Vent debout contre l'anarchie et la corruption éoliennes !

L'Assemblée Nationale réexamine jeudi l'essentiel des dispositions de la proposition de loi Batho/Brottes visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre. Lettre ouverte aux députés à l'occasion du débat de la loi Batho/Brottes

7 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

Jeudi, l'Assemblée Nationale réexaminera l'essentiel des dispositions de la proposition de loi Batho/Brottes, largement inspirée par les syndicats de promoteurs éoliens (SER et FEE). Proposée initialement en catimini dans le cadre de cavaliers législatifs, cette loi propose ni plus ni moins que la suppression des ZDE (zone de développement éolien) et la diminution du nombre des 5 éoliennes nécessaires pour un permis de construire. Cette proposition de loi, qui n'a fait l'objet d'aucune concertation, avait provoqué l'ire des sénateurs et le rejet de la loi par le Sénat.

Au-delà de cette porte ouverte au mitage de notre territoire qui provoquera baisse du tourisme, dévalorisation des biens immobiliers impactés par la vue des éoliennes, et défiguration irréversible de nos paysages et des perspectives de nos monuments historiques, sans parler de la subvention déguisée que représente le tarif énergie, il est essentiel de mettre en relief trois aspects sciemment occultés par les tenants d'une telle réforme : la corruption endémique autour de ces projets, la collusion du trio administration/élu/promoteur et l'absence systématique de concertation tant au niveau national qu'au niveau local.

La corruption endémique

Les procureurs comme la direction des affaires criminelles du ministère de la Justice le savent désormais : de très nombreux projets éoliens font l'objet de plaintes pour prises illégales d'intérêt caractérisées. Un nombre croissant de plaintes et d'enquêtes préliminaires ont été ouvertes dans la France entière. Dans de nombreux départements (Mayenne, Haute Loire, Calvados, Orne, Deux-Sèvres, Manche, Languedoc, etc), les résistants anti-éoliens ont pu constater que des élus importants (maires, adjoints chargés de l'urbanisme, etc) avaient un intérêt direct ou indirect (par les collatéraux) : ils avaient tout simplement favorisé l'installation d'éoliennes ou de ZDE sur leur terres tout en participant activement au processus d'installation (négociation avec les promoteurs pour les baux) et aux délibérations, ce qui est condamné par le code pénal à 5 ans de prison et 750.000 euros d'amende L'intéressement est ainsi caractérisé et factuel : un mât éolien rapporte entre 4.000 et 10.000 euros par an...sans parler des abattement fiscaux dont disposent les agriculteurs.

Plus grave : le délit de prises illégales d'intérêt est "couvert" par la signature des permis de construire par les préfectures qui disposent pourtant des délibérations et cadastres dans le cadre du contrôle de légalité. Faute de regarder en profondeur ce sujet ou de prendre au sérieux les plaintes reçues, l'Etat se rend de facto complice d'une prise illégale d'intérêt alors même que l'article 40 al. 2 du code de procédure pénale oblige toute autorité administrative à signaler à la justice un quelconque fait délictueux.

La situation française n'est en rien isolée : le procureur italien qui a saisi 7 parcs éoliens appartenant à la Mafia avait averti en 2011 que ce phénomène se propagerait à l'Europe entière.

Des exemples de dirigeants de sociétés éoliennes arrêtées pour fraude fiscale, notamment en Allemagne, existent également.

Des membres de notre réseau ont averti le Président de la République du caractère presque national de ces infractions. Ce dernier a précisé dans un courrier (lien hyper-texte courrier) qu'il demandait à la ministre de l'Ecologie Mme Batho de procéder à un examen diligent des questions soulevées. Or à ce jour, la ministre s'est curieusement abstenue de faire réaliser un audit national des prises illégales d'intérêt dans toutes les préfectures de France afin d'avertir les procureurs de la République comme l'exige l'article 40-2 du code de procédure pénale. Ce grave constat soulève la question de la collusion du trio administration/élu/promoteur.

La collusion élus/administration/promoteurs

Récemment, le "Figaro" révélait que le SIRASCO avait rendu un rapport au Premier ministre s'alertant de l'implication de la mafia dans les projets éoliens. Selon le rapport, les mafias italiennes s'intéressent désormais aux "énergies vertes", détournant d'importantes subventions européennes. Leur technique : "l'infiltration au sein d'administrations décentralisées" pour "influer sur la désignation des zones retenues pour l'implantation de parcs d'éoliennes", révèle le Sirasco. Des soupçons de corruption pèsent sur des fonctionnaires..."

Cette observation officielle d'un organisme de l'état est pleinement partagée par l'ensemble des associations résistantes anti-éoliens sur le terrain. Ils dénoncent inlassablement une collusion malsaine entre les divers acteurs de l'éolien : rétention d'informations stratégiques par les mairies et communautés de communes, retards volontaires dans l'acheminement de la documentation, reprise par les élus et l'Etat (DREAL, préfecture) des arguments des promoteurs éoliens, découragement des recours, pression sur les récalcitrants, menaces physiques et de contrôle fiscal, etc. De nombreux exemples viennent étayer ce constat affligeant d'un Etat partial et d'élus complices. Cette vaste coalition au service d'entreprises souvent étrangères dont les structures juridiques et les flux financiers sont opaques à dessein, est parfaitement scandaleuse. Le peuple est-il encore souverain en France ? Où est la morale républicaine de nos élus et l'impartialité de l'Etat ?

La concertation inexistante

Conséquence logique : la concertation est totalement absente des projets éoliens. 1) Aucun photomontage n'existe dès le stade de la ZDE alors que cela devrait être une obligation : la population, saturée d'arguments des promoteurs éoliens, n'a aucune possibilité de voir ex ante l'impact de ces projets sur leur cadre de vie. 2) Les réunions publiques en présence des opérateurs sont souvent l'occasion d'intimider les récalcitrants ou de les stigmatiser en dénonçant les "perturbateurs", les "égoïstes de l'intérêt privé contre l'intérêt général", méthode d'intimidation qui, en milieu rural, fonctionne parfaitement bien. 3) Aucune information contradictoire n'est fournie par l'Etat ni par les élus dans des domaines essentiels où le principe de précaution, si utilisé pourtant ailleurs pour justifier l'inaction, n'est là curieusement jamais avancé : la santé, la dévalorisation immobilière et touristique des zones éoliennes, l'impact précis sur la biodiversité, les animaux, les paysages, les perspectives des sites et des monuments historiques, etc. L'information contradictoire fournie est biaisée, tronquée ou quand elle existe, caricaturée. La mise en place de la politique éolienne doit faire l'objet d'une large concertation quand on sait que la Ministre Delphine Batho a rappelé en octobre que la mise en place d'éoliennes allait rendre nécessaire la création de plusieurs milliers kilomètres de lignes à haute tension (sic) dont la construction est évaluée à 50 milliards d'euros. Quel est le bilan carbone d'un tel réseau ?

Ces points, particulièrement présents dans l'éolien comme les avocats spécialisés le reconnaissent, éclairent de toute évidence la marche à suivre pour le législateur : C'est pourquoi nous demandons avec détermination :

- Le report de la discussion sur la loi Brottes à l'issu du grand débat sur la transition énergétique, ce qui, du reste, est conforme à la convention d'Aarhus et à la charte environnementale ;
- La mise en place d'une commission d'enquête ou d'une mission d'information sur la corruption et les éoliennes; les cas italien, allemand, espagnol et français doivent être mieux connus, les acteurs comme leurs circuits, mieux décryptés;
- L'enquête par les brigades financières et la cellule Tracfin des circuits financiers mis en place par les promoteurs qui abritent leur holding dans des paradis fiscaux ;
- Le maintien des critères du Grenelle II, notamment le nombre de mâts éoliens;
- L'obligation pour les promoteurs éoliens de procéder à des photomontages dès le début du projet afin de renforcer l'information du public sur l'impact des éoliennes;
- L'information contradictoire du public sur l'éolien (santé, marché immobilier, tourisme, etc);

Corruption, collusion, concertation : sur ces trois points, il est largement temps que les Français s'approprient le débat de manière souveraine. L'objectif est clair : 100 % de recours contre l'éolien en France et la fin de cette politique comme l'ont décidé avec bon sens les gouvernements espagnol et anglais.

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 83
à écrit le 17/01/2013 à 15:00
Signaler
Je trouve cet article fortement exagéré sur la situation de l'éolien en France. Je pense que vous ne connaissez par l'énergie éolienne et vous n'avez jamais ouvert d'études, car c'est on ne peut plus complet (chiroptère, paysage, simulation visuelle,...

à écrit le 17/01/2013 à 13:25
Signaler
Effectivement, la vue d'une centrale nucléaire est bien moins "défigurante", c'est évident. Et le scandale des intermittents du nucléaire est là pour montrer combien cette énergie est propore. Surtout depuis Fukushima, et bien avant Three Miles Islan...

à écrit le 17/01/2013 à 12:09
Signaler
Et si c'était le combat citadins contre ruraux ? Les citadins se sont toujours fait du fric sur les ruraux afin de pouvoir partir en week-end et fuir leurs ville... Préfère-t-on un pays avec une ruralité sans éoliennes terrestre à moins de 1500m des...

à écrit le 17/01/2013 à 9:39
Signaler
J'ai noté que certains lecteurs vantent le succès espagnol en matière électrique "grâce" aux renouvelables. J'espère qu'ils seront intéressés par cet éditorial du journal ENERPRESSE (17 Janvier). C'est ce vers quoi nous allons si Mme Batho arrive à a...

à écrit le 17/01/2013 à 9:04
Signaler
"Défiguration irréversible" : une éolienne, 4 boulons, une dalle de béton, 4 fils électriques. 3 jours de montage, 3 jours de démontage. Une centrale nucléaire, 10 ans de construction, 3 ans d'arrêt à froid, au moins 30 ans de démantèlement (on ne sa...

à écrit le 17/01/2013 à 6:14
Signaler
très intelligent de condamner une énergie parce qu'elle est détourner par des malfaisants. De plus, je préfère une vue avec éolienne qu'avec centrale nucléaire indémantelable et dont on nous a caché une partie des coûts réels.

le 17/01/2013 à 9:11
Signaler
Je pense pense pas monsieur que le procureur de Palerme parle en l'air : il risque sa vie en disant ce genre de choses, ce n'est pas votre cas alors un peu d'humilité face à un sujet que vous traitez légèrement ! Les plaintes bien réelles et déposées...

à écrit le 16/01/2013 à 22:44
Signaler
On n'a pas inventé l'électricité en bricolant une bougie, dit Stéphane Hessel. Et on ne fera pas un saut technologique vers les énergies vertes si l'on n'accepte pas ce qui en résulte. Les éoliennes dans le paysage ? Ce sont les moulins à vent d'aujo...

le 17/01/2013 à 1:43
Signaler
C'est souvent pareil. Ceux qui sont pour sont ceux qui ne sont pas concernés par la mise en place d'un champ d'éolienne, ou qui y ont un grand intérêt $$$ mais qui ne les auront pas sous leur fenêtres. Cette folie actuelle et très bien décrite dans l...

à écrit le 16/01/2013 à 21:50
Signaler
Comme quasiment la totalité des grands médias sérieux, la Tribune insiste sur les vérités révélées aux Français depuis l'été 2009 et le fameux article de Valeurs Actuelles qui titrait pleine page de couverture : "Eoliennes, la grande arnaque". On ...

le 17/01/2013 à 10:16
Signaler
C'est une "tribune", rien à voir avec le média. Ici on peut écrire n'importe quoi sans aucun recoupement d'information ou référence (comme c'est le cas pour les absurdités écrites ci-dessus par l'association anti-éolien).

à écrit le 16/01/2013 à 19:58
Signaler
Qui est ce Réseau Ulysse Collectif d'associations de résistance contre l'éolien ? Quand a-t-il été créé ? Qui sont ses responsables ? Quelles associations en sont membres ? Dans quelle région est-il implanté ? Sur quels éléments précis s'appuie-t-il ...

le 16/01/2013 à 20:49
Signaler
Aller sur public.fr associations et vous saurez quelle statut à cette associations

le 17/01/2013 à 9:12
Signaler
J'aime bcp ces questions : elles sentent le lobbyiste et l'avocat éolien à 1km. Messieurs les promoteurs soyez plus fins...

à écrit le 16/01/2013 à 17:32
Signaler
et c'est marrant de voir que ces courageux dénonciateurs s'attaquent toujours aux éoliennes, à Dieudonné, bref, à ceux qui sont de l'autre côté du pouvoir et de la finance et ne feront jamais d'articles pour dénoncer le club "le siècle", les groupes...

à écrit le 16/01/2013 à 17:24
Signaler
Nous parlons de corruption dans l'éolien mais combien d'élus ont favorisé le solaire sans aucune concertation ou un simulacre de délibération. Nous avons aussi les études bidons sur par exemple la pub anarchique et la défiguration de certains sites ...

à écrit le 16/01/2013 à 17:20
Signaler
Non mais vous êtes sérieux en parlant de danger éolien ! ? Une centrale nucléaire c'est plus joli ? Et s'il y a un accident, quid du tourisme et de nos produits du terroir AOC ? Regardez la baisse des prix des vins du tricastin après seulement un i...

le 16/01/2013 à 19:22
Signaler
Amusant, Vous ne répondez pas aux accusations graves qui sont démontrés et vous revenez aux arguments des promoteurs. Soit vous êtes un agent des promoteur chargé de répondre dans les commentaires ou un propriétaire de terre qui vont recevoir des éo...

le 16/01/2013 à 21:04
Signaler
que c'est avec des éoliennes qu'on va sauver la planète!!!?? Avec les milliers de centrales à gaz et à charbon qu'il va falloir installer à côté pour pallier au manque de vent, nous avons tous beaucoup plus de chances -si je puis dire ainsi- de mourr...

à écrit le 16/01/2013 à 16:31
Signaler
Et le bilan carbone des emballages de yaourt ? Et le bilan carbone des inserts de pub cartonnes dans les magazines ? Et le bilan carbone des fruits et legumes provenant de pays tres eloignes ? et le bilan carbone de la fabrication de tous les produit...

à écrit le 16/01/2013 à 16:22
Signaler
"défiguration irréversible de nos paysages" : et les lignes hautes-tension qui traversent nos champs et autres villages, c'est beau et cela ne défigure pas nos paysages ??

le 16/01/2013 à 16:40
Signaler
Une éolienne c'est 150m de haut : comment comparer cette hauteur qui appartient aux constructions urbaines avec une YTHT de maximum 40m de haut ? Un peu de sérieux !

le 16/01/2013 à 17:13
Signaler
Oui enfin en moyenne elles culminent à 80m. 150 c'est tout de même de l'exception. Ceci étant ça fait haut!

le 16/01/2013 à 18:01
Signaler
Parce qu'évidemment l'électricité fournies par les machines à vent n'ont pas besoin de lignes pour être acheminée !!!! Aussi bien vu que les sondages "indépendants" de l'ADEME

à écrit le 16/01/2013 à 15:41
Signaler
Le fanatisme des pro-éoliens est effrayant. Faire des objections à la prolifération des éoliennes, c'est être acheté-vendu au lobby nucléaire, EDF, Areva, pas question de discuter sur le fond. Oui, les éoliennes défigurent le paysage, non jamais je n...

à écrit le 16/01/2013 à 15:22
Signaler
Espritcritique Les tenants béats de l'éolien et les puissances financières qui les soutiennent auraient sûrement aimé que la discussion sur le mix énergétique s'appuie sur le seul sondage bidon initié par le Syndicat des Energies Renouvelables (étonn...

le 16/01/2013 à 17:41
Signaler
1 500 à 2000 associations? La FED, dans tout ses excés n'affiche que le nombre de 788... Le sondage ADEME, quand meme indépendant, lui, il compte une approbation de + de 75% de la population. Aprés, comme il faut être deux pour faire une association...

le 16/01/2013 à 21:18
Signaler
ci monsieur vous détruisez des gens des familles entières ,les dégâts vont être considérables pour l'environnement humain , quand au recyclage que prétendez, encore faut 'il savoir recycler ,en France ont enfouie c'est plus simple comme vos pales d'...

à écrit le 16/01/2013 à 15:21
Signaler
L'excès de virulence démontre deux choses : 1/ Ce sujet des ENR est extrèmement sensible car encastré dans des perspectives de changement climatique et de raréfaction de nos matières premières. Or les informations précises et scientifiquement inconte...

le 17/01/2013 à 11:08
Signaler
Merci pour ce commentaire qui pointe du doigt l'absence de débat constructif Science-Société.

à écrit le 16/01/2013 à 14:43
Signaler
Nous sommes en France la nomination des ministres n'est pas une afafire de compétence mais de copinage de balancier politqiue et pour la ministre de l'écologie une ou se mélange le privé et le copinage puisque cette ministre est "une protégée" de Mme...

à écrit le 16/01/2013 à 14:42
Signaler
Vous avez raison de dénoncer les pratiques frauduleuses liées à l'éolien ... Malheureusement, vous n'aurez pas assez d'une vie pour dénoncer les détournements vicieux de pratiques vertueuses. Il ne faut pas mettre dans le même panier l'outil et ce q...

à écrit le 16/01/2013 à 14:35
Signaler
C'est un article d'un lobby financé ou intoxiqué par edf, pour prolonger la durée de vie des réacteurs nucléaires. Les très grandes éoliennes sont un mitage du territoire, alors acceptons largement les petites éoliennes de moins de 8 mètres de haut...

le 16/01/2013 à 15:52
Signaler
D'abord les agriculteurs touchent un revenu pour les éoliennes installées sur leurs terres et malheureusement les petites éoliennes sont peu rentables car le vent est plus important et plus régulier en altitude qu'au sol, d'où le développement d'éoli...

le 16/01/2013 à 17:15
Signaler
Tu as des actions chez quel promoteur Patrick ?

le 16/01/2013 à 17:29
Signaler
Brillant contre argumentaire toto "l'écolo" !!!

à écrit le 16/01/2013 à 14:22
Signaler
J'aime pas le chocolat ! est ce pour autant qu'il devrait être interdit à la vente ??? Cette tribune est sans fondement, non argumentée, mensongère, et j'en passe.... Au nom de qui parle cette personne ?

le 16/01/2013 à 16:42
Signaler
Mais, cher monsieur, c'est tout simplement la vérité ! Les plaintes pour prises illégales d'intérêt existent bel et bien ! Le procureur italien sait de quoi il parle, etc. Niez la vérité : elle reviendra au galop.

le 17/01/2013 à 14:47
Signaler
Tout ce qui se passe en Italie ne passe pas toujours la frontière. Dans ce cas il faudrait arrêter le nucléaire car il y eu des accidents dans d'autres pays !

à écrit le 16/01/2013 à 14:17
Signaler
Les exemples de ces urluberlus sont l'Espagne et l'Angleterre conservatrices, grands amateurs de charbon et de nucléaire.... Sauf qu'il réduisent massivement le recours à ces deux énergies avec leur éolien justement. L'Espagne produit 20% de son éne...

le 16/01/2013 à 15:19
Signaler
Votre information est datée... Pourquoi croyez vous que l'Angleterre se concentre sur le gaz de schiste ?? Parce que l'Eolien n'est pas rentable à moins de subventionner énormément le secteur... Les augmentations du tarif de l'énergie est directemen...

le 16/01/2013 à 15:42
Signaler
Je fais partie des défenseurs de l'éolien mais il faut raisonner sur l'énergie produite et non sur le parc installé. Dans les dernières statistiques publiées pour 2011 (http://www.aeeolica.org/en/) par l'association des producteurs d'énergie éolienne...

le 16/01/2013 à 16:24
Signaler
Alors expliquez moi pourquoi je travaille sur la construction d'une gigantesque ferme éolienne en Angleterre et que le carnet de commande de mon entreprise est rempli pour les 7prochaines années???

le 16/01/2013 à 16:25
Signaler
Regardez les données 2012.... L'éolien est à 20%

le 16/01/2013 à 16:42
Signaler
Patrick, comment une énergie coûtant 56?/1000kwh à produire, vendue au réseau à 85-95? serait-elle capable de casser le prix du marché de l'électricité qui reste vers les 50?? Votre assertion provient d'un site désinformateur et stupide car un enfant...

le 16/01/2013 à 16:50
Signaler
L'éolien + šPV sont une arnaque dans laquelle sont tombés nombre de politiciens qui ne savent pas distinguer un KWh d'un poids lourd de 35tonnes. Ils ont écouté les lobby qui les ont saturés d'études de consultants complaisants. Ensuite c'est l'intér...

à écrit le 16/01/2013 à 14:17
Signaler
Il vaut mieux investir dans les économies d'énergie qui représente, dans l'éclairage, le chauffage et la réfrigération, un potentiel de 150 TWh soit plus de 30% de l'électricité consommée. La France a consommé 470 TWh (en comptant les pertes sur le r...

à écrit le 16/01/2013 à 14:16
Signaler
Une tribune partisane qui ne fait pas honneur à la tribune !

le 16/01/2013 à 19:18
Signaler
Une tribune est forcément partisane. Tout le monde a le droit de s'exprimer, c'est le fondement de la démocratie, non ?

à écrit le 16/01/2013 à 14:09
Signaler
Lamentable élucubrations de la même bande d'anti-éolien qui sévit en France depuis 10ans, s?efforçant de nous ramener en arrière et de nous faire perdre notre temps. Aux oubliettes de l'Histoire! Essayer de faire un amalgame entre mafia et délibérati...

le 16/01/2013 à 15:10
Signaler
Vous n?avez rien compris : le problème ne consiste pas à résister bêtement au changement, nous sommes ouverts au changement, mais nous résistons à la désinformation et à la manipulation des lobbies. Les faits sont ténus et vérifiables. L?Eolien dispo...

à écrit le 16/01/2013 à 14:05
Signaler
Article complétement à charge. Les éoliennes qui défigurent DEFINITIVEMENT le paysage ? alors que c'est sans doute ce qu'il y a de plus facile a démanteler ? et qui est loin d'etre le plus désagréable a voir ? Vous préférez sans doutes l'exploitatio...

à écrit le 16/01/2013 à 13:53
Signaler
une vraie enquête a été faite aurpès des français (réalisé par un institut de sondage indépendant) sur le monde.fr aujourd'hui il est très dommageable de laisser un titre aussi aguicheur et trompeur que celui-là... cela ranime la triste fougue des o...

le 16/01/2013 à 14:53
Signaler
quelle enquête ? A-t-on dit, photos à l'appui, que le cadre de vie des gens allit être totalement bouleversé ? Que leurs maisons proches des éoliennes allaient subir une décote - vérifiable chez les notaires - de 30% en moyenne ? Que les gîtes ruraux...

le 16/01/2013 à 15:03
Signaler
La fougue des opposants...certes. En même temps avec des termes excesssifs j'en conviens, cette lettre ouverte pose de vrais problèmes.Je vise en particulier la courruption de certains élus......(bien lire CERTAINS.....pas tous) qui est réelle et con...

à écrit le 16/01/2013 à 13:30
Signaler
Peu importe qui se cachent derrière ce réseau; les questions soulevées sont de VRAIES questions...Que les critiques y répondent point à point.

le 16/01/2013 à 14:28
Signaler
Ceux qui veulent une information moins biaisée iront voir le site du dernier colloque sur l'éolien (décembre 2012) à cette adresse http://www.colloque-eolien.fr/Page/1366/programme avec une interview de Delphine Batho, ministre de l'écologie et diffé...

le 16/01/2013 à 16:46
Signaler
Parlez, parlez : dans l'Orne, 14 enquêtes de gendarmerie contre des élus soupçonnés de prises illégales d'intérêt. C'est un des très nombreux cas en France. Et que répondez-vous au procureur italien ? Facile de se contenter de généralités. Creusez, v...

à écrit le 16/01/2013 à 12:18
Signaler
Quelle manoeuvre lamentable et transparente. Comme pour faire annuler la liaison fluviale Rhin-Rhone, les pollueurs essaient de retourner les arguments écologistes contre une politique indispensable. Ils financent une poignée d'hurluberlus égoistes e...

à écrit le 16/01/2013 à 12:07
Signaler
Merci pour votre article. J'ai bon espoir que l'éolien soit bientôt sur la pente descendante, très descendante. Cette erreur manifeste est visible dans les pays qui ont développé l'éolien à outrance : Allemagne, Espagne, Suède etc..... : ces pays arr...

le 16/01/2013 à 13:50
Signaler
l'allemange arrête l'éolien car elle a atteint le maximum de sa capacité (ils ont 5 fois plus d'éoliennes qu'en France avec un potentiel plus faible) l'allemagne n'a jamais regretté d'avoir financé l'éolien puisqu'ils renforcent leur investissement ...

le 16/01/2013 à 16:28
Signaler
L'Allemagne n'arrete absolument pas l'éolien bien au contraire, ils sont installé 3000MW en 2012 contre 600MW en France... Et ils en installent de plus en plus en mer et dans le sud de l'Allemagne.

à écrit le 16/01/2013 à 11:56
Signaler
Se communiqué du réseau Ulysse (réseau d'assos contre l'éolien), sponsorisé par EDF Areva etc... Est un peut comique. La mafia s'occupe tout autant des déchets de l'industrie nucléaire (au large de la Somalie par exemple). La corruption dans le secte...

le 16/01/2013 à 13:09
Signaler
aka, vous dites n'importe quoi.

à écrit le 16/01/2013 à 11:53
Signaler
Je cite le début du 2ème paragraphe: "... défiguration irréversible de nos paysages ...". Je ne comprend pas. Plus tard, si nécessaire, il sera beaucoup plus facile de démonter des centaines d'éoliennes qu'une seule centrale nucléaire... Du coup j'ai...

le 16/01/2013 à 14:50
Signaler
C'est marrant moi aussi...

le 16/01/2013 à 14:55
Signaler
Une éolienne de 150m c'est la moitié de la tour eiffel ! Oui, on peut parler de défiguration de nos paysages en France, première destination touristique mondiale ! Quant au reste de a tribune, vous devriez le lire et ne pas balayer d'un revers de mai...

le 17/01/2013 à 7:48
Signaler
Vous pensez que les touristes vont visiter les coins perdus où se trouvent les éoliennes ? Vous pensez qu une éolienne c est moche ? Alors suivant votre logique, interdisons les bâtiments élevés comme les pylônes, les châteaux d eau, les tours de c...

à écrit le 16/01/2013 à 11:38
Signaler
C'est curieux comme, exceptées les insultes (le bon vieux "retour à la bougie"), personne ne répond sur le fond aux arguments hélas solides de cet article. Et peut -on me dire pourquoi les Allemands (qui se chauffent à la bougie, sans doute) consomme...

à écrit le 16/01/2013 à 11:32
Signaler
Personnellement partisan de l?éolien mais surtout concerné par l?avenir économique, la politique de notre cher pays, je souhaite apporté un contenu journalistique un peu + complet à cet article. En effet, le journal le Figaro ne fait ici que relayer ...

à écrit le 16/01/2013 à 11:19
Signaler
Je partage l'avis des deux précédents commentaires et je voudrais juste poser une petite question à l'auteur de cet article: l'éolien ça défigure, le nucléaire est dangereux, le charbon c'est polluant, les barrages ça détruit le paysage, le pétrole n...

à écrit le 16/01/2013 à 11:12
Signaler
Je demanderai à ces don Quichotte de se cotiser pour verser les 4,9 milliards que réclame EDF pour compenser le coût du photovoltaïque... L'éolien terrestre est la seule énergie verte qui soit moins chère que le kWh qui sera produit par les EPR. Au l...

le 16/01/2013 à 13:18
Signaler
Vous avez le droit de défendre le nucléaire mais pas d'oublier de dire qu'il n'est pas capable de s'adapter à la demande obligeant à trouver des clients à bas prix et aux heures creuses et à allumer des centrales thermiques aux heures de pointe. Bien...

le 16/01/2013 à 14:12
Signaler
La production éolienne est aléatoire par définition et il n'est pas donc pas exact de dire que le maximum de la production éolienne se trouve en hiver... de plus, on ne peut pas adapter sa production à la demande

le 16/01/2013 à 14:42
Signaler
Les espagnols ont des centrales à gaz (ainsi que de STEP) qui produisent quand le vent n'y est pas (cf https://demanda.ree.es/generacion_acumulada.html). Ca ou des centrales charbon, c'est le seul choix technologique qui permet de s'adapter à des gra...

à écrit le 16/01/2013 à 10:51
Signaler
en tout cas, il semble tellement partisan contre l'éolien qu'il n'est surement pas un journaliste!!! un journaliste n'est-il pas sensé montrer le pour ET le contre lorsqu'il fait un article? n'est-ce pas son devoir d'objectivité et neutralité? mess...

à écrit le 16/01/2013 à 10:36
Signaler
Texte diffamatoire, mensonger, plus c'est gros plus ça passe ! Les don quichotte du moyen-âge électrique ont encore frappé...

à écrit le 16/01/2013 à 10:26
Signaler
Je n'ai pas bien saisi s'il cet article est un ...article ou un communiqué. Toujours est-il y a toujours quelqu'un pour être contre un type d?énergie, mais chacun veut de l?énergie abondante, et pas cher siouplé. Nucléaire, éolien, photovoltaïque, au...

le 16/01/2013 à 17:27
Signaler
Enfin un article qui ose dire des choses qu'on avait jamais entendu jusqu'ici dans les grands média. Bien sûr que le développement éolien est une question de mode, bien sûr que ce n'est pas compétitif par rapport au nucléaire, à l'hydraulique et aux ...

le 16/01/2013 à 18:31
Signaler
Coût pour l'électricité issus des énergies fossiles (100% importé: insécurité d'approvisionnement, tarif instable ...): Nucléaire: ne fait que augmenter: 100 à 120?/MWh pour le futur EPR selon la cours des comptes, (l'uranium viens principalement du ...

le 16/01/2013 à 20:47
Signaler
Les parisiens savez vous que vous allez avoir 240 éoliennes autour de PARIS

le 16/01/2013 à 22:51
Signaler
Moi aussi je suis "ingé", et je pense que vos chiffres sont bidons. En réalité, vous pouvez trouver toutes les gammes de prix possibles dans ces évaluations. De toute manière, c'est facile de vérifier : c'est la CSPE et vos impôts qui finance la fili...

le 17/01/2013 à 10:07
Signaler
"Dans les conditions de 2006, pour l?éolien terrestre, les contrats sont souscrits pour 15 ans, le tarif est fixé à 8,2 c?/kWh pendant 10 ans, puis entre 2,8 et 8,2 c?/kWh", (Je vous laisse vérifier: http://www.developpement-durable.gouv.fr/Tarifs-d-...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.