Leila Martial une chanteuse qui transgresse

 |   |  297  mots
DR
DR
Pour son premier album « Dance floor », Leila Martial manifeste une forte personnalité. Une voix travaillée qui exprime fragilité et intensité.

« Je cherche à trouver des chemins de traverse ». Chanteuse de jazz assurément, Leila Martial fait entendre une voix différente dans un univers souvent formaté. Son premier album « Dance floor » (OutNote Records-Harmonia Mundi) révèle la diversité de ses influences, la musique classique et contemporaine, le rock, la chanson populaire américaine et, assurant le lien, le jazz.

Si Leila admire Sarah Vaughan, Betty Carter, Abbey Lincoln, son véritable héros serait plutôt Méderic Collignon, trompettiste et chanteur qui excelle dans l?improvisation sur base d?onomatopées. Se présentant comme une « chanteuse tous terrains », Leila joue aussi de sa voix comme d?un instrument.

Dotée d?une grande technique vocale, fille d?une chanteuse lyrique et d?un hautboïste, Leila Martial témoigne également d?une belle sensibilité qui s?exprime dans ses propres compositions. Reconnue en 2009 par le jury du Concours national de jazz de la Défense qui lui a décerné le premier prix de soliste, Leila mène sa carrière depuis maintenant cinq ans avec Eric Perez (batterie, voix, sampling), ossature d?un quartet sans piano avec Jean-Christophe Jacques (saxophones ténor et soprano) et Laurent Chavoit (basse).

« Je vis une période exaltée », confie la jeune ariégeoise, au lendemain du concert de lancement de son album au Sunside qui affichait complet. Après un printemps souriant, Leila s?apprête à retrouver Marciac, où elle apprit le métier au collège au côté d?un espoir du saxophone, Emile Parisien. La chanteuse sera sur la scène du festival, passant en première partie de « ténors » du jazz français, eux aussi sans frontières, Bernard Lubat et Michel Portal.

En concert le 30 juin au Sunset (75001) . www.sunset-sunside.fr

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :