que nous n'avions pas posée : ce que les producteurs laitiers veulent, c'est des prix raisonnables qui leur permettent de vivre et non de nouvelles subventions », considère Gérard Choplin, de la coordination européenne d'agriculteurs altermondialiste Via Campesina. Engagé dans une campagne pour la création d'une nouvelle régulation après la disparition des quotas laitiers en 2014, cette réunion sera également l'opportunité pour le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, de souder davantage les liens du groupe de vingt et un pays « pro-régulation » qu'il a construit avec l'Allemagne, l'Italie, la Pologne et l'Espagne. Un allié inattenduD'autant que ce « G21 laitier » a trouvé dans la Cour des comptes européenne un allié pour le moins inattendu jeudi dernier. La cour a mis en garde contre le danger d'une libéralisation excessive du marché de lait. Alors que les pays pro-régulation eux-mêmes ne remettaient plus en cause la disparition des quotas laitiers, la cour a estimé que ces quotas étaient efficaces en permettant d'équilibrer les marchés. Elle a donc recommandé à l'Union européenne de continuer à superviser l'évolution du marché laitier, sans pour autant préciser comment. Y.-A. N., à Bruxelles

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :