Le russe Inter RAO va s'adosser à un investisseur stratégique

 |   |  308  mots
Contrôlé par des compagnies d'État, Inter RAO s'apprête à céder 25 % de son capital, avec à la clé une minorité de blocage. Selon son patron Boris Kovaltchouk, « l'État désire fortement attirer un investisseur stratégique à hauteur de 25 %. Il s'agira d'un groupe énergétique russe ou d'une compagnie étrangère ». Inter RAO vise un quart du marché russe de l'électricité et le leadership régional. « Si on se réfère aux précédentes déclarations d'Inter RAO, ce partenaire stratégique devrait être EDF », note Ekaterina Tripoten, analyste chez BrokerCreditService. Un autre expert, Vassili Konouzine, pense que la transaction pourrait se faire sur le modèle d'échange d'actifs réalisé par le britannique BP et le pétrolier Rosneft. Toutefois, selon le très influent vice-Premier ministre Igor Setchine, qui préside aussi le conseil d'administration d'Inter RAO, d'autres compagnies étrangères sont sur les rangs. Il a cité Enel et Ibedrola, peut-être afin qu'EDF ne considère pas cette transaction comme une affaire entendue...40 Gigawatts en 2015Inter RAO est valorisé à hauteur de 4,5 milliards de dollars. Mais le groupe va recevoir de l'État et d'investisseurs privés des parts dans une quarantaine de sociétés énergétiques. Valant au total entre 9 et 15 milliards de dollars, ces parts seront échangées contre de nouvelles actions émises par Inter RAO. Selon BrokerCreditService, la valorisation d'Inter RAO sera à terme comprise entre 9 et 14 milliards de dollars. Le prix de la part de 25 % cédée sera alors portée entre 2,2 et 3,5 milliards de dollars. D'ici à 2015, Boris Kovaltchouk veut multiplier par quinze son chiffre d'affaires et porter le résultat net à 3,8 milliards de dollars. Dans cette optique, Inter RAO annonce que sa capacité de production fera plus que doubler dans le même temps, en passant de 18 gigawatts actuellement à 40 gigawatts en 2015. Emmanuel Grynszpan, à Moscou

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :