« ? En Asie, les marchés vont se transformer ? d'ici cinq ans ? »

 |   |  398  mots
Sadeq Sayeed, directeur général pour l'europe de nomura La banque japonaise a dégagé un bénéfice de 27,7 milliards de yens, soit 204 millions d'euros, au deuxième trimestre de son exercice décalé. Le directeur général de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, Sadeq Sayeed, détaille la stratégie de la banque.Comment allez-vous investir les 5 milliards de dollars que vous venez de lever ?Ces fonds propres renforcent notre solvabilité et ne sont pas destinés à combler des pertes. Nous disposons ainsi d'un ratio de fonds propres Tier One de 16,7 % sans aucune aide publique. Nous les utiliserons pour servir nos clients et les aider à procéder à des augmentations de capital et à des émissions de dettes.Misez-vous sur l'augmentation de la taille du bilan ?Nous ne sommes pas comme les banques américaines qui ont favorisé la taille de leurs bilans. Nous n'avons pas vocation à prêter, mais nous pouvons participer à des augmentations de capital. Notre stratégie n'est pas de conserver les actifs à notre bilan mais de les redistribuer.Quelles activités souhaitez-vous développer ?En Europe, notre ambition est de devenir l'une des premières banques d'investissement et nous allons poursuivre notre effort pour consolider nos activités clés : banque d'investissement, marchés de capitaux actions et taux. Nous complétons nos équipes de banquiers en Europe. Aux États-Unis, nous voulons nous renforcer dans les marchés de capitaux, tout en restant mesurés. L'objectif est d'accroître notre force de distribution, notamment auprès des grandes entreprises américaines. Ainsi, nous serons la seule banque d'investissement internationale d'origine asiatique à être présente sur les trois continents, en Europe, aux États-Unis et en Asie.Le secteur financier en Asie va-t-il vraiment décoller ?L'Asie pèse encore trois fois moins que les États-Unis en termes de richesse et le chemin est encore long. Mais nous pensons qu'il y aura une véritable transformation des marchés de capitaux en Asie dans les cinq prochaines années. Il y a encore beaucoup d'entreprises familiales non cotées. Il reste une marge de progression importante pour le nombre d'introductions en Bourse et d'émissions obligataires en valeur comme en volume. Nomura est leader en Asie et se trouve dans une position privilégiée.propos recueillis par Matthieu PechbertyLégende externe imageUlluptat. Re con heniam in hendreros nonsent utat vel init, quam,

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :