Up date

 |   |  409  mots
STRONG>Philippe Labarthe et ses « personnages enchantés » Jacques Prévert, son ami, disait de Philippe Labarthe?: « Labarthe peint. D'après nature, naturellement [...] ses modèles peuvent venir, surgir de très près ou de très loin, d'hier ou d'après-demain. (Ils) semblent obéir à la loi de la légère seconde plutôt qu'à celle de la pesanteur. » (1973). Le grand critique d'art Patrick Waldberg explique dans son livre « les Demeures d'Hypnos »?: « Il y a l'émerveillement devant la couleur, toujours inattendue, retenue avec un instinct très sûr au point limite où les rapports risqueraient de se noyer dans la stridence. C'est la couleur tombée du ciel... » (1976). Artiste insaisissable et polymorphe qui mena de front plusieurs activités - peintre sous le nom de Labarthe, dessinateur et écrivain sous celui d'Ylipe - Philippe Labarthe, issu de la mouvance surréaliste, offre une oeuvre jubilatoire, inquiétante et onirique à la frontière de plusieurs mondes. Des expositions en Europe, aux États-Unis, en Australie, présente dans de nombreuses collections publiques ? musée d'Art moderne de la Ville de Paris, Centre Pompidou ? et privées, l'oeuvre de cet artiste hors normes est à rencontrer à la galerie Artheme, à travers une sélection de peintures, de gouaches et de dessins de la période 1960 à 1970. Alexandra D'ArnouxDu 24 septembre au 17 octobre, Artheme Galerie, 31 rue de Beaune, 75007 Paris, www.arthemegalerie.comSur la route d'EpiceOn suit le parcours des Danois Bess Nielsen et de Jan Machenhauer, qui fêtent cette année les 10 ans d'Epice. Déjà distribuée dans près de 600 points de vente à l'international, la griffe s'installe cette semaine au coeur du Palais-Royal sa première (et unique) boutique dédiée à ses étoles. L'adresse à ne pas manquer, où dénicher des accessoires aux couleurs uniques. En attendant l'arrivée, dans la foulée, des premières pièces destinées aux tout-petits. Epice, 27-28, galerie Montpensier, 75001 Paris. J. A.La Polo s'habille en IKKSCette auto Volkswagen griffée IKKS offre plusieurs équipements de série, comme le Pack City (radar de recul, accoudoir avant, connexion USB), les jantes alliage et la peinture métallisée. À l'achat, chaque client recevra un pack IKKS de 310 euros, accompagné d'un sac en cuir, un chèche en coton, et une carte cadeaux de 30 euros. Cette série limitée sera reconnaissable par son badge « By IKKS », apposé à l'arrière du véhicule. Série limitée à 3.000 exemplaires, à partir de 16.050 euros. J. A.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :