En Suisse, tout le monde mange à sa faim. Ailleurs en Europe...

 |   |  255  mots
Sur le podium du niveau de vie général, en Europe, la Suisse est troisième, si l\'on se réfère aux données de 2011. La Confédération helvétique se place derrière le Luxembourg et la Norvège, note l\'office fédéral de la statistique (suisse) (OFS).  D\'après ses chiffres, le revenu disponible équivalent médian exprimé en standard de pouvoir d\'achat s\'établit à 23.069 en monnaies comparables, contre 18.044 en France.Les Suisses peuvent plus facilement s\'offrir un repas completCette enquête fait ressortir que seul 1,6% de la population ne peut pas s\'offrir un repas comprenant de la viande, du poulet ou du poisson, ou un équivalent végétarien, au moins un jour sur deux, contre 9,7% dans l\'Union Européenne. Ce taux grimpe à 29% en Hongrie et à 50,8% en Bulgarie.Des inégalités comparablesLes statistiques de l\'OFS mettent également en évidence que 12,5% des Suisses vivent dans un ménage ayant des difficultés à joindre les deux bouts et que seulement 1% est exposé à des privations matérielles sévères, contre respectivement 25,6% et 8,8% en Europe.En revanche, la Suisse rejoint la moyenne européenne en termes d\'inégalités dans la répartition des revenus. La somme des revenus des 20% les plus riches est 4,5 fois supérieure aux revenus cumulés des 20% les plus pauvres, soit un ratio comparable à celui de la France, où il ressort à 4,6 fois. En Europe, ce ratio varie entre 3,3 et 6,8 fois, la moyenne se situant à 5,1 fo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :