Pour Jacques Attali, "la Commission est en train de tuer l'Europe"

 |   |  386  mots
Pas de demi-mesure. La feuille de route à l\'adresse de la France présentée mercredi par Bruxelles \"ne plait pas du tout\" à Jacques Attali. Ni \"dans sa façon d’être présentée\" ni \"dans sa conception d’ensemble, même si une partie des choses qui sont dites là sont des banalités qui sont unanimement reconnues comme nécessaires\", a convenu l\'économiste ce jeudi matin sur France Inter.\"La Commission elle-même est en train de tuer l\'Europe\"Si le Président de PlaNet Finance reconnaît que la recommandation bruxelloise recoupe “pour une partie\" ses propres propositions, il déplore toutefois l\'insuffisance des recommandations : \"Tout le problème est que cela n’est qu’une partie et qu’il y a beaucoup beaucoup d’autres choses qui sont nécessaires\". Et l\'économiste va plus loin, estimant que \"la Commission elle-même est en train de tuer l’Europe\". \"Il y a en fait deux Europes aujourd\'hui\"En effet, \"il y a en fait deux Europes aujourd’hui\", poursuit Jacques Attali. Avant de préciser : \"d’un côté l’Europe à 27 ou 28, dans laquelle il y a la Grande-Bretagne et toute une série de gens qui n’en ont absolument rien à faire de l’avenir de l’euro, ou qui seraient même bien contents que l’euro disparaisse et que le grand projet européen laisse place à une vaste zone de libre-échange, ouverte à tous les vents et en particulier aux Etat-Unis. Puis de l\'autre, il y a un petit groupe qui lui est en train d’essayer d’avancer vers un projet beaucoup plus intégré, beaucoup plus cohérent, qui s’appelle l’eurozone\". \"Il faut un gouvernement économique de la zone euro\"\"Or la Commission ne parle pas au nom de l’eurozone elle parle au nom d’un ensemble plus vaste\", poursuit l\'expert. Selon lequel \"laisser un commissaire britannique avoir un avis sur les réformes française, est absolument absurde\". \"Il faut un gouvernement économique de la zone euro. C’est la zone euro maintenant qui doit être le vrai enjeu\", conclut-il. Pour écouter l\'interview: Pour aller plus loin: le gouvernement économique européen est né, et il ne plaît pas à François Hollande !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :