Gallé sans égal

 |   |  301  mots
Derniers bijoux de famille: après le décès de l'unique petit-enfant d'Emile Gallé, une cinquantaine d'objets Art nouveau réalisés par le maître de l'Ecole de Nancy sont dispersés. Origine garantie.

Unique petit-enfant d'Emile Gallé, Jean Bourgogne est décédé dans une maison entièrement "habillée" par le maître de l'Ecole de Nancy, à la fois dessinateur, verrier, ensemblier, décorateur, mais aussi industriel et surtout incontestable meneur d'un mouvement qui a marqué la transition de l'art décoratif français entre XIX et XXèmes siècles, l'Art nouveau.

Jean Bourgogne était, notamment, le dernier responsable de la verrerie qu'avait fondé son grand père et a possédé nombre d'objets uniques signés Gallé, notamment avant sa mort (par la suite la production industrielle signée Gallé assortie d'une étoile est moins recherchée, car multiple). Même les rideaux de la maison viennent de l'artiste...

Si plusieurs des pièces de cette demeure ont été déjà données aux musées, d'autres sont mises en vente par Ader lors d'une vacation qui attire les grands spécialistes. Compte tenu de la crise et de la désaffection qui touche en ce moment l'Art nouveau (les acheteurs russes notamment font défaut), les estimations sont jugées "raisonnables".

Sauf pour la plus belle pièce, un vase réalisé en commun avec le peintre Jean Prouvé, "hommes noirs" jumeau parfait du modèle déjà en vitrine au musée de Nancy: 80.000 euros. La plupart des autres verreries devrait trouver preneur entre 1.500 et 5.000 euros, le mobilier, plus rare, bien davantage (une commode "Champ du sang" est estimée aux alentours de 35.000 euros) et la vaisselle et argenterie, toujours par Galllé, moins de 1.000 euros.

La vente présente également quelques oeuvres inégales de la même époque d'autres artistes, dont une litho de Mucha (8.000 euros), un tapis de Follot (7.000 euros) ou une paire de chaises de Majorelle (4.000 euros).


Le 20 mars, 15 heures, Drouot Richelieu, renseignements: www.ader-paris.fr
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :