Renault Zoé : une version augmentée encore plus attachante

 |   |  496  mots
Son design original, sa peinture aux reflets métallisés et sa signature lumineuse bleutée rendent la Zoé inimitable.
Son design original, sa peinture aux reflets métallisés et sa signature lumineuse bleutée rendent la Zoé inimitable. (Crédits : Renault)
La micro-citadine électrique de la marque française a franchi un seuil en passant à une autonomie de 400 km (norme NEDC). Avec son design original, elle devient également intéressante dans son usage, en plus d'une tarification compétitive.

Elle n'est pas renouvelée, mais elle subit un changement majeur... La Renault Zoé voit son autonomie doublée et passe à 400 km (en normes NEDC). La micro-citadine électrique de la marque au losange a désormais tous les atouts pour s'imposer comme la voiture de référence du marché électrique, une place qu'elle devra sûrement partager avec la Nissan Leaf (plus grande et qui a été entièrement renouvelée en 2017).

Bouille inimitable

La Zoé ne semble toutefois pas avoir pris de coup de vieux... La fraîcheur de ses lignes et ses phares bleutés restent résolument modernes. Son design, lui, est conforme au style Renault, mais sa bouille est inimitable: compacte et dynamique à la fois avec ses flancs légèrement ajourés. Même les couleurs de peinture sont futuristes avec leurs reflets métallisés.

Renault Zoé

Son format paraît également parfaitement adapté à un usage urbain, même si son autonomie augmentée lui permet désormais de s'aventurer au-delà des agglomérations. A l'intérieur, la planche de bord en plastique blanc accentue cette ambiance épurée, conforme à son esprit « zéro émission ». Le choix des plastiques un peu léger se justifie par la nécessité d'alléger au maximum le poids de cette voiture afin de ne pas pénaliser l'autonomie.

Le tableau de bord entièrement digital est toutefois très apprécié pour la lisibilité de ses codes graphiques. On y retrouve l'essentiel, là où d'autres marques l'encombre d'indicateurs dont on ne se sert, en pratique, jamais.

Renault Zoé

Faite pour une conduite en ville

Côté conduite, la Zoé marque de nettes différences avec ses concurrentes. Si on conjugue le confort de la conduite électrique au rayon de braquage de cette micro-citadine, la Zoé se révèle être la voiture idéale en ville, toutes motorisations confondues. Tout serait parfait si ce n'était ces suspensions un peu trop fermes...

Renault Zoé

Une voiture très compétitive

La Zoé dispose désormais de tous les atouts pour convaincre. Son autonomie a franchi un palier suffisant, son rayon de braquage lui donne une précieuse agilité pour la ville, et l'ambiance intérieure répond à des standards satisfaisants. Il ne manquait plus que le prix... Si son tarif brut (23.700 euros, hors subvention de 6.000 euros) peut encore rebuter, elle reste pourtant l'une des moins cher du marché... Et de loin...

En outre, l'achat en LOA (location avec option d'achat) est encore plus intéressant: il est possible de s'équiper d'une Zoé pour 139 euros par mois (location des batteries incluse et pour moins de 7.500 km par an) ou 169 euros par an pour le palier au-dessus. Si l'on ajoute à cela, le faible coût de la recharge (5 euros environ) et la baisse substantielles des frais de maintenance du fait de la disparition de très nombreux équipements, la Zoé pourrait se révéler être une des voitures les plus compétitives du marché ! Qui l'eût cru?

Renault Zoé

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2018 à 9:24 :
15000 euros ... pour des batteries !!!! Whaooahhh si il y a pas marges là. Il y en aura jamais.. En plus pour gonfler les performances, ce sont des LiPos.... Les LiPos sont utilisées depuis 4-5 ans dans le domaine des drones...Les usines en chine tournent à fond pour en produire. Depuis 1 an, on est passé en LiHV (4.35v par cellule vs 4.2V) Je peux vous dire que ces batteries sont aussi très dangereuses !!! en cas de surexploitation. Bon je pense que les contrôleurs intégrés sont là pour éviter ce problème. Je pense surtout en cas d'accident ... ou le conducteur sera transformé en torche humaine et gazé pour finir en explosion. Il suffit de faire quelques recherches sur YT pour voir les résultats quand une LiPo est "percée"....
a écrit le 04/06/2018 à 9:14 :
Autonomie gagnée uniquement en allégeant les équipements et en augmentant le poids des batteries !
a écrit le 04/06/2018 à 9:01 :
400 km c'est ridicule il serait temps que les lobbys arrêtent d'imposer leur vision des choses pour leurs seuls intérêts.

"La voiture électrique : une invention du XIXe siècle" http://tpevoitureelectrique.e-monsite.com/pages/introduction/la-voiture-electrique-une-invention-du-xixe-siecle.html

Au secours
Réponse de le 04/06/2018 à 13:47 :
La plus connue des voitures électriques s'appelait la Jamais contente, manifestement, vous devez avoir un lien de parenté.
Plus sérieusement, le seul lobby qui œuvre pour la voiture électrique, c'est le lobby de l'environnement.
LEs constructeurs prennent le risque de développer le marché, si ils étaient d'horribles malfaisants, ils n'auraient pas développer ces innovations.
Réponse de le 04/06/2018 à 14:27 :
"Plus sérieusement, le seul lobby qui œuvre pour la voiture électrique, c'est le lobby de l'environnement. "

Oui c'est vachement sérieux ça hein... -_-

Votre trollage est signalé, à moins bien entendu que vous précisiez quel est ce lobby environnemental si puissant, que je l'intègre immédiatement d'ailleurs ! Ah cette Pachamama ! :D

Dès que vous avez à dire un jour, surtout venez me le dire hein, que je vois enfin que vous en êtes capable. En attendant lâchez moi, merci.
a écrit le 04/06/2018 à 8:19 :
Voiture très sympa , j'aurais pu plonger si
la location des batteries n'étaient pas si chères !!
a écrit le 03/06/2018 à 22:21 :
169 euros / mois pour le palier au dessus !
a écrit le 03/06/2018 à 12:07 :
Avec toutes ces fautes d'orthographe, essentiellement des accords, qui jalonnent l'article, le rédacteur n'est pas vraiment qualifié pour juger de la qualité d'un produit technologique. Qualité bien ordonnée commence par soi-même. On se relit ou se fait relire avant de mettre en ligne, histoire de ne pas faire fuir les lecteurs.
a écrit le 02/06/2018 à 17:54 :
La Zoé, une voiture extraordinaire ! 35000 km de bonheur en silence sans vibrations !

Géniale...
a écrit le 02/06/2018 à 15:46 :
Pas concerné par le joujou du bobo parisien sauveur de la planète bobo situé e â des années lumière de la mienne
Réponse de le 02/06/2018 à 18:33 :
La confiner au bobo parisien qui roule à vélo, c' est quoi ce délire ?


Avez-vous fait une étude logeant les utilisateurs pour rapporter de telles incongruités ?
Réponse de le 02/06/2018 à 21:39 :
Beaucoup de Zoé font le bonneur de français ouverts d'esprit n'habitant pas Paris. Le simple fait de ne pas faire 30 km pour aller à la la station service est un vrai plus. Même si en effet la pollution de l'air qui tue 500 000 européens chaque année est en effet un problème essentiellement urbain. Pour le moment...
Réponse de le 03/06/2018 à 14:33 :
Dans la mesure où le véhicule électrique se caractérise par de forts coûts fixes (achat, location de la batterie) et faibles coûts variables (énergie, entretien), il est le plus intéressant quand on roule beaucoup.

Ce qui explique qu’il se vende le plus aujourd’hui à la campagne, chez des gens qui vivent dans un pavillon et font plus de 30km par jour pour aller au travail.
a écrit le 02/06/2018 à 15:45 :
C'est moi ou cet article a un an et demi de retard ? Renault fournit ses Zoé avec une batterie de 41 kWh (pour une autonomie théorique de 400 km, entre 250 et 300 km en réel) depuis début 2017.
a écrit le 02/06/2018 à 12:48 :
@Le Glaude Un provincial qui vient nous donner des leçons d' autonomie! Pour ma part j' ai utilisé le configurateur qui donne l' autonomie réelle en incluant jusqu' au diamètre des roues de la version choisie et je n' ai que du bien à en dire.
C' est indiscutablement la meilleure électrique en rapport qualité prix d' ailleurs numéro un européenne.
a écrit le 02/06/2018 à 12:22 :
Vive l'hydrogene . La batterie c'est lourd , cher , polluant et l'autonomie réelle la motié de celle affichée et c'est la réalité . La recharge sur borne publique est chère 4 euros de l'heure et l'installation d'une prise à domicile...2oooeuros ! Rien de mieux que le diesel en attendant la pile à combustible . Les écolos sont des menteurs bornes et dangereux .
Réponse de le 02/06/2018 à 15:39 :
L'hydrogène, le produire est un gouffre énergétique et c'est extrêmement dangereux en particulier sous une pression de 150 bars typique du besoin pour le transport. Les risques d'explosion sont tout autre que ceux des voitures thermiques en cas d'accident. Et je ne parle même pas si il y a une fuite quelque part dans le circuit d'H2 de la voiture => risque d'explosion dans votre garage ! Comme il y a aussi des maniaques des risques terroristes, grâce aux voitures à H2, les dégâts seront sans commune mesure avec ce que l'on voit actuellement. Une raison de plus pour mettre cette voie au rebus.
Réponse de le 02/06/2018 à 15:48 :
L'hydrogène est un gouffre énergétique à produire et est dangereux car explosif. Ce n'est pas la solution de l'avenir qu'on essaie de nous vendre depuis 30 ans.
PS : merci à La tribune de ne pas censurer cette réponse cette fois-ci.
a écrit le 02/06/2018 à 10:12 :
Avis d'un utilisateur (infirmier libéral) de la zoé: elle m'a rendu zen

Petit inconvénient : on ne peut pas changer sa roue soi-même en cas de crevaison , trop lourde . Juste utiliser une bombe anti -crevaison.
a écrit le 02/06/2018 à 8:01 :
23000 euros pour une machine avec bcp bcp bcp moins de pièces mécaniques !!!!
Le problème de l'électrique c'est surtout le prix astronomique gonflé à max pour tripler les marges !!!! Cette voiture ne devrait pas coûter plus de 8000 euros côté pièces.
Réponse de le 02/06/2018 à 10:36 :
8k€ c’est en gros le prix de la batterie.
Réponse de le 02/06/2018 à 10:39 :
et un prix de vente de 15.000€ pour la batterie, car c'est bien là que le bas blesse... le compte est bon.
Réponse de le 02/06/2018 à 10:49 :
8000 + 10000 de batterie soit 18000€ + les marges + options soit minimum 25000€

400 NEDC soit 200 KMS d’autonomie réelle. Pas compatible pour autoroute

Sur autoroute maximum 140 KMS maximum
Réponse de le 02/06/2018 à 10:50 :
C'est donc une conspiration mondiale contre vous ? Parce que le prix de Zoé est très compétitif, donc tous les constructeurs essayent de vous voler.

Ou alors c'est parce que quelque soit la complexité d'un produit, le coût de production dépend largement du volume de production. Or hélas il se vend encore très très très largement plus de véhicules thermiques que electriques. Mais qu'est-ce que ça peut vous faire puisque l'état conscient de ce fait apporte 6000 € de bonus financé par le malus payé par les gens qui veulent absolument polluer ? Au final Zoé coûte le prix d'une Clio à équipement équivalent.

Sans compter les 500 000 personnes qui meurent chaque année du fait de la pollution de l'air notamment en ville, et ce rien qu'en Europe et tous les ans. Ce n'est pas moi qui le dit mais l'OMS. Et au dela des ces 500 000 victimes, il y a des millions de gens qui souffrent, dont une majorité d'enfants.

Alors le problème de l'électrique, c'est plus l'égoïsme que le prix.
Réponse de le 04/06/2018 à 14:56 :
@Didier ne vous faites pas "avoir" par la propagande; fut elle de l'OMS. Il a fallu des années pour qu'on "re qualifie" les décès de l'été 2006 (?) en "anticipation", et non pas de "sur mortalité". Il est sûr que la simplicité d'un véhicule électrique prône pour cette solution, mais le hic c'est la source d'énergie. Pas plus que le gaz (largement utilisé), le stockage de l'hydrogène n'est un vrai problème. Mais on ferait mieux de l'utiliser comme source pour une pile à combustible (indépendamment du bilan carbone de sa production (mauvais)...) plutôt que d'en faire un substitut d'essence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :