La banque mutualiste, héritage du XIXe siècleOn parle de ba...

STRONG>La banque mutualiste, héritage du XIXe siècleOn parle de banque mutualiste ou coopérative. Dans cette organisation, les actionnaires sont les sociétaires, en l'espèce les clients. L'idée du mutualisme, née au XIXe, est celle de la mise en commun d'intérêts de personnes dans le but de l'amélioration du bien commun. Comment l'expliquent Marc Pouzet et Michel Maffesoli dans l'ouvrage « Mutualisme financier, société de personnes et postmodernit頻, « le mutualisme vise à concilier l'esprit d'entreprise et les investissements individuels autour d'une conception du bien commun ». Il existe en France quatre mutualistes : BPCE, Crédit Agricolegricole, Crédit Mutuel et le Crédit Coopératif.les bonus pénalisés par la fiscalité Les 400 traders de Crédit Agricolegricole CIB percevront un bonus moyen en cash (50 % du total) de 122.000 euros, équivalent à celui des traders de BNP Paribas (125.000 euros). Les bonus ont été pénalisés par la taxe instaurée en France et en Grande-Bretagne : sans ce prélèvement, les traders se seraient partagés 40 millions d'euros supplémentaires. Du côté de chez Natixis, qui a acquitté une taxe de 37 millions d'euros, les 750 traders devraient percevoir, à l'issue des résultats du premier trimestre 2010, 48 millions d'euros en cash, soit 64.000 euros chacun. La prime du directeur général, Laurent Mignon, est aussi conditionnée au résultat du premier trimestre. Elle s'élèvera à 500.000 euros dont 30 % en cash. Au Crédit Mutuel, les bonus ont représenté 10,4 % des revenus.le coût du risque stabilisé Les mutualistes, comme les sociétés anonymes, ont constaté une forte hausse du coût du risque en 2009. Pourtant, cela cache diverses tendances. En effet, au troisième trimestre, la hausse s'est stabilisée et au quatrième trimestre, le coût est resté étale voire a reflué. BPCE revendique l'un des plus bas niveaux de la place.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.