Parcours de femme : Marie-Laure Pochon

Ingénieur de l'École supérieure de physique et de chimie de Paris, je voyais les maths et la physique comme un jeu mais pas comme un métier. En 1983, je suis entrée chez l'américain Merck Sharp & Dohme. D'abord chef de produit sur l'Afrique, j'allais sur le terrain. Puis après plusieurs postes intermédiaires, j'ai dirigé la division Chibret, spécialisée dans les produits ophtalmiques, avant de devenir directeur du marketing de Merck France. En 1995, j'ai rejoint un des patrons de Merck chez Pfizer, Jean-Michel Halfon. J'ai dirigé la plus grosse unité de Pfizer, Capsydia, unité de cardiologie, psychiatrie et diabétologie. Je suis passée de la cardiologie à la psychiatrie. Pfizer lançait en France l'antidépresseur Zoloft puis Aricept, le premier vrai médicament de lutte contre les symptômes de l'Alzheimer. La psychiatrie est une discipline extrêmement noble, une ouverture sur l'âme. Il y a deux mystères dans la vie : le ciel et le cerveau. De 1999 à 2007, j'ai présidé la filiale française du laboratoire pharmaceutique allemand Schwarz Pharma. En mars 2007, le laboratoire danois Lundbeck, numéro un des pathologies du système nerveux central, m'a confié la direction de sa filiale française (plus de 250 millions d'euros de chiffres d'affaires, 630 salariés). La dépression, la maladie d'Alzheimer, la schizophrénie, la maladie de Parkinson sont des pathologies pour lesquelles le risque de désociabilisation est très élevé. Il y a vraiment du bénéfice thérapeutique à apporter.Laisser des traces de ma vieJ'ai toujours mené ma vie professionnelle à Paris pour préserver mon équilibre familial. J'ai deux enfants. Ma nounou est à la maison depuis vingt-cinq ans. Le plafond de verre est une question de choix personnel. Il faut vouloir le poste et faire comme les hommes. Je me fixe des objectifs et je m'y tiens. C'est mon petit moteur. J'écris beaucoup. C'est très important pour moi, pour laisser des traces de ma vie. Le meilleur lieu pour écrire est l'avion. Je lis beaucoup. De tout. J'ai toujours un livre dans le sac. Et je n'imagine pas la vie sans la mer. Je suis née sur un bateau.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.