L'Europe à la traîne de la reprise ondiale

Alors que la crise n'est plus qu'un mauvais souvenir pour les pays émergents -la production industrielle est déjà supérieure de 10 % à son niveau de juillet 2008 -, la zone euro resterait engluée dans la crise, selon Euler Hermes qui table sur une croissance de 0,8% en 2010 et 0,9 % en 2011. En cause ? Des plans de rigueurs budgétaires trop restrictifs. Euler Hermes souligne qu'à part l'Allemagne et l'Espagne, ces plans sont plus importants que les plans de relance. Ainsi, en France, le plan présenté par François Fillon atteint 4 points de PIB pour la période 2010-2013 alors que le plan de relance n'était que de 1,7 point de PIB. « Les ajustements sont nécessaires », admet Karine Berger, chef économiste d'Euler Hermes. La question est celle du calendrier. L'austérité devrait amputer la croissance de la zone euro d'un point de PIB cette année et d'autant l'an prochain. X. H.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.