François Hollande en ministre du redressement politique !

 |   |  789  mots
(Crédits : reuters.com)
Et si le président de la République jouait sa réelection en 2017 sur le départ fracassant d'Arnaud Montebourg.

C'est peu dire que François Hollande ne souhaitait pas le départ d'Arnaud Montebourg, de Benoît Hamon ou même d'Aurélie Filippetti du gouvernement. Pas plus qu'il ne voulait lors du dernier remaniement se passer de la présence des Verts dans l'équipe gouvernementale. Car le chef de l'État est bien placé pour le savoir, c'est à gauche que se gagne le premier tour de la présidentielle, et ce sont des réserves de voix de la gauche dont il aura besoin pour se faire réélire s'il peut se représenter en 2017.

Avec le remaniement et la nomination d'un gouvernement Valls 2, 147 jours après le premier, le président de la République joue donc son va-tout en accordant un poids considérable à son hyper-Premier ministre dont l'autorité était défiée. La ligne de la cohérence et de la cohésion l'a emporté et c'en sera probablement fini désormais de la cacophonie à l'intérieur de l'équipe gouvernementale.

Avoir Arnaud Montebourg en Cincinnatus à l'extérieur, plus Martine Aubry en embuscade à Lille et une centaine de députés « frondeurs » contre soi n'est certainement pas une position confortable. Mais cela ne peut pas être pire que la contestation permanente qu'organisait le ministre de l'Économie au sein d'un gouvernement dont il était censé incarner et respecter la ligne.

Force est de reconnaître qu'Arnaud Montebourg a réussi sa sortie, en la mettant en scène de façon magistrale. En trois jours, de son interview samedi au Monde réclamant un changement de cap économique contre l'austérité à la conférence de presse à Bercy où il a annoncé lundi soir avoir choisi de reprendre sa « liberté », Arnaud Montebourg se pose en chef de file de la gauche de la gauche avec le beau rôle de la victime. Si le socialisme de l'offre prôné par François Hollande échoue à ranimer la croissance, le Bressan, inventeur de la primaire pour le choix du candidat à la présidentielle, sera un concurrent redoutable pour le Corrézien sans doute dés 2017.

Mais le départ d'Arnaud Montebourg libère aussi François Hollande en lui offrant une sortie politique inespérée. Le chef de l'État, qui a multiplié pendant l'été les commémorations en profitant des 70 ans de la Libération pour se « présidentialiser », va enfin pouvoir sortir de l'ambigüité qui a miné le début de son quinquennat. Le départ d'Arnaud Montebourg est l'occasion d'un redressement politique et de la réaffirmation d'un cap pro-européen et pro-entreprise qui va permettre d'accélérer les réformes en faisant endosser leur impopularité par le Premier ministre, en première ligne. Toute la question est évidemment de savoir s'il aura pour les mener une majorité ou bien si, comme certains le pressentent désormais, la fronde d'une partie de la gauche laisse présager un blocage des réformes. Et, pourquoi pas, un scénario de dissolution façon 1997.

Le vote du budget de l'État et de la Sécurité sociale à l'automne sera le juge de paix. A défaut de trouver une majorité à gauche, Manuel Valls ira-t-il en chercher une nouvelle par une coalition avec certains centristes, à la façon de Michel Rocard entre 1988 et 1991 sous François Mitterrand ? Avec, pour l'actuel Premier ministre, un risque, celui de subir le même sort, c'est-à-dire d'être limogé sans préavis une fois sa « mission » achevée pour permettre à François Hollande de finir son quinquennat à gauche en vue de 2017.

Dans la dure loi de la politique, il ne peut y avoir qu'un gagnant : entre Hollande, Valls et Montebourg, c'est une partie de billard à plusieurs bandes qui vient de commencer. Mais, dans le régime de la Ve République, la prééminence institutionnelle et la légitimité donne une prime au chef de l'État qui a pour lui l'atout le plus précieux : la gestion du temps. De sorte qu'Arnaud Montebourg, avec sa sortie fracassante, a peut-être brûlé sur ce coup de dés tous ses vaisseaux. Son refus de la ligne réaliste à l'allemande en fait le héros d'une partie de la gauche contestataire. Mais si le pacte de responsabilité de François Hollande finit par réussir, ce que l'on ne peut pas exclure par principe, même si cela peut prendre plus de temps que celui du calendrier électoral, alors le trublion de Bercy aura perdu la partie. Au moins pourra-t-il se consoler en se disant que le spectacle de son passage gouvernemental avait un certain panache. Et que cela voudra dire que l'économie française se sera, à son corps défendant, finalement redressée !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2014 à 13:06 :
s'il était sincère, il aurait donné carte blanche à valls. il a tenu un discours de réforme pour être crédible vis à vis de l'europe, mais a nommé ayrault la limace pour surtout ne rien faire, a nommé valls vu les résultats (il pensait que ça allait s'arranger tout seul !!), mais l'a bordé de ses obscurantistes sectaires et idéologues : sapin, taubira, le branchu...et il recommence en plaçant ses pions... il se fout complétement du peuple, il ne gére que son élection comme tout énarque qui bosse pour le classement pour ensuite pantoufler à vie dans le monde public où ils se gavent sur notre dos -record de gaspillages d'europe !!!! il faut que valls avance vite et donne des explications claires sur la dépense, la dette, les solutions d'économies salutaires, yc régimes spéciaux...
a écrit le 27/08/2014 à 12:30 :
Justes bons à être gardes champêtres.
a écrit le 27/08/2014 à 8:23 :
Il aura fallu un quinquenat pour détricoter les promesses électorales présidentielles ineptes. Nos elus aussi incompétents qu'irresponsables n'en subiront aucuns préjudices personnels.
Seuls les citoyens ont "morflé".
Vive la Republique
Réponse de le 27/08/2014 à 12:50 :
Mais la ligne politique est écrite noir sur blanc dans le programme de Hollande en 2012, elle est tout sauf inepte. L'objectif de cette politique est de donner aux entreprises les moyens de rénover leur outil de production à l'abandon depuis 1999. Vous jugez sur des a priori idéologiques complètement surfaits.
a écrit le 27/08/2014 à 3:17 :
Plutôt en sinistre qu'en ministre! Tous les jours en vérifiant les titres de journaux, je rêve à l'idée qu'il demissione! Qu'on en finisse avec ce merdier en France! A mort nos médias qui l'ont fait éliré par defaut!
a écrit le 27/08/2014 à 0:14 :
Monsieur 17% a encore frappé! C'est formidable de voir comme les jeux politiques pour sa très hypothétique réélection de 2017, sont plus importantes que le redressement du pays, c'est formidable de voir qu'on confie des ministères à des jeunes inexpérimentés dans un moment aussi difficile, c'est nettement moins formidable de voir comment, depuis 2012, on se moque ouvertement des français.
a écrit le 26/08/2014 à 17:42 :
Allez, une loi contre le chômage, et une loi rendant la croissance obligatoire!
a écrit le 26/08/2014 à 15:16 :
Une certaine « gauche » pire que la droite depuis plus de 15 ans.

Sa trahison du peuple de France est à la hauteur de sa seule ambition d’exister « pour quelques carriéristes politiques ». 2017 est en ligne de mire pour ces carriéristes de tous ordres « restants ou partants » dont le mot d’ordre n’est que « paraître pour exister » encore sur la scène politique. Seul, le peuple, peut mettre un terme à toute cette fange carriériste qui depuis plus de 30 ans, de droite comme de gauche, ont fait de la France, quelques soient les résultats économiques, le pays ayant le plus grand nombre de chômeurs en Europe de façon constante depuis ces 30 dernières années.

Le sommet de l’incapacité, de l’esprit borné, d’une trahison « programmée », des cadeaux à 30 milliards pour le Médef, de la valse des courtisans et courtisanes, sont atteints avec François Hollande qui est « pire » que son prédécesseur Nicolas Sarkozy, et son gouvernement est en train de « ruiner » la France, « d'étrangler ceux » qui ne peuvent pas se défendre et de pousser le plus humble des français à penser ou à voter extrême droite.

Hollande, c'est pire que Sarkozy ! Sarkozy, c'était la retraite à 62 ans, Hollande, c'est la retraite à 66 ans en privilégiant le fonctionnaire qui la calcule sur sa dernière année alors que le travailleur du privé la calcule sur ses 25 dernières années ! Elle est pas belle la vie pour eux ? Et pour les députés comme Duflot, l’écolo, c’est juste le temps de 2 ans pour avoir une retraite à vie. Il semblerait qu’elle est attendue de faire le minimum de temps comme député pour démissionner. Je n’en serais pas étonné… Opportuniste comme elle l’est ! Y a pas de gros profits pour ces gens là… Il n’y a que de petits bénéfices…

Quant à Sarkozy et Fillon « ILS » ont donné 35 milliards (d'euros) au patronat en deux plans d'austérité. Si on fait le total des concessions qu'a fait ce gouvernement Sarkozy-Fillon , c'est « 90 milliards ». Plus 600 Milliards d’augmentation du déficit du budget en 5 ans.
Les Français iront-ils au bout de leur dégoût !
Mélenchon avait bien raison et tout analysé avec intelligence depuis plus de 2 ANS puisqu’il a vécu et entendu, au plus près dans le sein du PS, tous ces énarques qui se foutent du peuple de France totalement en le ruinant alors qu’une majorité d’entre eux payent l’Impôt sur la Fortune (ISF). Et ce ne sont pas les députés frondeurs du PS, que l’on peut accuser de manquer de courage à l’assemblée nationale en n’assumant jamais leur opposition à Hollande en se contentant de minauder en votant, comme un seul homme, un budget qui ruine, appauvri, scandalise…. tous les français qui bossent comme des chiens bien souvent pour payer par exemple les études des enfants.
Assumez mesdames et messieurs les députés frontistes ! Si vous n'êtes pas d'accord avec le budget, votez contre !!! Ou avez-vous été élu par vos électeurs pour n’être que des lâches soumis au PS qui semble vous nourrir et participer à une carrière politique qui fait de vous de serviles traîtres à la cause humaniste, sociale du et au peuple de France.
Il est temps qu’un grand mouvement qui oeuvrerait à la construction d’un gouvernement de salut public, fait d’intelligences de tous horizons (gauche, droite, centre, etc….) imaginant un « plan Marshall » comme dans l’après guerre car nous sommes dans la 3è guerre mondiale « économique » pour l’Europe et qui travailleraient à créer la VIè République.
Il faut que les Français aillent au bout de leur dégoût, de leur rejet de la caste qui nous dirige depuis des décennies et en particulier depuis deux ans.
a écrit le 26/08/2014 à 14:30 :
Réelection en 2017?????? vous rigolez, là? !
a écrit le 26/08/2014 à 13:54 :
Hollande ne sera jamais réélu,meme face a l'équipe des anges de la téléréalité au grand complet!
Réponse de le 26/08/2014 à 15:58 :
Le dernier sondage sur l'élection présidentielle donnait le clow du cirque Pinder comme gagnant à 87%
a écrit le 26/08/2014 à 12:53 :
Quelle erreur d'analyse !Depuis quand l'élection presidentielle se fait elle y compris au premier tour uniquement avec des voix de militants et adherants socialistes qui ne representent meme pas 5 % des voix exprimées !Il peut dissoudre l'Assemblée et mettre tout le monde d'accord y compris les journalistes qui lui tapent dessus !Fini le stress ,à la droite les commandes du pays ,les problemes ,les merdes de toutes sortes et au final c'est lui qui se refait la cerise !Les français sont amnesiques en politique .Les français adoreront demain ce qu'ils brulent aujourd'hui c'est historique ......
a écrit le 26/08/2014 à 11:34 :
"Je pense qu'il y a forcément un exercice de vérification démocratique au milieu de la législature. Le devoir de vérité, c'est d'être capable de dire: “Nous revenons devant la majorité, peut-être même devant le corps électoral, afin de retrouver un rapport de confiance.”
"Si d'aventure, à l'occasion de cette vérification démocratique, une crise profonde se produisait ou des élections législatives intervenaient, contredisant l'élection présidentielle, nous en tirerions toutes les conséquences en quittant la présidence"
2006 - François Hollande - dans Devoirs de vérité, son livre entretien avec Edwy Plenel
a écrit le 26/08/2014 à 10:57 :
Si c'est Hollande qui constitue le nouveau gouvernement, on est définitivement foutu, si c'est Valls, en se basant sur les compétences et non pas les amitiés relationnelle et les "sous doués", on peut entrevoir la sortie de l'interminable tunnel que NOUS avons construit......
Réponse de le 26/08/2014 à 15:03 :
tant qu'ils ne changerons de politique on restera dans la m.... .
a écrit le 26/08/2014 à 10:50 :
Hollande le falot... d'ici la présidentielle le chaos va devenir le slogan de la campagne. Moi ou le chaos et il a de fortes chances de l'emporter sur ce terrain.
a écrit le 26/08/2014 à 10:26 :
La politique est l'émanation du peuple; c'est le peuple qu'il faut changer grace à un programme de formation à l'économie. Economistes, au travail!
Réponse de le 26/08/2014 à 12:36 :
vous avez raison, mais c'est l'éducation nationale qu'il faudrait changer, car c'est elle qui forme des ribambelles d'idéologues qui votent pour un Etat Providence qui redistribue un gâteau qui s'effrite et plombe les entreprises.
Réponse de le 28/08/2014 à 1:10 :
et c'est quoi que vous voulez ? une éducation nationale idéologue à la sauce américaine ou laquelle ?
a écrit le 26/08/2014 à 10:05 :
L'état de la France et son gouvernement pitoyable mais arrogant? Les Anglais sont ravis d'avoir une occasion supplémentaire de nous mépriser quant aux Allemands ils sont consternés de voir notre refus du moindre effort. L'incompétence économique de nos dirigeants doublée de son dogmatisme idéologique et de son clientélisme viscéral nous mènent au suicide national.
a écrit le 26/08/2014 à 10:02 :
Force est de constater que le seul parti en ordre de marche aujourd'hui est le FN puisque l'UMP,le PS et le front de gauche ont implosé et l'UDI inexistante .
Une dissolution serait donc un cadeau au FN
On est toujours bloqué par notre stupide systéme politique qu'il serait grand temps de changer ,en commençant par abolir ce régime présidentiel qui n'a convenu qu'à De Gauulle et Mitterand qui étaient des présidents "forts" et étouffaient leur premier ministre
Réponse de le 26/08/2014 à 10:11 :
Que ce soit au PS et à l'UMP il y a des quadras qui, même s'ils sont encore bloqués par les vieux éléphants, ont une vision de l'avenir optimiste et avec des projets pour la France qui sont ambitieux en terme de réforme et qui donneraient un nouvel élan dont les nouvelles générations ont besoin.
Mais il faut supprimer les VIEUX POLITICARDS qui devraient prendre leur retraite au lieu de nuire à la France
Réponse de le 26/08/2014 à 14:35 :
" le seul parti en ordre de marche aujourd'hui est le FN! exact, lui au moins est constant dans ses dires, il ne se parjure pas, il a annoncé il y a des DECENNIES, ce qui allait arriver aujourd'hui! il VA GAGNER !!!!!!!
Réponse de le 26/08/2014 à 15:00 :
Je serais parti de ce pays de ... avant que le FN ne passe, t'inquiète, tous les riches, les jeunes et les gens dynamiques en ont marre de ce pays dirigé par les vieux **... racistes.
Réponse de le 26/08/2014 à 16:00 :
Vous êtes en train de faire votre valise au moins, on a hâte de vous voir dehors.
Réponse de le 27/08/2014 à 8:46 :
Moi j'ai quitté la France, et je m'en porte mieux, car au moins je ne paye pas la retraite à des vieux fachos...Alors qui payera votre retraite à vous les vieux racistes, si les jeunes s'en vont ? Ah on ne rigole plus, hein avec votre reve de valises, vous resterez à manger votre me...
Et qui vous soignera ? Vous pensez que les médecins accepteront de rester dans un pays de vieux fachos, à part une minorité ? Continuez à détruire ce pays avec votre haine. Vous vous en mordrez les doigts, c'est déjà le cas, à votre avis, quand les médecins s'en vont, quand les cadres s'en vont, quand les jeunes partent, quand la richesse quitte se pays, à cause de gens comme vous, vous pensez vous en sortir mieux ?
Vous pensez qu'avec le FN ça sera mieux ? Mais non, rappelez vous de Sarkozy, quand c'était déjà un cauchemard pour les Français, et bien la Marine, c'est Sarkozy mais en pire, alors bon courage, surtout aux vieux racistes, car la misère vous attend. Sur ce je vous laisse le racisme , la dictature et ce pays qui a bafoué ses valeurs !
a écrit le 26/08/2014 à 9:56 :
Il est temps que les couches sociales proteges par l etat et les representants sociaux comprennent que l etat est en faillite et qu une partie de la population a deja fait des efforts, je suis cadre et j ai pris 20 % d impot , pour certains c est l etat qui donnes des sous aux impots . On ne peut pas continuer a deresponsabiliser une partie de la population et laisser des duflot et montebourg faire de la demagogie . A la fin la difference est que je peux partir et travailler dans un autre pays, l ouvrier non, ca ca ne va pas.
Réponse de le 26/08/2014 à 11:37 :
+1000 !!
a écrit le 26/08/2014 à 9:52 :
plusieurs journaux étrangers ce matin titrent "le déclin de la France s'accentue, tant au niveau économique que politique"...jusqu'ou allons nous tomber ???
Réponse de le 26/08/2014 à 10:50 :
Hum, pour l'instant on va tout droit vers une faillite à la grec ou l'argentine, avec cette différence qu'il n'y aura personne pour nous aider..
Réponse de le 26/08/2014 à 11:36 :
Le nivellement par le bas est le principe fondateur du socialisme... Sur ce point, réussite totale!!
a écrit le 26/08/2014 à 9:25 :
Quoiqu'il en soit, le PS est en lambeaux ... Car la moitié de ses représentants sont des dogmatiques indécrottables qui ne savent pas s'adapter. Ils ne sont bons qu'à jouer les gros bras mais sans risque...dans l'opposition. Alors L'exécutif n'a rien perdu des cancres qui viennent de sortir. Quand aux calculs stratégiques les seuls qui comptent sont le redressement du pays, et je me moque de leur avenir politique. Quel 'executive gouverne, meme à coups de 49.3 et que M. Le Président cesse sa méthode de compromis et rompt avec ses espoirs de 2017. ça n'est pas le sujet.
a écrit le 26/08/2014 à 9:09 :
Vallsitude rime avec lassitude, désordritude, bazaritude, déclinitude ...
a écrit le 26/08/2014 à 8:53 :
elle est pas belle la vie ,enfin la leur ,imaginez le feuilleton vu par BRUXELLES ils doivent être hilares!!!!
Réponse de le 26/08/2014 à 14:37 :
journal canadien aujourd'hui : la grande hilarité concernant Hollande et le gouvernement...Chapeau !
a écrit le 26/08/2014 à 8:50 :
François Hollande en ministre du redressement du déficit ! par manque de courage de s'attaquer au cancer de notre pays que sont les administrations publiques sans utilités ou en doublons, agents publics et territoriaux en surnombre sans tâche de travail ou sans utilité (5,5 millions en France contre 2 en Allemagne) Entreprises publiques couteuses et ruineuses sncf, ratp, edf, Éducation nationale en déroute, etc. Bref ! Il faut du courage politique pour réformer dans le dur cette caste...
a écrit le 26/08/2014 à 8:42 :
Je propose que ces ministres éphémères ne touchent pas d'indemnités exorbitantes d'autant qu'ils ont tous un boulot a leur sortie
a écrit le 26/08/2014 à 8:41 :
S'il n'y a plus "fronde" au niveau gouvernemental, elle débutera au niveau du peuple qui n'a plus de "représentant"!
a écrit le 26/08/2014 à 8:24 :
Je vous mets sur la voie; la solution est dans le pacte de responsabilité en relation avec la transition énergétique.
a écrit le 26/08/2014 à 8:15 :
On vous l'a déjà dit cent fois :

Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre...
a écrit le 26/08/2014 à 8:08 :
une autre lecture c'est de voir que plusieurs ténors de l'équipe Hollande ont compris que leur politique est un échec. Par nature même car on ne peut prétendre gouverner et faire prospérer un pays en haïssant l'argent, le patronat, l'entrepreneuriat et les entreprises. Ils préfèrent comme les rats quitter le navire et retrouver les banc pénards de l'opposition. En partant ils profitent simplement d'une période propice (arrivée des feuilles d'impôts, montée du chômage etc...) en voulant faire croire que c'est pour préparer leur avenir (!). Ils pourront ainsi continuer à sortir leurs inepties comme de distribuer l'argent qu'ils n'ont pas, alors même qu'on est en faillite, et vouloir baisser le temps de travail. Le départ de ces personnes signe le constat d'un terrible échec, l'échec d'une doctrine et d'un courant de pensée. Ils ont profité en 2012 de la crédulité de gens désemparés. Et c'est le pays qui trinque
Réponse de le 26/08/2014 à 10:13 :
@Excel
"haïssant l'argent, le patronat, l'entrepreneuriat et les entreprises". Faux.
Ils considèrent que l'argent est un moyen, pas une fin et qu'il doit être distribué équitablement.
Réponse de le 26/08/2014 à 10:52 :
"Ils considèrent que l'argent est un moyen, pas une fin et qu'il doit être distribué équitablement."

Et c'est avec ce genre de considérations que les sociaux ont spolié les Juifs avant de les baser..

HYPOCRISIE : l'homme de gauche ne pense évidement qu'au fric !
Pas à Dieu, pas à la Morale, pas à son Pays, pas à son voisin, juste au fric
Réponse de le 26/08/2014 à 14:39 :
parce que l'homme de droite, pense à QUOI?ne nous faites pas nous poiler, SVP! sont tous identiques !!
a écrit le 26/08/2014 à 8:07 :
il est dans l'impasse; il va dissoudre en debut 2016 et va accuser la droite qui aura tous les siegesa l'assemblee en 2017 d'etre responsable.... et il sera reelu... enfin sauf si le fn passe en 2016, ce qui fera gagner l'ump en 2017
Réponse de le 26/08/2014 à 10:01 :
@churchill
Un peu comme en économie, vos hypothèses tiennent de la boule de cristal...
a écrit le 26/08/2014 à 8:01 :
Quelle image vous donnez de la France
Je ne parle pas de votre bilan qui est catastrophique mais de votre attitude
Vis-à-vis des Français le manque de respect
Vous êtes toujours à demander des efforts mais vous en deux ans et demi vous avez augmente les dépenses sana aucun résultats
Plus que 17% de satisfaits le moment de passer la main
MAIS SURTOUT ARRÊTEZ DE NOUS FAIRE LA MORALE!!!
Réponse de le 26/08/2014 à 8:21 :
le rapport avec l'article ??
a écrit le 26/08/2014 à 7:59 :
suite. Hollande devra comme de Gaulle trouver une solution; Mais les retraités et les chomeurs ne sont pas encore dans la rue. C'est la crise économique qui demande une solution d'urgence.
a écrit le 26/08/2014 à 7:54 :
Comme en 1968, le problème actuel est lié à la démographie: l'arrivée du baby-boom à la retraite entraine une hausse du cout du travail qu'il faut compenser par une hausse du prix de l'énergie. Cherchez la relation!
a écrit le 26/08/2014 à 7:42 :
...Et toute l'opposition...Bien silencieuse! C'est du bout des lèvres qu'on entend, démission, dissolution....ce qui sous-entend que dans la période actuelle elle n'a pas envie de prendre les rênes parce qu'elle sait qu'elle ne pourrait pas faire mieux sur le plan économique et de la réduction du chômage.
a écrit le 26/08/2014 à 7:40 :
comment évoquer la réélection de Hollande ?
de qui se moque t on ?
son incompétence est étalée aux yeux de tous, même les benêts et naïfs l'ont compris !
a écrit le 26/08/2014 à 7:26 :
Au pouvoir depuis 40 ans, l' UMP et le PS ont offert aux Français : déficits abyssaux, 2000 milliards d'euros de dette, chomage de masse (5 millions de chomeurs), paupérisation de la population (9 millions de pauvres dont 2 millions d'enfants), politique d'immigration et de naturalisation massives, corruption et négationnisme, politique d'insécurité. Au pouvoir depuis 40 ans : UMP = PS = UMPS = les fossoyeurs de la France
Réponse de le 26/08/2014 à 7:45 :
Si c'est pour faire passer le message que le FN fera sans doute mieux, personne n'en doute...
Réponse de le 26/08/2014 à 8:07 :
Si le FN dit que nous sommes aujourd'hui mardi 26 août 2014, vous allez sûrement nous faire un caca nerveux !
Réponse de le 26/08/2014 à 8:31 :
en tout cas le FN peut gère faire pire.

Et puis après tout, on en sait rien temps qu'on a pas essayé...si vous avez peur de vous retrouver dans une dictature, dites vous bien qu'avec l'UE-RSS, vous y êtes déjà en plein dedans !
Réponse de le 26/08/2014 à 14:41 :
tout à fait de votre avis! voyons ce que le FN PEUT FAIRE !!!! pire, il ne le pourra pas, alors CHICHE !!!
Réponse de le 28/08/2014 à 12:36 :
pire, il ne le pourra pas ?? Non mais tu reves, tu verras c'est quoi un cauchemard avec le fn...quelle naiveté...tu te souviens de sarko, et bien marine cest pire. bon courage, tu vas en avoir besoin.
a écrit le 26/08/2014 à 6:36 :
C'est vraiment de la politique spectacle détestable dans un contexte économique chaotique. Quel manque de responsabilités, ces hommes, que dis-je, ces gamins se permettent encore de faire mu-muse comme à l'école primaire ? Et tous ces anciens ministres qui vont toucher leur rente à vie, il faudrait définir une période minimale de séjour dans un gouvernement pour avoir droit à ce privilège, ou carrément abolir ce privilège digne d'une monarchie
a écrit le 26/08/2014 à 6:01 :
L'élection de 2017 ,il n'y a que cela qui compte.Le reste,le pays et les français ,on verra plus tard.
a écrit le 26/08/2014 à 5:06 :
FH c'est surtout le président du délabrement accéléré. Pas si sûr qu'il termine son mandat.
a écrit le 26/08/2014 à 2:54 :
Le navire impérial a deux aîles, comme une coccinaile ou une hirondelle! Dans la communauté de l'anneau on progresse!
a écrit le 26/08/2014 à 2:06 :
Lequel est viré? Si 42% se disent révoltés... on fait la claque au chômage jusqu'en 2015! Une pâtée impériale pour SM le chat!
a écrit le 25/08/2014 à 23:42 :
Ben voilà quand on a raconter n importe quoi pour être élu
et qu on ment depuis 2 ans

Hollande trahi même ces amis du PS valls représente 5 % du PS et les députés sentent que l on est pas prêt de sortir du trou

La confiance est morte et on va finir par des élections.
Super !!!!!!
a écrit le 25/08/2014 à 23:06 :
Hollande fait les boulettes et les français pédalent dans la semoule !
Réponse de le 26/08/2014 à 11:30 :
il est 11h30 et moi ca me donne envie d'un "couscous-Boulette"
Réponse de le 26/08/2014 à 16:03 :
Moi je vais faire des boulettes dans les toilettes de l'Elysée.
a écrit le 25/08/2014 à 22:42 :
Il serait temps que cette 5 ième république anti-démocratique disparaisse pour revenir à une véritable démocratie !
a écrit le 25/08/2014 à 22:35 :
la Taubira pouvait partir cela ferait déjà 4 abrutis de moins dans ce gouvernement fantoche de Moi Président par hasard
Réponse de le 25/08/2014 à 23:49 :
FH n'a pas été élu par hasard mais parce que Sarkozy n'a pas su se remettre en question. Le principal atout dans l'élection de FH c'est Sarkozy et sa prétention démesurée. Et aussi que Sarkozy a bluffé ces électeur en leur promettant mont et merveille et en ne faisant rien...
Réponse de le 26/08/2014 à 5:31 :
"Et aussi que Sarkozy a bluffé ces électeur en leur promettant mont et merveille et en ne faisant rien... "

C'est ce que fait exactement FH aujourd'hui ! Certes, il n'a pas été élu par hasard, je vous le concède,mais bien grâce ou à la faveur d'une érection new-yorkaise incontrôlée. ;-)Mais sinon, de grâce, cesser de nous servir du Sarkozy, soir et matin à toutes les sauces, vous allez finir par le rendre sympathique ! Il faut assumer le non changement que vous avez promis aux Français
Réponse de le 26/08/2014 à 14:46 :
...Sympathique???? Sarkozy, comme vous y allez! même pas dans la" tourmente !!!
a écrit le 25/08/2014 à 22:34 :
Ils prennent le large car ils ne veulent pas être mouillés dans ce qui va suivre. Tout cela est du cinéma. La France va au casse pipe social et le fameux modèle que le monde entier nous envie va se révéler être ce qu'il est depuis longtemps: une tromperie.
a écrit le 25/08/2014 à 22:34 :
La France ne vous veut plus partez et libérer ce pays qui agonise à cause vous. Dans votre bagage emportez également l l'homme qui ne mange que la paella.
Réponse de le 25/08/2014 à 23:50 :
Et n'oubiez pas non plus la droite dans vos bagages.
a écrit le 25/08/2014 à 22:28 :
Elle est belle la démocratie !!! Le peuple souverain est dans la malchance ;riez ennemis de la France...
a écrit le 25/08/2014 à 22:12 :
Je plains les personnes qui seraient dupes du cirque de Montebourg. Apparemment, ça marche, 2017 sera un concours de populisme le plus débridé (après tant d'"efforts" consentis par les Français face à la "rigueur", la bonne blague), et ensuite la ruine, nette et brutale.
Réponse de le 26/08/2014 à 14:47 :
2017 ! vous verrez, il sera candidat! on ne perd rien en politique !
a écrit le 25/08/2014 à 22:10 :
hollande c'est vraiment un fromage
a écrit le 25/08/2014 à 21:59 :
ca valse à matignon,ca tangue à l'elysée ca rock au ps,et les députés font la java
a écrit le 25/08/2014 à 21:52 :
encore de ministres qui ont acquit une retraite de ministre pour quelques mois de travail
alors que le simple ouvrier doit travailler 40 ans pour avoir une maigre retraite
il faut descendre dans la rue et faire cesser tout cela
Réponse de le 26/08/2014 à 5:08 :
@rara - Toujours plus de privilèges pour certains et toujours plus d'indemnités non-imposables pour les mêmes. Ben voyons.
a écrit le 25/08/2014 à 21:37 :
c est Bruxelles qui gouverne alors pourquoi avoir encore tout ces trop payés
a écrit le 25/08/2014 à 20:57 :
L heure est gravé le président n'a plus le choix il le sait il doit faire toutes les réformes que sa majorité refuse AIDONS LE l avenir du pays en dépend et notre avenir est a ce prix
Réponse de le 25/08/2014 à 22:37 :
Aider cet homme? Jamais ! Ce pays doit assumer son socialisme jusqu'à la ruine !
a écrit le 25/08/2014 à 20:40 :
les valseuses ,très bon film mais je crois que le deuxième est supprime ....
a écrit le 25/08/2014 à 20:14 :
Allez, encore un petit effort et on va virer hollande et valls !
Courage, le socialisme inhumain vit ses dernières heures. Profitons-en pour abattre politiquement le gauchisme, qui manipule les citoyens !
Réponse de le 25/08/2014 à 22:43 :
On peut toujours rêver!
a écrit le 25/08/2014 à 20:05 :
Confier un poste de premier ministre à Valls, c'est comme confier un paquebot en perdition a l'ex capitaine de du Concordia ;
ca finira par l'échouage.
Valls est vraiment un gros problème pour la France, que Valls soit aussi un gros problème pour le PS ... On s'en fout.
Réponse de le 25/08/2014 à 20:16 :
C'est vrai aussi pour le détail : on renfloue ce paquebot pour la casse ou l'on fait carrément couler ?...
a écrit le 25/08/2014 à 19:56 :
Hollande, partez vite, pour la France!
a écrit le 25/08/2014 à 19:47 :
Oups, c'est raté
a écrit le 25/08/2014 à 19:39 :
Moi, président de la République, je ne traiterai pas mon premier ministre de collaborateur.
Moi, président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire, autant de femmes que d'hommes.
Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :