Easyflyer se sent pousser des ailes

 |  | 249 mots
Lecture 1 min.
Imprimerie low-cost en ligne créée fin 2009 à Orléans par Fabien Prêtre, Easyflyer vient de lever 180.000 euros pour financer son développement international. La jeune société a reçu le soutien de Pentalog, entreprise informatique elle aussi d'Orléans, et de deux « business angels » locaux qui prennent respectivement 20 % et 10 % du capital de l'imprimerie. « Nous avons choisi le bon positionnement entre l'artisan classique et les imprimeurs ?pure players? Web en proposant d'abord du service et de la relation clients aux TPE-PME », affirme le créateur, également propriétaire d'Oxynéo, agence de référencement Web.L'entreprise connaît d'ailleurs un développement rapide avec 6 salariés, 600.000 euros d'activité et un « résultat nettement positif » pour le premier exercice. Le business plan table sur 4 millions d'activités et 30 personnes d'ici à trois ans avec l'ambition de devenir un des principaux imprimeurs européens en ligne. La levée de fonds permettra notamment d'ouvrir dans les prochains mois des filiales en Allemagne et en Roumanie. Easyflyer va aussi être « couvée » par Pentalog (600 salariés, 17,5 millions de chiffre d'affaires en 2010) en l'intégrant dans son incubateur privé, Pentalabbs, installé en Roumanie. Cet appui devrait se traduire par le lancement de produits communs permettant aux entreprises « de communiquer plus, plus vite et à moindre coût, toujours dans la même ligne stratégique de l'imprimerie en ligne ». Fabien Prêtre envisage une nouvelle levée de fonds « de plusieurs millions d'euros » en fin d'année ou début 2012.Jean-Jacques Talpin, à Orlé

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :