En France, la finance islamique n'attend plus qu'un feu vert du gouvernement

On prédit depuis 4 ans une émission imminente de 'sukuks' en France. Rien de tel pour l'instant ! Pourtant la France s'est dotée d'un cadre pour accueillir la finance islamique et le potentiel commercial est là. Les freins au « décollage », de nature essentiellement réglementaire, ne sont pas insurmontables. Il appartient aux pouvoirs publics de les résoudre.

1 mn

Copyright Reuters

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 13/03/2014 à 11:14
Signaler
Le terme "Finance Islamique" effraie la France mais au fond, il s'agit simplement d'un autre type de financement , une alternative aux finances classiques accepté par la religion musulmane.

à écrit le 14/12/2012 à 19:23
Signaler
bientot on ne sera plus chez nous

à écrit le 12/10/2012 à 10:57
Signaler
La banque chaabi c'est une banque classique Arabe et non islamique.

à écrit le 07/02/2012 à 11:40
Signaler
Rien n'indique qu'il s'agisse de mélanger finance et religion. C'est probablement plutôt des types de placements acceptés par la religion musulmane qui comme les premiers Chrétiens n'aiment pas les prêts d'argent, je crois. C'est comme la viande kas...

à écrit le 07/02/2012 à 9:52
Signaler
je suis le seul a trouver malsain de mélanger pouvoir,finance et religion???

le 31/05/2012 à 12:31
Signaler
Oui :)

le 03/06/2012 à 13:53
Signaler
Non...jte rassure...:)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.