Bergé-Saint Laurent, la vente du siècle

 |   |  491  mots
Quand Pierre Bergé et Yves Saint Laurent collectionnent les œuvres d'art, c'est pour acquérir le meilleur du meilleur. Après le décès du couturier, son compagnon met plus de 700 œuvres exceptionnelles aux enchères. L'Evénement !

Ce n'est pas par hasard si Christie's, associé à la maison de vente de Pierre Bergé et associés, a réservé pendant trois jours, les 23,24 et 25 février l'immense et prestigieux Grand Palais parisien. il s'agit de mettre aux enchères plus de 700 pièces exceptionnelles provenant de la collection commune de l'homme d'affaires Pierre Bergé et du couturier Yves Saint Laurent, peut être le plus important ensemble artistique jamais constitué en cinquante ans. Car non seulement ces deux là disposaient de beaucoup d'argent, mais encore et surtout ils avaient un goût particulièrement marqué pour tout ce qui est unique et émouvant.

Si le survivant du couple met à l'encan ces trésors - il avait un moment envisagé d'opérer une donation aux musées - c'est dit-il "comme dans un divorce, la raison qui l'emporte". il s'agit de créer une nouvelle fondation consacrée à la recherche scientifique et à la lutte contre le sida. Même si le moment choisi pour la vente n'est pas le plus opportun, crise oblige, les estimations, raisonnables, tablent sur un total entre 200 et 300 millions d'euros.

Des chiffres qui devraient être dépassés, tant ces pièces sont uniques, tant elles sont de qualité, tant elles ont "un pedigree" hors normes, tant le marché ne voit que rarement de telles oeuvres, tant autant de merveilles artistiques n'ont jamais été présentées en une seule fois. Cette vacation peut à juste titre être qualifiée de "vente du siècle" car plus jamais sans doute une telle quantité et une telle qualité réunies ne sont aujourd'hui possibles.

Juste une exemple: la collection Bergé-Saint Laurent comporte quatre toiles de Mondrian, toutes remarquables, quand le centre Pompidou n'en possède que trois, de qualité parfois moindre!

Difficile de faire une présentation des lots, tant les oeuvres sont nombreuses et variées. Rien que pour les peintures et sculptures, on en compte une demi douzaine estimées au dessus de la dizaine de millions d'euros: une toile de Fernand Léger, une autre de Picasso, deux de Matisse, un portrait de Géricault un autre de Frans Hals ou un bois de Brancusi. Au dessus du million d'euros s'égrènent nombre de pièces Art déco dont une paire de vases de Dunan ou un fauteuil d'Eileen Gray, et supérieurs à quelques centaines de milliers d'euros se présentent, notamment, des dessins de David ou d'Ingres, des statues romaines,des objets en vermeil du XVIIème siècle, des plats en émail de la même époque, etc...

Et déjà, le succès est au rendez vous: le premier tirage du catalogue (200 euros) est épuisé, les réservations pour assister à la vente sont archi-complètes, les journaux regorgent d'articles, les experts publient des notices enthousiastes,... La vente Bergé-Saint Laurent est pour le marché de l'art l'Evènement mondial incontournable.

 

On peut consulter le catalogue en ligne sur christies.com

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette vente est une nouvelle occasion pour compliquer les relations avec la Chine.
Plusieurs pièces viennent de vols commis pendant la guerre franco-chinoise entre 1881 et 1885. Le gouvernement chinois est furieux (menaces claires dans les JT chinois), idem pour la population cultivée pour laquelle cette vente de certaines oeuvres est une insulte ainsi qu'une nouvelle humiliation.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi ne la les acheter, la vente est ouverte à tous.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est vivant qu'il faut donner
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les chinois ras le bol, sont -ils plus vertueux en volant les brevets en refusant de respecter les lois internationnales, en mettant dans leur pays un véto à la libre circulation. Les européeens n'ont pas compris que les chinois tapent sur ceux qui sont faibles, en Europe la France alors non on ne leur doit rien l'histoire et comme cela.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Juste un commentaire, ce Charles en question n'est pas Charles, mais un des multiples "collaborateurs" du gouvernement chinois, répartis (et rémunérés) un peu partout dans divers pays dans le monde (en particuliers "développés", l'objectif n'étant pas seulement la récupération d'informations diverses, mais tout acte, même minime, visant à restaurer l'Image d'une Chine du milieu "Incontournable" dans tous les domaines. Nous pourrions répondre à ce monsieur, qui apparemment passe beaucoup de temps à suivre les JT chinois, qu'après une révolution et deux guerres mondiales, nous sommes moins sensibles au fait que ce gouvernement soit "furieux" de cette vente, et qu'il sache en retour que beaucoup d'entre nous sommes "plus que furieux" des exactions continuelles, pas seulement envers des oeuvres d'art, mais aussi envers des êtres humains, et nous ne pensons pas seulement au peuple tibétain, mais aussi à son propre peuple, et nous ne faisons pas seulement référence à Tien-Amnen,...D'ailleurs, vous qui etes si bien informé, n'avez-vous pas eu connaissances des exactions et des oeuvres culturelles "volées" par ce gouvernement chinois depuis 1880 ? (et même avant) Dois-je vous rappeler, les autodafés, les interdictions de lire et d'accéder à la culture,...Et faut-il pour être convainquant vous renvoyer seulement à partir de la période de la période "Dynastie Qing (Mandchoue), et comment ce pouvoir chinois étendis au prix du sang, du patrimoine culturel (pas toujours volé, mais aussi détruit !), et de l'or, en "spoliant" les contrées du Xinjiang, du Yunnan, de la Mongolie, de Taïwan et bien sûr du Tibet. On pourrait également regarder de près comment dans les années 1860-1908, les Qing, sous l' impératrice Cixi, avec l'appui des milices aristocratiques de son pays, maintient son pouvoir en place face à une guerre civile et aux pressions et tentations colonialistes des pays dominants (Qui troque quoi ?).
Les dommages de la colonisation sont "terribles", nous en sommes tous convaincus, la Chine fût le siège de dépeçage colonialiste et de vols divers, mais faites l'effort "Charles" vous qui etes si bien informé sur l'actualité présente du gouvernement chinois, de relire l'histoire, de faire la liste des biens et des oeuvres culturelles volées, annexées par ce dernier, ne serait-ce "que depuis 1880...!". Effectivement, nous avons beaucoup de raisons de ne pas plier aveuglément à cette triste façon que vous avez de "courber l'échine" (expression culturelle populaire française) face au "furieux" et aux "menaces claires" du gouvernement chinois ! Quel crédit apporté à un article et à un gouvernement qui aurait une influence sur nous parcequ'il nous "menace...claires", par la force donc, "je suis le plus fort, tais-toi !"... Ces oeuvres ont été acquises légalement par Bergé et Saint-Laurent, et même si quelques rares oeuvres ont été volées pendant ces périodes troubles en 1880, et qu'il faut se pencher sur ce type de problèmes, arrêter de vouloir systématiquement détruire ce qui fait "aussi" le patrimoine culturel français: Yves Saint-Laurent, plus de 690 oeuvres sur les 700 présentées ne viennent pas du patrimoine "Chinois": Picasso, Léger, Mondrian, david, Ingres, Brancusi,....
Dites à vos employeurs, monsieur "Charles ZHAO" que nous aimerions bien également, mais sans menaces, que le gouvernement chinois "rende" également ce qu'il a "volé et spoilé depuis un siècle et demi", vous verrez, faites la liste, le compte n'y est pas...!
Votre article et ma réponse sont passés sur ce journal français. En serait-il de même sur les JT Chinois ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Vente du siecle" ou snobisme du siecle si on espere 20,000,000 d'euros pour un bout de bois representant "Mme LR" ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
rien à faire ! à par les bobos, je vois qui ça peut interesser ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
(suite)non redistributeur. Ou est le socialisme ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dang Xiao,

J'ai très réellement pitié de vous, il suffit qu'un français écrive un message sous son prénom à partir de la Chine en accédant à un réseau wifi pour devenir un agent du gouvernement chinois.
Manque de chance pour vous, je suis revenu en France, dans mon pays, celui où je suis né, mes parents avant moi, leurs parents etc...

Il s'agit d'oeuvres d'arts volées, tous comme un très grand nombre de biens volés aux juifs lors de la seconde guerre mondiale, tout comme de plus en plus de pays rendent des biens soustraits à l'Egypte, il s'agit de restituer ce qui a été volé à l'histoire d'un pays, et son régime gouvernemental, aussi détestable soit il est indifférent au fait que ces oeuvres d'art doivent retourner dans leur pays.

Ensuite, merci de vous renseigner, les tibétains sont des chinois, persécutés, mais des chinois tout comme les minorités musulmanes chinoises sont actuellement en train de déguster, mais votre "droit de l'homisme" s'arrête au même lieu que la loupe des médias...

De plus, pas besoin de nous déplacer pour les autodafé, nous en avons aussi fait un certain nombre, sans parler de nous guerres de décolonisation.

J'ai en outre parlé de plusieurs pièces, veuillez relire les propos, je ne parle en rien de la collection dans sa globalité.

Que dirions nous si des oeuvres d'arts volées en France se retrouvaient à l'encan malgré des demandes de restitution ? c'est de cela qu'il s'agit pour plusieurs pièces de cette collection.


Nous sommes à juste fiers de récupérer de oeuvres d'arts sorties illégalement, nous avons même l'OCBC pour ce faire, mais nous rechignons à rendre la pareil, plutôt étrange non ?

Que cela vous plaise ou non, c'est l'occasion d'une nouvelle dispute.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Moi j'aurai trouvé plus social,( plus socialiste) de la part de P Bergé que ces pièces exceptionnelles venant de ce genie D ' YSL soient réunies dans un musée du genre Jacquemart Andre pour que le peuple de france puisse admirer ces merveilles ,voila une vrai demarche sociale
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
par "vente du siecle", il faut surtout y voir un moment unique de pénétrer dans le monde de 2 collectionneurs géniaux qui ont rassemblé des oeuvres avec un gout unique et parfait. regardez ce que font de leur fortune certains russes ou stars ! Merci monsieur bergé de nous avoir invité chez vous pour avoir autre chose en tete que crise, subprime, ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
des amis viennent de visiter l'expo YSL /P Bergé, le cri est unanime dans la foule pourquoi M Bergé avec ses convictions affichées va laisser partir ses merveilles représentatives d'une époque chez quelques privilégies alors qu'il aurait ,avec l'aide de l'état pu créer un musée pour que le peuple de France puisse admirer ces ?uvres
mon commentaire à t'il des chances de passer le filtre
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces oeuvres d'art devraient être dans un musée. Après la vente, la plupart disparaîtront pour des decennies au fond du coffre d'une banque. Dommage !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si vous venez de l'étranger avec des marchadise de contrefaçon offerts ou achetés, la douane française vous demande quand-même une amande, très lourde même. Donc Monsieur Bergé est en train de jouer le jeux avec des pièces volées après achetés, c'est une honte pour Monsieur YSL et lui-même.cela va sûrment atténuer l'effet de cette vente. Ce n'est pas logique de faire la charité avec l'argent issue de la vente des pièces volées...Faut faire retourner les deux pièces aux chinois pour montrer que la France est un vrai pays de liberté, de fraternité et de l'égalité!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Julien Lin a dit :
Je suis démocrate.

Mais rendons d'abord les statues pillées par les troupes Anglo-françaises à la Chine, puis on parlera des droits de l'homme avec elle. Car là il s'agit de vol.

Montrons l'exemple que nous sommes dignes.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
... awai la bète kay deter...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :