Groupama marie ses trois filiales italiennes

 |   |  538  mots
Groupama s'est mis en ordre de marche pour enregistrer une croissance rapide en Italie, son premier marché étranger. L'assureur mutualiste vient de fusionner les trois sociétés qu'il détient dans la péninsule : Groupama Vie, Groupama Dommages et Nuova Tirrena. Les deux premières étaient à l'origine des filiales du Gan, acquis par l'assureur vert en 1998. Nuova Tirrena a été racheté à Generali en août 2007. Il aura fallu un an pour détricoter les liens avec le précédent propriétaire avant de passer à l'intégration. C'est chose faite.La nouvelle filiale unique baptisée Groupama Assicurazioni représente un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros, dont 350 millions en assurance-vie. Son PDG, Pierre Lefèvre, s'est fixé l'objectif de réaliser une croissance de 20 % par an jusqu'en 2012 dans la branche vie et de 4 % dans la branche dommages. Si tout va bien, la filiale italienne pèsera donc près de 1,8 milliard dans trois ans, pour un résultat net de 80 à 85 millions. Dès 2009, l'entité italienne devrait être bénéficiaire. Elle avait subi une perte de 60 millions d'euros en 2008 en raison des dépréciations d'actifs du portefeuille de Nuova Tirrena. À horizon de trois ans, Groupama Assicurazioni devra aussi rémunérer les fonds propres qui lui sont alloués à 13,5 % et son ratio combiné (qui mesure la rentabilité technique) devra être à 98 %, indique Jean Azéma, le directeur général de Groupama au niveau mondial. Il s'agit de « faire rapidement de l'Italie la filiale la plus rentable du groupe », ajoute-t-il.Pour réussir cette performance, la compagnie italienne dispose d'un réseau de 850 agences qui porteront toutes le nouveau nom d'ici à la fin du mois. « Nous ouvrirons 25 nouvelles agences par an d'ici à 2012 », précise Pierre Lefèvre. Il ne part pas de zéro : il mise sur la nomination comme agent d'actuels mandataires ou conseillers en gestion de patrimoine (promotori).nouveaux partenariatsL'investissement de 20 millions d'euros dans un système unique d'information (au lieu de quatre auparavant), pour la compagnie comme pour le réseau d'agents, doit permettre de réduire les coûts et de faciliter l'accès à de nouveaux partenaires de distribution. Groupama compte déjà la banque Tercas, installée dans la région des Abruzzes, comme partenaire. Des accords commerciaux avec d'autres banques régionales sont en négociation. La diversification des produits autres que l'auto (habitation, risques d'entreprise, épargne et prévoyance) est aussi à l'ordre du jour. Et pour accroître sa notoriété, Groupama investit 10 millions d'euros dans une campagne de publicité télévisée qui débute aujourd'hui. D'autres investissements publicitaires suivront en 2010.Sur Internet, en revanche, après le succès des lancements récents de site d'assurance en ligne en France (Amaguiz) et en Espagne (Clic Seguros), le groupe n'a pas encore décidé de la marche à suivre en Italie. « Nous déciderons dans les premiers mois de 2010 quelle stratégie globale adopter sur Internet. Notre projet est d'investir mais les modalités sont en réflexion », indique Jean-François Lemoux, directeur général international de Groupama. Il se dit en tout cas convaincu du potentiel de développement du marché italien, compte tenu de l'équipement encore faible de la population en assurance-vie comme en non-vie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :