Merci, monsieur Cahuzac !

 |   |  794  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Si le mensonge de Jérôme Cahuzac a pu prospérer pendant des mois, c'est aussi parce que le sentiment d'impunité est une maladie qui continue de miner la classe politique française

Toute folie a une explication. Celle de Jérôme Cahuzac qui, en s'acharnant à mentir sur l'existence de son compte personnel à l'étranger depuis décembre dernier, n'échappe bien évidemment pas à cette règle. Le ministre du budget démissionné en a donné une que l'on veut bien croire : "J'ai été pris dans une spirale du mensonge et m'y suis fourvoyé. Je suis dévasté par le remords". Certes. On peut comprendre qu?un ministre hésite à déjuger sa parole quelques jours après sa mise en cause dès lors qu'il n'y avait pas de charge ou de preuve supplémentaire le justifiant. Quoique.
Beaucoup plus inquiétante est la partie obscure des motifs profonds de ce dévastateur parjure dont on cerne bien la nature. D'abord la personnalité de ce boxeur de la politique. Il est de ceux qui, sûrs de leur fait, de leurs compétences, assurant sans difficultés leur complexe de supériorité, estiment que rien ne peut, ne doit empêcher la marche de leur histoire qui en l'occurrence accompagne, et même guide, pensent-ils, celle de leur pays. La fin justifierait les moyens au nom d'un intérêt supérieur de l'Etat. Jérôme Cahuzac en était la caricature, mais nombreux sont ses semblables qui n'en pensent pas moins.

Comme si le « pourvu que ça passe » restait une règle intangible
Car dans l'ombre a aussi prospéré cette calamiteuse unanimité politique de complaisance qui s'est constituée autour du personnage dès sa mise en cause. Oui, bien sûr, la présomption d'innocence demeure une valeur cardinale de notre socle républicain. Sa remise en cause saperait dramatiquement les fondements de notre démocratie et nous ramènerait à des heures bien malheureuses de notre passé. Mais qui peut honnêtement assurer qu'il ne pouvait y avoir de doutes sur la parole du ministre pour que, non pas ses ennemis, cela aurait perdu en crédibilité, mais ses proches, son entourage ne le convainquent de lâcher? La gauche, qui n?avait déjà pas grand moral, ne peut même plus se raccrocher à la morale.
Le faisceau d'indices semblait tout de même bien bruyant. Que Jérome Cahuzac ait pu nier « en bloc et en détails » (sic), mentir à la représentation nationale, au président de la République (on en est à espérer qu'il lui a vraiment menti !) en dit tristement long sur le sentiment d'impunité latente dans lequel évolue la classe politique française. Comme si elle vivait sous les ailes d'un ange protecteur qui avait pour nom, entre autres, pressions sur la justice. Comme si le temps qui s?écoule pouvait continuer tranquillement de faire son travail d?oubli. Comme si le « pourvu que ça passe » restait une règle intangible. Il faut dire qu?il en est tellement passé...
Réhabiliter tant qu'il est encore temps l'action politique
Ces « circonstances atténuantes » sont aussi graves que la faute de Jérôme Cahuzac. D'autant que son aveu explosif intervient à un moment pas vraiment sympathique pour la parole et l'action politiques. Ainsi le livre de nos confrères Carole Barjon et Bruno Jeudy, « Le coup monté », démontre avec une grande cruauté comment l'équipe de Jean-François Copé a manipulé les résultats de l'élection du président de l'UMP. La mise en examen de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bettencourt, même si elle ne préjuge en rien de la suite de la procédure, n'améliore pas le climat, pas plus que l?énième de Jean-Noël Guérini, le président du conseil des Bouches-du-Rhône.
Les tirs se sont naturellement concentrés sur Jérôme Cahuzac, quelques heures à peine après la publication de son communiqué, histoire d'isoler la bête malade du troupeau. Cela ne changera rien à l'affaire. Difficile de trouver dans notre histoire, un aussi désastreux épisode pour l'honneur du pouvoir. En ce qu'il est crû, limpide, l'aveu de Jérôme Cahuzac ne souffre pas le moindre débat et multiplie les dégats. Que la droite glose sur la gauche et sa prétendue vertu, que la gauche allume en urgence des contre-feux, nous cantonnera à une guéguerre pas vraiment à la hauteur de l'enjeu : celui de réhabiliter tant qu'il est encore temps l'action politique. En ce sens, la bombe Cahuzac peut servir de détonateur à une prise de conscience de ceux qui prétendent la conduire. La peur des juges (que ceux qui les ont si vulgairement attaqués ces derniers jours y réfléchissent), la peur de la presse (osons le dire !), la peur des populismes qui est déjà bien nourrie doivent les y aider. Les y forcer.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2013 à 13:26 :
Les socialistes, à défaut de compétences, se croyaient seuls détenteurs de la morale publique. Ils ont perdu leur honneur et sont toujours incompétents...
a écrit le 10/04/2013 à 9:36 :
Moi, qu'il ait eu un compte en Suisse ne me gêne pas, à condition qu'on empêche pas les autres français de faire de même. Qu'il ait 600000 ? ne me gêne pas non plus s'il les a gagnés honnêtement (on peut avoir des doutes). Et surtout, n'oublions pas que si les Paradis fiscaux existent c'est bien parce qu'il y a des Enfers fiscaux !!!
a écrit le 09/04/2013 à 13:48 :
Moi c'est fn direct à présent !!! Même EUX sont plus propres que ceux qui nous ont mis dans le rouge depuis 40 ans - bien sur EUX n'ont pas de soucis comme moi employé... Eux maintenant dégagent...
a écrit le 08/04/2013 à 19:20 :
http://www.youtube.com/watch?v=PrtJicEq0dA
a écrit le 06/04/2013 à 7:45 :
Cahuzac est genial, si il arrive a se faire refuser d'etre a nouveau depute parce qu'il n'a pas declare un compte a l'etranger, alors cela cree une regle qui va entrainer le depart de nombreux autres deputes ( ils ont souvent un compte !) , et il est possible que la majorite change alors ou doive composer.
Cahuzac s'est fait lacher par ses amis, que cela serve au moins a faire le netoyage, et l'on retiendra son nom comme un hero et non un zero.
a écrit le 06/04/2013 à 6:51 :
M.Walter,Cahuzac finira bientot sur la croix et ensuite on le retrouvera au Parlement.
Bon,attendons nous le retour du fils prodigue pour tuer le veau gras et les hypocrites
de tous bords feteront sa renaissance.
A propos,Sarkozy a donné 5 conférences à 250.000 US$ chacune.Mme Bruni-Sarkozy a
vendu son chateau en Italie (entre 5 et 10 millions euro).Question : cet argent la est
jamais entré en France ou a été placé au paradis??????? Honni soit qui mal y pense.....
Réponse de le 08/04/2013 à 17:37 :
villa au maroc, appartement à bruxelle qui sait!!!!! l"argent peut passer d'un paradis fiscal à un autre, surtout avec les comptes omnibus Comme disent les anglais"When there is a will, there is a way"
a écrit le 05/04/2013 à 10:43 :
si le niveau de la fiscalité n'était pas si élevé en France , cela n'arriverait pas : les gens ne penseraient pas à mettre leurs économies à l'étranger (ex Depardieu)
Réponse de le 08/04/2013 à 14:04 :
Si le niveau de la fiscalité est aussi élevé en France, c'est aussi parce que l'on consacre toujours plus de ressources fiscales au paiement des intérêts de la dette. Dette qui a été légué au 2 tiers par des gouvernements de droite (en incluant les cohabitations).
Par ailleurs, en diminuant la dépense publique, signifie aussi des chômeurs supplémentaires et une baisse des carnets de commande.
La solution consisterait à réduire la voilure question salaire pour les élus et les plus hauts gradés de la fonction publique ainsi que le nombre d'étages administratifs. Enfin, la lutte contre les fraudes me parait être la top priorité en croisant, centralisant et unifiant les fichiers de toutes les administrations. Petite précision qui a son importance : ne pas se contenter d'interdire ... il faut aussi donner des droits et moyens d'actions aux services fiscaux et de police afin de faire respecter les lois.
Réponse de le 08/04/2013 à 19:19 :
Un petit lien, histoire de voir de quoi vous parlez... ou de comprendre. Et veillez attendre le passage au sujet du début des années 80 en France
a écrit le 04/04/2013 à 18:25 :
Merci pour cet article et je suis de plus en plus dégoutée d'être française.
Qu'est-ce qui c'est passé déjà en 1789?
Les privilèges ont-ils vraiment disparu?
""Deux siècles après l'abolition des privilèges, le 4 août 1789, nos élus conservent moult avantages""
C'est toujours les mêmes qui en profitent 200 ans plus tard, les puissants, méprisant la France d'en bas...
Après avoir reçu une éducation pour être honnête et travailler toute sa vie, payer ses impôts, être civique
et quand on voit tout ce qui se passe autour de nous, des privilèges pour des gens qui méprisent les citoyens de la classe moyenne dont je fais partie (mais qui achètent des médicaments venant de laboratoires, qui vont au cinéma, etc... pour enrichir tous ces gens et qui en plus se permettent de nous donner des leçons de bonne conduite, en nous regardant de haut et je suis bien placée pour le savoir...
A bon entendeur salut
Réponse de le 04/04/2013 à 20:52 :
nommez nous 1 seul français qui n'a jamais fraudé le fisc. La fraude est un sport national en France
Réponse de le 05/04/2013 à 10:10 :
Partout!
Réponse de le 05/04/2013 à 14:41 :
Non les privilèges n'ont pas disparu en 1789, ils ont simplement changé de mains !
a écrit le 04/04/2013 à 16:45 :
Et si M. Cahuzac n'avait pas avoué ? Et s'il avait mené son mensonge jusqu'au terme de l'action judiciaire, ne pensez-vous pas que l'opinion publique eût été moins véhémente alors même qu'elle se serait diluée dans les lenteurs du cours de la justice ?
a écrit le 04/04/2013 à 14:08 :
bien sûr, ce sentiment d'impunité !! de Sarkozy pour abus de faiblesse, à tant d'autres qui pensent échapper à la justice !! n'y aurait-il donc dans ce pays que le petit qui serait justiciable ? Eh bien, non, je dis non !! Tu triches, tu payes !!
a écrit le 04/04/2013 à 9:05 :
Cahusac Je commence à croire , moi aussi , que les politiques avaient depuis longtemps des doutes sur ce ministre délégué , mais que Cahusac était soutenu par le pouvoir Reste alors à déterminer depuis quand , ce "doute" est devenu une certitude ,notamment au "sommet"

a écrit le 04/04/2013 à 8:55 :
Nous attendons que la gauche déclarée vertueuse par le Président de la République, mette ses déclarations en conformités avec ses actes et dénonce les arrangements , voire les malversations intellectuelles de ses membres du plus haut au plus bas de son échelle structurelle!.
Pour l'instant, au delà des déclarations nous ne voyons rien venir !
Les écarts avec la normalité et la gestion de bon père de famille sont largement bafoués et loin de la vertu de la morale chrétienne de la civilisation dont nous sommes issus !
a écrit le 04/04/2013 à 0:47 :
Depuis Mitterrand on a vus des scandales à droite comme à gauche. En revanche quand une sale affaire touche la droite, généralement, elle assume essaie de s'en sortir au prix d'une démission et laisse le temps passer. La gauche n'arrive pas a assumer ses affaires. A chaque fois il faut culpabiliser toute la classe politique, en faire un crime collectif et vouloir tous se purifier ensemble par une nouvelle loi. Quand c'est a droite, la droite est coupable, quand c'est a gauche , tout le monde est coupable. Depuis urba gracco, c'est comme ça et c'est encore le cas cette fois ci.
Réponse de le 05/04/2013 à 13:48 :
Tiens je savais pas que Woerth avait demissionne. pas plus que chirac (emploi fictifs, frais de bouche), tiberi, ou ce bon Mancel juste reelu
a écrit le 03/04/2013 à 23:41 :
Les vrais truands n'avouent pas.
a écrit le 03/04/2013 à 23:19 :
Ne peut eclater sans une presse independante qui investigue. Trop de journalistes ne sont que des commentateurs de depeches. Prenez en de la graine. N est pas mediapart qui veut.
Réponse de le 07/04/2013 à 21:37 :
Oui, bien sûr. Évidemment, Mediapart n'a pas choisi Cahuzac uniquement parce qu'il est plus proche de Hollande que d'Aubry.

Mediapart est "indépendant" et "investigue". Il y en a qui vivent vraiment chez les Bisounours.
a écrit le 03/04/2013 à 18:36 :
Voila un homme - Jérôme Cahuzac- qui apparaît bien à propos dans l'imaginaire social. Propulsé acteur d'une catharsis bienfaisante qui permet à chacun de se sentir plus propre.
Il m'a semblé entendre qu'il faisait bien son travail. De cela je lui sais gré. Cela est essentiel. On voudrait lui faire jouer, de plus, un rôle de parangon de vertu ? Pêché de gourmandise !
Un petit compte, alimenté de petites sommes...Si l'argent est propre, la faute est bien bénigne. Evidemment si il y a trafic d'influences mon propos ne sera pas le même. Mais le sujet n'est pas encore abordé ce me semble.
Donc un petit fait de délinquance financière, un mensonge de quelqu'un qui se trouve coincé... Le passé a droit à prescription et chacun à être rédimé.
Il y a bien plus important - comme le non cumul des mandats, comme une représentativité démocratique réelle- qui pourrait être évoqué.
Jerôme Cahuzac ce n'est pas Crassus.
Réponse de le 04/04/2013 à 16:32 :
@Arvern : je souscris à votre propos.
Réponse de le 04/04/2013 à 16:47 :
je suis complètement d'accord avec vous votre vue des choses est juste
Réponse de le 08/04/2013 à 16:04 :
Marrant les "honnetes socialos" étaient bien moins tendre avec Woerth et les preuves bien moins accablantes J espere que Cahuzac va se faire trainer dans la boue de même facon et rire de voir de l indignation des ses "amis" Quel beau monde que celui de la politique
a écrit le 03/04/2013 à 17:45 :
C'est ce que j'ai lu de plus intelligent sur le sujet depuis hier! Bravo et merci.
a écrit le 03/04/2013 à 17:42 :
Personne ne s'est interrogé pourquoi certains sites de vacances sont plus attrayant que d'autres
a écrit le 03/04/2013 à 17:42 :
excellent papier, simple et synthètique !
a écrit le 03/04/2013 à 16:52 :
A prétendre être vertueux sans lêtre, voilà ce qui arrive.

Nous sommes tous conscients des travers graves de nos politiques, c'est à nous de les sanctionner bien plus durement qu'ils ne le sont actuellement...

Mais tant qu'il y aura un garde des sceaux, la justice ne sera pas vriament indépendante du politique...
a écrit le 03/04/2013 à 15:42 :
Bah c'est simple en Arabie les voleurs sont amputés ... chez nous députés !
Réponse de le 03/04/2013 à 21:40 :
Honni soit qui Mali pense.
Réponse de le 03/04/2013 à 22:16 :
OTAN en emporte l'IRAN
Réponse de le 03/04/2013 à 22:19 :
Chez nous, c'est leur langue qui est ampoulée.
a écrit le 03/04/2013 à 13:50 :
Aux USA le parjure emmene directement en prison et bcp d ennuis....En France plus tu mens plus tu triches....plus tu es elu...
Réponse de le 03/04/2013 à 17:09 :
ah bon ? et sur les armes de destruction massive en irak ? ils n'ont pas menti ?
Réponse de le 03/04/2013 à 22:20 :
Si mais la carrière de Colin Powell s'arrête là. Disons que ce n'est pas aussi tranché mais en général, les électeurs ne veulent plus voir les politiciens qui ont triché ou menti. En France, j'ai des noms...
a écrit le 03/04/2013 à 13:39 :
Enfin! en voici un de débusqué... Mais combien, et sans doute pas des moins bruyants et virulents, infestent le marigot.
Notre président annonce des mesures de moralisation parmi lesquelles l'inéligibilité définitive de ceux pris la main dans le sac. Il est fort probable que cette mesure ne voit jamais le jour ou alors assortie de conditions la rendant inopérante. Attendons quand même, sans doute suis-je un peu trop désabusé.
Quoi qu'il en soit, l'occasion est belle pour un honnête homme déterminé. La démocratie parlementaire ayant des limites évidentes, ne serai-ce pas l'occasion de faire le nécessaire pour autoriser le référendum d'initiative populaire ?
De redonner au peuple un peu de contrôle sur l'organisation et la vie des institutions.
a écrit le 03/04/2013 à 13:22 :
Rappelons que le pingouin Raymond est aussi dans le collimateur de la justice !
a écrit le 03/04/2013 à 13:04 :
Le monde politique est un monde modèle de mensonges. Les politiques ne vivent pas dans le Monde réel mais bien dans un monde parallèle où tout est permis ... surtout sur le dos du contribuable qui paye pour voir le théâtre.
a écrit le 03/04/2013 à 12:58 :
Cela devient inquiétant pour ceux qui ont encore des comptes là bas ?
Réponse de le 08/04/2013 à 15:06 :
ceux qui n'en n'ont pas encore sont encore les plus à plaindre
a écrit le 03/04/2013 à 12:08 :
Bravo pour votre analyse. Il n'est qu'à se promener sur les blogs d'infos privés pour s'apercevoir du raz-le-bol français. Le printemps de la conscience est en marche. Car que dire aussi de la plainte déposée à l'encontre de notre président et de deux autres personnages pour pedo-criminalité. Si vous ne me croyez pas, tapez Emmanuel Verdin sur internet ou cliquez sur ce lien :
http://democratieliberale.over-blog.org/article-la-bombe-115299276.html
a écrit le 03/04/2013 à 11:19 :
Cette affaire va t elle mettre en lumière les pratiques du "milieu" politique ?
Cette affaire va t elle lever le voile sur des secrets de polichinelle que tout le monde connaît dans ce "milieu" sauf la justice et le contribuable ?

Je l'espère et l'appréhende à la fois.

Ce que j'espère avant tout est qu'une moralisation de la vie politique en découle
a écrit le 03/04/2013 à 11:15 :
Bonne Analyse.

Cette affaire, qui a mon sens n'est pas trop grave en soit dans la mesure où ces revenus ne découlent pas de sa position politique mais de sa vie antérieure, a le mérite de mettre en lumière le sentiment d'impunité que peuvent exprimer certains donneurs de leçon au pouvoir.

Il reste désormais à enquêter, et je fais entièrement confiance à M. Van Ruymbeke, jusqu'où ce sentiment d'impunité a pu emmener la classe politique française et si la positions occupée par certains décideurs ne leur a pas permis de s'enrichir... en écrasant les français d'impôts tout en contribuant par clientélisme à l'hypertrophie de l'Etat.
a écrit le 03/04/2013 à 11:04 :
Il a avoué.., après avoir nié en bloc et en menaçant même Médiapart de dépôt de plainte, soutenu jusqu'au bout par ces amis politiques, qui voyant l'étau se refermer l'ont lâché, pour ne pas y laisser ...des plumes.et donner l'impression à l'opinion publique que JC est un mouton noir isolé... Bref, ne soyons pas naïf, des Jérome Cahuzac, il y en a sans doute bien d'autres dans la classe politique d'en haut, qui s'offusquent....Tout ceci va contribuer à accroître encore la défiance des citoyens vis à vis des politiques, l'abstension aux futures élections va encore s'accentuer...sommes-nous encore en démocratie ??? puisque la majorité du peuple s'abstient...On peut remercier Médiapart d'avoir débusqué un gros poisson nageant en eau trouble, espérons qu'il en trouvera d'autres pour créer un électrochoc salutaire sur les politiques, mais ne rêvons pas trop....la situation s'est enlisée depuis bien trop longtemps...avec des compromissions et arrangement entre copains...En attendant des jours meilleurs, serrons nous la ceinture..Il y a ceux qui sont au dessus des lois...et ceux qui sont en dessous...(même si on veut nous donner l'impression que personne n'est au dessus des lois...)
a écrit le 03/04/2013 à 11:03 :
que ce soit les présidents les députés conseillers maires et j en passe les mandats doivent etre réduit dans le temps et ces personnes retournent a la vie civile ensuite et pas de retraite avec des trois ou quatre ans activité cela évitera l enrichissement personnel et passe droit , et le pays se portera mieux
le lynchage ne servira a rien regarder avec le médecin de kolanta il ce suicide a cause de la pression médiatique
Réponse de le 03/04/2013 à 13:43 :
tres juste c est egalement mon sentiment trop de copains pour des copains je reside dans une comune de 2000habitants ils se patagent le gateaux entre copains se reservent entre amis les emploies a vie des cumulards dans toutes les commisions de surcroit bien renumeres
a écrit le 03/04/2013 à 10:47 :
Depuis le temps que l'on assiste, tout bord politique confondu, à l'enchainement d'affaires, je m'étonne que l'on s'étonne encore de toutes ces fourberies. D'abord, la majorité de nos représentants politiques sont d'anciens professionnels du mélange des genres (médecins libéraux&consultants, avocats d'affaires, hauts fonctionnaires internationaux, banquiers...) où la mise à l'abri financière est une sorte de challenge. Sachant qu'ils ont les moyens financiers et les conseils avisés qui vont bien. Ensuite, la possibilité de cumuler les fonctions et ceci sans limitation de durée, permet de rester en contact longtemps avec les mécanismes sophistiqués d'évitement et/ou les deals de protection. Il conviendrait donc de modifier fortement les règlementations de représentation nationale et appliquer une réelle transparence des patrimoines de nos futurs élus.
Réponse de le 07/04/2013 à 16:40 :
J'ai une idée très simple pour que le simple citoyen puisse enfin juger de la véracité et pureté des propos moralisateurs et moralisants des hommes publics en toute sérénité (sont-ils tous "pourris" ?). Il suffirait lorsque de tels hommes passent à la TV - y compris nos bons présentateurs et interviewers divers, multiples et invariablement "invités" - de présenter à l'écran un panneau, ou un bandeau déroulant, indiquant leurs revenus ; sur les médias radiophoniques une voix "off" conviendrait. La même "transparence" pourrait être appliquée dans le monde sportif professionnels. Ces revenus seraient efficacement ramené au pouvoir d'achat quotidien pour être immédiatement compris. Cette solution que je propose, pour être extrémiste (mais je ne suis pas sympathisant d'extrême droite) aurait le mérite de prouver la bonne volonté de nos dirigeants qui, fiers de leur décision, redoreraient enfin leur blason et leur crédibilité perdue. Le citoyen pourrait enfin "reconnaître les siens" (comprenez faire la différence entre les honnêtes, plus ou moins honnêtes, un peu ou beaucoup "pourris) et moduler ses appréciations de façon non binaire, l'approche tout-ou-rien conduisant à des excès sans réel lendemain.
a écrit le 03/04/2013 à 10:40 :
C'est toute la différence entre les chochottes socialistes et UMP ...
Nicolas et Eric n'avoueront J A M A I S !!!
lol
Réponse de le 03/04/2013 à 12:42 :
+1
a écrit le 03/04/2013 à 10:34 :
comme toujours,après la bataille, les commentateurs se défoulent.On écorche l'un au passage ou on met la suspicion sur l'autre.On demande des comptes et on prononce des jugements.
a écrit le 03/04/2013 à 10:30 :
Pour un audit immédiat par la Cour des Comptes des patrimoines déclarés par les politiques qui nous gouvernent !!!

http://www.commission-transparence.fr/declaration-de-patrimoine-personnes-assujetties.html
a écrit le 03/04/2013 à 10:28 :
Vous parlez plus haut de la peur de la presse ! et alors ; que comptez vous faire pour écrire vrai ? rien, comme d'habitude, tout le petit peuple politico-médiatique va faire amende honorable (on ne savait pas, c'est de la vie privée, ...) et continuer tout comme avant avec ses petits avantages minables (carte de presse et ses privilèges, invitations à des soirées privées avec le 'gratin', abattement fiscal injustifié, subventions d'état,...)
Il est grand temps de faire péter ce système ou une 'élite favorisée' fait tout pour conserver ses avantages sans balancer ses copains.
Réponse de le 03/04/2013 à 13:13 :
Et oui... peur de la presse? De laquelle?
a écrit le 03/04/2013 à 9:10 :
Tout à fait d'accord avec cette analyse !

Une grande majorité de politiciens croient encore et fonctionnent encore en mentant, en voilant la vérité, en trichant. Cette pratique est coutumière mais ... d'un autre temps. En effet, quelque soit le parti, quelque soit l'homme/femme politique, il faut bien qu'il comprenne qu'aujourd'hui, l'info circule vite et est bien plus accessible. Il faut aussi qu'ils comprennent que les médias ne sont plus que des commentateurs. Et tant mieux !

Cahuzac a menti, la main sur le coeur et les yeux dans les yeux. Reste qu'il n'est, hélas, pas le seul. Reste que d'autres continuent à mentir et préfèrent attaquer, mordre, et jurer la main sur le coeur et les yeux dans les yeux, qu'ils sont cleans et/ou qu'ils ne trichent pas, qu'ils n'ont jamais triché.

Foutaise ! Il faut que la justice fasse son travail jusqu'au bout et plus rapidement. Il faut que les médias ne soient plus de simples commentateurs représentant indirectement, un parti. Il faut cesser ces consens, ces manipulations, ces mensonges. Cela gangrène notre société et accentue un peu plus le "tous pourris".

Finalement, Cahuzac, c'est peut-être un mal pour un bien. A condition que cela ne se meurt pas dans l'oubli !
Réponse de le 04/04/2013 à 15:23 :
Je suis tout à fait d'accord avec votre analyse. Un mal pour un bien, c'est ce que j'espère. Un déclencheur est parfois nécessaire pour remettre tout en cause et prendre les mesures qui s'imposent?
a écrit le 03/04/2013 à 8:45 :
Et pendant ce temps là, les protagonistes - et connaisseurs - de l'affaire Bettencourt sont tous éliminés en silence : hier Maître Metzner, aujourd'hui le n° de la PJ (et superviseur pour la police de la dite affaire), tout cela ressemble fort à un jeu de dupes à l'image de ce qu'à fait en son temps le gouverneur de Launay (gouverneur de la bastille le 14 juillet 1789). On lui prête ainsi ces mots "j'amuse le peuple avec des chiffons bleu blanc rouge, mais de grâce envoyez la troupe!". Aujourd'hui, on amuse le peuple en lui lâchant deux ou trois bouc-émissaires (Cahuzac aujourd'hui, Juppé hier...) et en poussant des cris d'orfraie, mais qu'en est-il des autres, de tous les autres....ce n'est pas avec UN compte que les banques s'enrichissent mais avec une multitude. Le problème n'est donc pas le politique ou l'homme de pouvoir qui peuvent souhaiter mettre à l'abri leurs fonds durement gagnés, mais qu'il existe en France, et sachant que cela est illégal au pire, non éthique à minima, des organismes financiers capables de proposer ce type de services. Ne serait-il pas temps, ENFIN, de réformer la pratique des mondes financiers?
Réponse de le 03/04/2013 à 10:31 :
On oublie tous les planqués de la république qui touchent chaque mois des sommes indues.
On oublie tous les avantages accordés à certains sans aucune contrepartie.
Tout est à revoir et messieurs les journalistes, dénoncez chaque jour toutes ces fautes qui salissent la France. Ayez le même courage que ZOLA et accusez...
a écrit le 03/04/2013 à 8:31 :
cette affaire est très curieuse....... les loups se déchaînent maintenant, alors qu'il y a 8 jours c'était silence radio ou presque.......

Cahuzac serait il potentiellement le.... premier d'une longue liste.......? sur laquelle à n'en pas douter figurerais autant de figure e droite dque de gauche.... d'ou cette solidarité sans faille au début de l'affaire????

ceci étant, au risque d'être naïf, je pense que Hollande a "voulu" croire son ministre....
a écrit le 03/04/2013 à 8:28 :
Ma vie n'a pas changé depuis hier !
a écrit le 03/04/2013 à 8:05 :
les senateurs de gauche vont lui voter une amnistie calibree ... ils ont lance le galop d'essai il y a un mois...
a écrit le 03/04/2013 à 7:57 :
Si ça pouvait faire comme dans le vélo ou pas mal ont avoué s'être dopé après les aveux d'Armstrong. Le problème est comme dans le vélo;la liste est longue à commencer par le précédent, une bonne partie de ses ministres (Woerth, etc...), Guérini et le clan des marseillais, etc..... En fait, on s'apercevra que tout élu ayant eu des responsabilités municipales a trempé le doigt (et souvent plus) dans le pot de confiture. Dans le Canard d'il y a 3 semaines, il est sorti un bon article sur le SIAAP, pompe à fric d'une bonne partie du monde politique d'IDF. Pas de réaction de la classe politique, bizarre.
En tout cas, merci Mr Cahuzac pour ses aveux qui dépucèlent le monde politique
Réponse de le 03/04/2013 à 20:56 :
Et les marchés publics aussi en IDF et là TOUT le monde sans exception plonge les 2 mains dans le pot de confiture
a écrit le 03/04/2013 à 7:39 :
les avocats parlent déja de faits prescrits....un petit emballement médiatique pour l'émotion du peuple et on retourne vite dans le politiquement correkteu,comme d'hab
Réponse de le 03/04/2013 à 20:55 :
Oui cela va finir en eau de boudin, comme d'hab. Le pire c'est qu'il sera certainement réélu. Au pire il finira à un bon poste style le CSA...
a écrit le 03/04/2013 à 7:38 :
La Politique, c'est comme le cyclisme. La presse a eu son Armstrong, mais cela permet surtout d'éviter de faire avouer tout le peloton... Pitoyable.
Réponse de le 03/04/2013 à 20:53 :
J'aime cette image. Merci. Elle est vraiment bonne. Et puis même si on a toujours deviné sans trop de mal que la plupart étaient, sont et seront dopés, la majorité des gens a toujours fait l'autruche. Idem pour ses champions politiques.
a écrit le 03/04/2013 à 7:07 :
UMP ou PS, il n'y a aucune différence quant à les prendre les deux mains dans le pot de confiture. Tant pis pour les français, j'espère qu'ils seront plus avisés les prochaines fois.
Réponse de le 03/04/2013 à 10:14 :
On voit que vous connaissez pas les arrières cuisines des autres. Demandez aJean-Maerie comment il faisait et fait encore
Réponse de le 03/04/2013 à 17:47 :
Voulez vous dire que jean Marie a été chouchouté, mieux encore , couvert par la Justice ? c'est je dirais pas scandaleux ;évitons la grandiloquence , je dirais c'est à se tordre de rire ..
Réponse de le 03/04/2013 à 22:25 :
Juste pour info, c'est un ami commun de Marine Le Pen et Jérome Cahuzac qui l'a aidé à ouvrir l'un de ces deux comptes bancaires à l'étranger, on parle bien d'un membre du FN.
a écrit le 03/04/2013 à 7:00 :
M.Eric Walther: svp avant de lapider Cahuzac on voudra savoir ou l'argent de Mme Bruni est
fini lorsque d'une vente d'un chateau au Piemont en Italie ( si je me souviens entre 5 et 10
millions d'euro) Mme Bruni paye les impots en France ou au Brésil ?
Réponse de le 03/04/2013 à 11:44 :
En tout cas, elle les paye, elle. On plus elle n'a jamais été ministre du budget. Parce que la, c'est quand même très très fort.
a écrit le 03/04/2013 à 6:59 :
Moi c'est le sort du fonctionnaire du fisc démissionné qui m'intéresse aussi : s'il est retourné voir le ministre, c'est soit pour lui faire entendre raison et qu'il le réintègre (après tout, ils étaient 2 à connaitre la vérité), soit pour le faire chanter. Même si la deuxième option était la bonne (ce qui est loin d'être prouvé ... et pas forcément très probable vu le timing des fuites), je pense qu'on n'a pas assez réhabilité ce "Columbo" des services fiscaux.
J'aimerais que quelqu'un se prononce définitivement sur ce qu'il faut faire d'un fonctionnaire qui ne lâche pas le morceau au point de se faire placardiser par sa hiérarchie. J'aimerais qu'on fasse sauter toutes les têtes au-dessus de lui à l'époque de sa placardisation. J'aimerais qu'on NETTOIE UN PEU CETTE FRANCE.
Réponse de le 03/04/2013 à 8:36 :
A l'origine, les représentants du peuple étaient censés être élus pour s'assurer que l'administration fasse bien son boulot dans le sens du peuple. Force est de constater qu'aujourd'hui c'est plutôt l'administration qui devrait surveiller les représentants du peuple... Il est grand temps de supprimer ces jobs parasitaires qui ne représentent qu'eux-mêmes et leurs intérêts, et se contrefoutent du peuple sur le dos duquel ils vivent... Les partis politiques ont vicié la démocratie au delà des bornes tolérables.
Réponse de le 03/04/2013 à 10:41 :
Malheureusement il y a des parasites partout autour de nous. Combien de personnes touchent le RSA alors qu'elles n'y ont pas droit, de même pour les bénéficiaires de l'aide au logement. On trompe la CAF sans déclarer que son ami habite aussi dans l'appartement et c'est assuré car il n'y a pas de contrôle, aucune vérification.
Réponse de le 03/04/2013 à 20:51 :
Ce n'est pourtant pas bien vieux... La CAF elle-même a sorti une étude dernièrement comme quoi il y avait BEAUCOUP PLUS de personnes qui ne réclamaient pas les allocations auxquelles elles ont droit que de fraudeurs. La différence de montants était vraiment énorme. Merci d'ouvrir vos yeux et vos oreilles au quotidien.
Maintenant une petite recherche et vous pourrez trouver facilement l'information que je vous donne. Mais je doute que vous le fassiez, même si j'espère me tromper.
a écrit le 03/04/2013 à 0:08 :
mediapart et rue 89 sont des journaux c'est les autres du pseudo journalisme a la solde des politiques rien a dénoncer et pas grand chose a dire sur les escroquerie et abus de confiance etc en tout genre de l'ump et du ps sauf quand de vrai journaliste comme mediapart mis au piloris par sarko et sa clique dérange
Réponse de le 03/04/2013 à 7:09 :
Mouais, enfin, il y a vraiment matière à redire sur le style journalistique des deux cités. En matière d'articles bidonnés, ils ne sont pas mauvais non plus. Et, par ailleurs, ils sont subventionnés, ce qui en dit long sur leur liberté de penser. En l'occurrence, ils avaient la chance d'avoir eu les bons documents au bon moment, comme le canard qui reçoit très souvent ses sources de médias locaux qui risqueraient de sauter si l'info ne paraissait pas nationalement.
Réponse de le 03/04/2013 à 9:05 :
heureusement qu'il y a ce "style" de journalistes mon pauvre ami . la méthode n'a rien de malsain et puis tu ne sais rien de la manière de faire des politiques autrement plus vicieuse cruelle malsaine etc ....plenel est au journalisme ce que le radar routier est à la sécurité ! une aide certes imparfaite mais une aide quand même .
Réponse de le 03/04/2013 à 22:27 :
Avez-vous noté que M. Cahuzac n'a pas encore fait ses excuses à Edwy Plenel et aux journalistes de Mediapart ? Ne serait-ce pourtant pas la première chose qu'il aurait dû faire s'il était honnête dans sa démarche ?
a écrit le 02/04/2013 à 23:19 :
Qui ne tente rien n'a rien. Ils sont de plus en plus comiques ces euro-ploutocrates. Au moins ils ne manquent pas de tapis pour se prendre les pieds.
a écrit le 02/04/2013 à 22:18 :
Il n'y a qu'un seul moyen de laver son honneur.
a écrit le 02/04/2013 à 22:16 :
excellent papier,une analyse détaillée qui devait couver depuis longtemps.
a écrit le 02/04/2013 à 22:13 :
je pense que Marine le Pen vient au moins de prendre 2 points de plus dans les sondages. Que la clique de la pensée unique continue ainsi, c'est du pain béni pour elle.
Réponse de le 03/04/2013 à 8:35 :
ne vous réjouissez pas trop vite..... l'extrême droite a rarement été un parangon de vertu.... et le FN n'y échappera pas
Réponse de le 03/04/2013 à 9:00 :
Quand vous postulez a un quelconque job, de la base au top management, avez-vous besoin d'un parti pour présenter votre CV et vous faire embaucher pour faire le boulot ? Pas que je sache. Et bien la seule réponse a porter a cette pourriture latente est de fermer le concept de partis politiques, qui n'engendre que ce nous constatons aujourd'hui, par une logique de copinage et petits arrangements entre amis, sur le dos du peuple. Désolé, les partis politiques doivent être fermés et interdis. Les individus postulants présenteront leurs CV et lettres de créances, et on votera pour leur compétence, et pas pour le parti les ayant adoubés.
Réponse de le 03/04/2013 à 9:01 :
Oui peut être mais à l'heure qu'il est ce sont des supositions !! Alors que dans le PS avec Cahuzac c'est une réalité !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 03/04/2013 à 20:46 :
ben non justement pas de simple suppositions. Faut lire le Canard Enchaîné et autres journaux dans le même style. Pas attendre une grosse affaire pour ouvrir les yeux. Des histoires de ce style il y en a en pagaille. Parfois je suis au bord de l'écoeurement...
a écrit le 02/04/2013 à 22:13 :
On ne peut qu'être d'accord avec la réhabilitation de l'action politique, si nécessaire, et comprenez-le dans les deux sens, mais quid de l'inaction politique? Monde politique inculte, trop cher, sur d'eux mêmes, et in fine médiocre! Où sont les anciens normaliens, les Pompidou, les de Gaulle, quand des Présidents ont redoublé leur sixième, quand des Batho n'ont aucun cursus universitaire, quand la plupart n'ont aucune expérience d'un travail dans une entreprise...? Trop de Quiches non professionnelles..centrées sur le forme et au fond léger quoique insondable..
a écrit le 02/04/2013 à 21:27 :
Tiens, ça cadenasse déjà : la mise en cause de ceux qui critiquent les juges et des "populistes". Tout est dit.
a écrit le 02/04/2013 à 21:26 :
Vu su Le Monde ce soir "Suicide d'un haut-fonctionnaire, sous-directeur des affaires financières de la PJ parisienne
Le Monde.fr avec AFP | 02.04.2013 à 20h54 ? Mis à jour le 02.04.2013 à 21h00"
Réponse de le 03/04/2013 à 11:24 :
une vague de "suicides" est à prévoir et à craindre

Un ko lantha politique ?
a écrit le 02/04/2013 à 20:58 :
Enfin un commentaire (edito), qui prend de la hauteur. Si le sentiment d 'impunité de la classe politique qui s'est révèlé d' abord avec Mitterand, puis au sommet avec Chirac n' était pas aussi ancré dans les esprits notre fausse démocratie de partis aux ordres aurait disparu depuis longtemps.
Pour Sakorsky, je ne parlerai pas d' impunité mais de mépris de la démocratie. Les élus du peuple ne sont pas le peuple élu.
a écrit le 02/04/2013 à 20:50 :
pourtant mr cahuzac a l assemblee a nie et renie d avoir un compte en suisse mais quelle honte moi president n était au courant de rien bien sur ca c est comme quand il était secretaire du ps il ne savait pas ce qui se passe dans son parti les affaires du nord de l herault de Marseille avec guerini avec cette femme ps qui a detourne 750000e qui vient d etre condamnee enfin avec tout ca moi president n aime pas les riches sauf ses amis et cahuzac qui nous a pondu des lois afin de nous faire payer toujours plus nous les petits pendant ce temps ses messieurs dames s enrichissent sur notre dos vivement une revolution pour mettre tout ce petit monde dehors
Réponse de le 03/04/2013 à 4:41 :
Une révolution, mais quelle révolution??? Tous les jeunes actifs que je rencontre ne rêvent que d'une chose; s'acheter une maison à crédit entre 300 et 350 000 ?. Vous souhaitez une révolution, très bien, êtes vous prêt à en assumer les conséquences? Etre capable de mettre au pouvoir quelqu'un qui nationalise immédiatement les 10 plus gros détenteurs d'obligations souveraines de la France: Exclusivement des compagnies d'assurance,Quelsqu'un qui licencie illico la grande majorité des fonctionnaires d'état et des collectivités territoriales, quelqu'un qui annule définitivement la dette de la France. Quelqu'un qui assume le chaos qui en découlera, car le France est un beau pays de réac. avec des gauchistes névrosés ou sous neuroleptiques, gavés de crédit, des vieux secs comme des trics avec des comptes d'épargne remplis à toc, et des pauvres qui s'alimentent d'os rognés et d'aponévrose, de chips et de soupe en sachet. Pendant ce temps quelques actifs, se battent au quotidien avec des salaires de misère pour faire vivre leur famille, et qu'une tranche non négligeable de célibataires écument Meetic, Facebook et Badou le reste du temps pour essayer d'oublier l'inanité de leur existence par flash pasteurisation/rencontre émotionnelle.
Réponse de le 03/04/2013 à 6:10 :
il y a que ca devrai une bonne revolution mai 68
Réponse de le 03/04/2013 à 20:43 :
licencier la grande majorité des fonctionnaires... qu'il y en ait beaucoup je ne le nie pas. Que certains chefaillons soient nommés par les pouvoirs politiques locaux ou nationaux c'est sûr. Mais alors comment fait-on tourner les services (hôpital, police, pompier, voirie, impôts, inspecteurs du travail, Douanes, services sociaux pour personnes âgés, etc) ? Tout au privé ? ah ok pourquoi pas faut voir. Cela sera moins cher ?
a écrit le 02/04/2013 à 20:42 :
La lecture de "de la vérité en politique", de François Bayrou.
Tout y est dit.
a écrit le 02/04/2013 à 20:34 :
I
Il n y a pas de journalistes en France a part ceux de Mediapar
Réponse de le 02/04/2013 à 22:13 :
il y a Pujadas,qui a encore été choisi pour interwiever l'ex prmier ministre,pardon le premier ministre actuel .
Réponse de le 02/04/2013 à 22:57 :
N'oubliez pas le Canard Enchaîné qui a contraint Cahuzac a avouer ! Avec Médiapart il jouait la montre...
Réponse de le 03/04/2013 à 2:06 :
+1. Il n y a pas de democratie sans presse libre, il serait temps que les journalistes se reveillent !
a écrit le 02/04/2013 à 20:24 :
Bah autre contre-pouvoir, aucune vraie Justice pour ces personnes qui font les lois, déterminent des délais de prescription ridicule, ont dans leurs poches les médias, s'auto-amnistient, nomment les procureurs qui font trainer les choses... Pourquoi se priver, l'argent coule à flot, les flagorneries pleuvent, tout est gratis ou presque.
A volonté, a satiété. Et c'est à peine que l'on entend, au lointain, une sourde rumeur semble agiter la populace. Vite, une campagne de presse, un discours, de grandes promesses ou une invasion de sans-papiers pour étouffer ça. Et puis dans quelques temps, un peu de sursis, une petite amende et une inéligibilité de 6 mois. Voir un livre. Et hop circulez c'était un cas isolé on vous dit.
Réponse de le 04/04/2013 à 12:43 :
depuis le temps c'est devenu l'AFRIQUE BLANCHE ici

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :