Le groupe Crédit Agricole renouvelle ses têtes

 |   |  460  mots
De mémoire de banquier du Crédit Agricolegricole, jamais la Banque verte n'avait connu autant de bouleversements en si peu de temps. En effet, sur les cinq premiers mois de l'année, les têtes changent, tant dans la structure cotée, Crédit Agricolegricole SA (CA SA), qu'à la tête de sa représentation politique et actionnariale, la Fédération Nationale du Crédit Agricolegricole (FNCA), mais aussi dans le réseau des caisses régionales. Ces mouvements relèvent pour certains de départs en retraite, mais sont, pour l'essentiel, les effets collatéraux de la nomination d'un nouveau directeur général à la tête de la société cotée. Jean-Paul Chifflet, qui prendra les rênes de la banque le 1er mars prochain, était aussi directeur général de la caisse régionale Centre-Est : il quitte donc ce poste et se voit remplacé par Raphaël Appert, jusqu'à présent directeur général de Val de France. Un tiers de nouveauxPour travailler à ses côtés, Jean-Paul Chifflet a annoncé jeudi la nomination au poste de directeur général délégué de Michel Mathieu, en remplacement de Bernard Mary qui part à la retraite. Jusqu'à présent patron de la caisse du Languedoc, il devra abandonner cette fonction pour rejoindre le siège. Par ailleurs, Joseph d'Auzay, jusqu'à présent directeur général de la FNCA, est nommé secrétaire général de CA SA. Il est remplacé à son poste par Bertrand Corbeau, jusqu'ici directeur général de la caisse de Franche-Comté. Après quatre nominations de nouveaux DG l'an dernier dans le réseau et cinq l'année précédente, ce sont actuellement quatre autres caisses qui attendent un nouveau dirigeant. En deux ans, c'est donc le tiers des dirigeants du réseau de la Banque verte qui ont été renouvelés. Appel d'airCes mouvements constituent un formidable appel d'air à l'intérieur de tout le groupe et particulièrement au sein des caisses régionales qui en sont les principales bénéficiaires. Leurs cadres, dont le parcours de formation est très organisé au sein du groupe, vont pouvoir en profiter. Les présidents élus aussi vont connaître quelques changements. En 2009, la caisse Provence-Alpes-Côte d'Azur avait connu l'élection de la première femme président de caisses. D'ici à l'été, deux autres élus vont quitter leur établissement et devront être remplacés lors des prochaines assemblées générales. René Carron, président de CA SA et de la caisse des Savoies, est arrivé au terme de son mandat et, selon nos informations, Jean-Pierre Pargade, président de la caisse Aquitaine, devrait également faire valoir ses droits à la retraite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :