Novembre va-t-il devenir le mois des collectionneurs de mont...

 |  | 595 mots
Montre-moi ta passion« C'est notre meilleure édition?! On a dépassé toutes nos prévisions. Imaginez 3.600 visiteurs? » Jean Lassaussois, propriétaire des magasins Les Montres, organisateur de l'événement du même nom qui s'est tenu les 12, 13 et 14 novembre, est plus que satisfait. Les collectionneurs, en cette approche de Noël, ont soif de découvrir les plus beaux modèles de l'horlogerie. Qu'ils soient ou non richement dotés, leur passion les pousse à rencontrer les marques. Place Saint-Germain-des-Prés, beaucoup sont venus en couple pour admirer les merveilles. Pas de modèles inédits, ? ces derniers seront présentés en janvier prochain au SIHH (*) ou en avril à la Foire de Bâle ?, mais aucun acteur ne manque à l'appel. Lange & Söhne, Bell & Ross, Chanel, Hublot, IWC, Oris, Vacheron Constantin, Rolex, Hermès, Jaeger-LeCoultre? Bis repetita?? Du 27 au 29 novembre, 11.000 personnes sont attendues au Carrousel du Louvre pour le salon Belles Montres 2009. Organisé depuis trois ans, avec une entrée payante (10 euros), ce salon accueille cette année cinquante marques dont douze artisans horlogers d'exception. Sur place, la Fondation de la haute horlogerie détaillera les plus beaux modèles des manufactures autour de trois thèmes « air, terre, mer »?; Christie's évaluera gratuitement des montres, de collection, anciennes. Chaque jour, des miniconférences initieront les collectionneurs aux mécanismes, au quantième perpétuel et autres tourbillons. Y a-t-il un risque de saturation?, avec deux manifestations aussi proche?? Pas vraiment, les marques et les organisateurs sont d'accord?: la passion des montres est à son apogée. Les amateurs sont plus que jamais en demande d'informations. Le phénomène, né dans les années 90, traverse la crise sans faiblir. Certains collectionneurs reportent éventuellement leurs achats, ou se concentrent sur un modèle plutôt que deux, mais globalement l'attrait est à son maximum. « Les passionnés sont prêts à tout pour s'offrir une, deux, trois montres. Les richissimes, eux, choisissent leurs cadrans sur des critères de prix. La crise allant, tous, toutefois, s'intéressent à des montres patrimoniales telles celles de Vacheron Constantin, Audemars Piguet, Jaeger-LeCoultre, Patek Philippe et Rolex. » Petits SuissesAutre centre d'intérêt : les créations artisanales qu'Alain Faust, l'organisateur de Belles Montres 2009, appelle « les petits Suisses ». « Ce sont des marques niches de créateurs fous qui ne réalisent que quelques montres par an. Philippe Dufour est ainsi considéré au Japon comme un dieu vivant. Chacune de ses pièces atteint la perfection. » Certaines jeunes marques suscitent un engouement hallucinant. Tout juste trois ans après son relancement en 1997, Paneraï a ainsi vu surgir sur la Toile un site initié par des aficionados spontanés (www.paneristi.com). Chaque jour, ce sont des dizaines d'échanges d'informations. « Honnêtement », raconte Emanuela Bauriaud, la directrice générale de la marque en France, « le phénomène nous dépasse. Si je m'absente trois jours du bureau, cinq ou six pages ont été écrites. Les salons nous donnent l'opportunité de rencontrer ces passionnés qui, quelquefois, en savent plus que nous-mêmes. » En France, 400 membres discutent quotidiennement de leurs modèles préférés. Au-delà de ces sites monomaniaques, d'autres forums de discussion (**) attirent 20.000 à 25.000 collectionneurs identifiés. Majoritairement masculins, ils séduisent encore peu les femmes. Mais, ces dernières allant faire l'objet de toutes les attentions dans les prochains mois des manufactures horlogères, il est à parier qu'elles ne vont pas manquer de s'y intéresser. Pour en savoir plus www.bellesmontres.fr (*) Symposium international de la haute horlogerie. (**) www.forumamontres.com?; www.montresmecaniques.com?; www.watchprosites.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :