La Fed accélère la cadence de son programme d'achats d'obligations d'État

2 mn

Annoncé le 3 novembre dernier dans un contexte de doute sur la vigueur de la reprise américaine, le programme d'achats d'obligations d'Etat de la Fed a pris du retard, mais il monte en puissance. Ce jeudi, la banque centrale américaine a acquis pour 2,2 milliards de dollars de titres arrivant à échéance entre 2028 et 2040, sa douzième opération sur les 18 prévues en janvier, mois qui compte le nombre d'interventions le plus élevé depuis le démarrage du programme. Depuis le début de l'année, la Fed a ainsi acheté 67,8 milliards de dollars, soit un ticket moyen record de 5,65 milliards par opération qui, extrapolé à l'ensemble du mois de janvier, porterait, selon nos calculs, les acquisitions de la banque centrale à plus de 100 milliards, un autre record.Statistiques rassurantesInquiète du ralentissement de la conjoncture américaine au début de l'été dernier, l'institution avait dans un premier temps annoncé le 10 août le simple réinvestissement des remboursements de son portefeuille hypothécaire de 1.250 milliards de dollars en titres d'État, acquis entre janvier 2009 et mars 2010. Malgré les statistiques économiques plus favorables publiées au début de l'automne, l'institution avait ensuite annoncé le 3 novembre l'achat de 600 milliards de dollars de titres d'Etat supplémentaires pour contenir les taux d'intérêts à long terme et soutenir des marchés de l'immobilier et de l'emploi, toujours en berne. Au total, la Fed avait alors indiqué que ses achats, modulables suivant la conjoncture, atteindraient entre 850 à 900 milliards de dollars d'ici la fin juin. Soit une moyenne d'environ 110 milliards de dollars par mois qui n'a jamais été approchée depuis le début du programme. Ainsi, la Fed n'a pour l'instant acheté qu'un maximum de 95,8 milliards en décembre, pour un total de 303,8 milliards depuis la mi-août.Très critiqué aussi bien sur le plan national qu'international en raison de ses effets inflationnistes potentiellement incontrôlables et des craintes d'affaiblissement durable du dollar, le programme devrait néanmoins être mené à terme. D'une part, les dernières statistiques économiques ont rassuré sur la dynamique de l'économie américaine, ce qui a tendance à faire grimper les taux. Dans le sillage de la baisse plus forte que prévu des demandes hebdomadaires d'allocations chômage et du net rebond des ventes de maisons anciennes, le taux à 10 ans américain a ainsi augmenté ce jeudi de 8 points de base, à 3,41 %. D'autre part, les 858 milliards de dollars de stimuli entérinés par l'Etat fédéral ont un peu plus repoussé les efforts d'ajustement budgétaire américains. Début décembre, cette décision avait provoqué un bond de plus de 30 points de base en deux jours. Afin d'assurer des taux d'intérêts durablement modérés à l'économie américaine, la Fed devrait donc accélérer la cadence de ses rachats. Julien Beauvieux

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.