Hermès résiste : le géant du luxe affiche un ralentissement plus faible que prévu

 |   |  405  mots
Le géant du luxe résiste. Au deuxième trimestre, Hermès a vu sa croissance ralentir à taux de change constant mais tout en affichant des niveaux toujours très élevés qui témoignent de la capacité de résistance du groupe de luxe aux aléas de la conjoncture mondiale. Un ralentissement était attendu, compte tenu du tassement de la croissance mondiale et de la forte dégradation de la conjoncture en Europe, plombée par la crise.Des chiffres qui reflètent une forte capacité de résistance à la criseHermès a publié un chiffre d\'affaires de 814,5 millions d\'euros, progressant de 21,9% en données publiées et de 13,4% à changes constants (au lieu des 12,7% attendus par les analystes) et s\'inscrivant en retrait par rapport aux 17,6% du premier trimestre 2012 et aux 21,8% au deuxième trimestre 2011. En revanche, dans une Europe aux prises avec la crise de la dette, la dynamique a décéléré, avec une croissance organique de 16,4% (+21,2% au 1er trimestre) et en France, elle a reculé à 6,8% (contre 10,1%). Mais avec des bases de comparaisons particulièrement élevées l\'an dernier (+22% pour la France et +19% pour l\'Europe), Hermès confirme encore, aux dires des analystes, sa capacité de résistance. Ces chiffres jugés très solides dans un contexte économique dégradé, ont été salués en Bourse. Le titre Hermès prenait 2,7% à 236,00 euros, malgré des multiples de valorisation extrêmement élevés, dans un marché en hausse de 0,5%.L\'Asie tire les ventesLe fabricant des célèbres \"carrés\" de soie et sacs Birkin a fait mieux que prévu grâce à une performance extrêmement solide en Asie (hors Japon), où ses ventes ont bondi de 27%, après 24,6% au premier trimestre. Alors que le tassement de l\'économie chinoise nourrit les inquiétudes sur la croissance du secteur du luxe, le gérant d\'Hermès a déclaré à Reuters qu\'il ne percevait, à ce jour \"aucun ralentissement de la demande dans le pays\", qui pèse plus de 20% des ventes du groupe.Objectif de croissance de 10% en 2012 maintenuPour l\'exercice 2012, le groupe de luxe compte toujours sur une croissance de 10%, un objectif jugé prudent par les analystes et régulièrement dépassé ces dernières années. Il réitère également sa prévision de marge opérationnelle courante comprise entre celle de 2010 (27,8%) et le record historique atteint en 2011 (31,2%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :