Un "business" vraiment "rock'n'roll"

 |   |  340  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Par Eric Walther, directeur adjoint de la rédaction de La Tribune.

Bono n'a pas 800 millions de fans mais il peut désormais compter sur 1,5 milliard... de dollars. Le chanteur du groupe U2, plus précisément son fonds d'investissement Elevation Partners, qui avait acquis 1,5% du capital de Facebook il y a exactement deux ans, va multiplier sa mise par douze si la prochaine introduction en Bourse du réseau social se réalise à son niveau de valorisation actuel. Un "business" vraiment "rock'n'roll". Dans tous les sens du terme. Arriver à vendre une entreprise plus de trente fois son chiffre d'affaires (oui, oui, son chiffre d'affaires), c'est quand même une sacrée performance.

Certes, les folies de ce genre, pléthore au moment de la première bulle Internet, se sont pour la plupart terminées dans un bain de sang. Mais voilà. On a depuis changé de monde. Le Net et la "high tech" sont durablement installés dans le paysage économique et résistent aux tempêtes : cet été, Apple a quand même volé pendant quelques jours sa place de première capitalisation mondiale à Exxon.

Que Mark Zuckerberg, le fondateur du réseau social, conduise ses affaires avec l'habileté d'un vieux renard malgré ses 27 ans, témoigne aussi de cette mutation. Il ne s'est ainsi pas trop mal tiré jusqu'à présent des débats sur les questions de vie privée. Oh, pas par bonté d'âme mais par simple réalisme. Quand on est sous surveillance potentielle de 800 millions de personnes, pas question de jouer au plus fin.

En ce sens, il incarne la quintessence d'un Net qui vous rattrape un jour ou l'autre. Comme il le fait aussi en pilotant une équipe restée modeste par la taille - 3.000 personnes - mais diablement performante dans sa capacité à maîtriser l'écosystème qui s'est créé autour d'elle. Conserver cette agilité, voilà le véritable défi qui se présente maintenant à lui. C'est comme le rock. Quand il se transforme en grosse machine, il perd toujours un peu de son âme et de sa créativité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :