Chômage, François Hollande sera-t-il sauvé par la démographie ?

François Hollande s'est engagé à tout faire pour stabiliser le taux de chômage en 2013. Avec une croissance qui se défile, avec des secteurs clefs de l'économie française comme l'industrie automobile qui n'en finissent pas de payer leurs erreurs de positionnement, comment cette promesse pourrait-être tenue ?
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)

Dans les années 70, il était admis qu?il fallait 3 % de croissance pour diminuer le taux de chômage, dans les années 80 ou 90, 2 % de croissance suffisait. Aujourd?hui, 1,5 % permettrait d?améliorer cette situation. Pourquoi une telle évolution ? Premièrement, notre économie qui est désormais essentiellement tertiaire est plus réactive aux évolutions de la croissance. Elle a amélioré le contenu en emplois de sa croissance. Dans une économie industrielle, une reprise ne nécessite que peu de créations d?emplois ; il suffit de faire tourner un peu plus les chaines et avec une augmentation du taux d?utilisation des équipements. Dans une société de services, un accroissement de l?activité se traduit rapidement par des besoins d?emplois supplémentaires. Aujourd?hui, l?emploi tertiaire occupe 76 % des actifs français, contre 18 % dans l?industrie. En 1974, le secteur industriel portait 38 % des emplois.

La deuxième raison de l?amélioration du contenu en emploi de la croissance est purement démographique. En effet, depuis six ans, les premières générations du baby-boom de l?après seconde guerre mondiale commencent à partir à la retraite. Dans le même temps, arrivent sur le marché du travail des générations plus étroites des années 90.

Ce cadencement a été, en outre, impacté avec le report de l?âge légal de la retraite de 60 à 62 ans. En effet, le recul de l?âge de la retraite intervient par vague de manière progressive.

En 2012, 578 000 personnes sont concernées par le départ à la retraite. Ce faible nombre résulte du passage au 1er septembre dernier de l?âge de la retraite à 60 ans et 9 moins contre 60 et 4 mois pour la génération 1952 contre 60 ans et 4 mois pour la génération 1951. Ce recul a abouti à réduire le nombre de départs d?environ 200 000. La réforme de François Hollande permettant à ceux qui ont commencé avant 19 ans à travailler de prendre leur retraite, n?a accru que de 17 000 le nombre des départs à la retraite. En revanche, en 2013, il n?y aura pas de nouveau recul, le prochain étant programmé le 1er janvier 2014.

Pour 2013, le nombre de départs à la retraite devrait enregistrer un bond en atteignant 718 000 en progression de 24 %. Les dispositifs en faveur des carrières longues de 2010 et de 2012 devraient générer 100 000 départs anticipés. Le nombre de nouveaux entrants sur le marché du travail devrait se situer autour de 700 000.

Entre les entrants sur le marché du travail et les sortants, le Gouvernement peut donc espérer éviter une augmentation forte du chômage d?autant plus qu?il attend une éclaircie conjoncturelle d?ici la fin de l?année.

Si au premier trimestre, les effets du ralentissement économique se feront fortement sentir, une stabilisation pourrait intervenir du fait des jeux démographiques mais aussi grâce à une légère amélioration conjoncturelle. Les pays d?Europe du sud qui sont d?importants clients de la France devraient commencer à engranger les fruits des plans d?assainissement mis en ?uvre il y a plus d?un an. L?Italie, l?Espagne et le Portugal pourraient sortir de la récession au cours du second semestre 2013 avec à la clef une légère reprise de leur demande intérieure. Certes, la France pourrait perdre encore des parts de marché en raison d?une concurrence accrue de la part des pays d?Europe du Sud qui ont amélioré leur compétitivité avec une contraction de leurs coûts salariaux.

Il n?en demeure pas moins que la combinaison « démographie et économie » pourrait être la meilleure alliée du pouvoir en place même si les problèmes structurels de l?économie française perdurent. Le mauvais positionnement de l?outil productif nécessite une action forte sur la durée avec un accroissement sensible de l?investissement et de l?innovation. En raison d?un taux de marge trop faible, les entreprises françaises n?ont pas modernisé leurs équipements et positionné leur production sur le premium. En la matière, ni la démographie et la conjoncture internationale sauveront la France.

Article publié dans La Tribune Hebdo du 1er février 2013.

 


 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 02/02/2013 à 10:11
Signaler
"Entre les entrants sur le marché du travail et les sortants, le Gouvernement peut donc espérer éviter une augmentation forte du chômage d?autant plus qu?il attend une éclaircie conjoncturelle d?ici la fin de l?année." Sur le papier tout marche a la...

à écrit le 02/02/2013 à 9:44
Signaler
Chez Renault plus de 8000 emplois devraient disparaître d'ici 2016, une bonne partie de ces suppressions de postes devraient se faire à travers des départs à partir de 58 où 59 ans sorte de pré retraite payées par Renault à ces salariés sous réserve ...

à écrit le 02/02/2013 à 8:29
Signaler
la France c'est le royaume des neu-neux.... Ils disent que c'est la faute de leurs dirigeants mais ce sont eux qui votent pour ces guignols...la boucle est bouclee le bateau est en train de couler et chacun d'ecoper avec une louche

le 02/02/2013 à 11:26
Signaler
et pour qui voudriez vous que nous votions? vous avez une idée? si oui, celle ci nous serait très utile....parce que ce sont tous en bloc des RIGOLOS, des pantins, des incompétants! avons nous le choix, d'après vous ? merci pour une éventuelle répons...

le 02/02/2013 à 11:58
Signaler
Bayrou caurait été déja plus intelligent que les 2 partis d énarques

à écrit le 02/02/2013 à 8:23
Signaler
L'économie doit tenir compte de trois facteurs:la démographie,le capital humain et l'énergie.Il faut envisager de faire participer l'énergie au financement des retraites!

le 02/02/2013 à 10:20
Signaler
... En augmentant le prix de l'essence et du gazole ...

à écrit le 02/02/2013 à 8:20
Signaler
Les jeunes iront créer des emplois ailleurs. Les papy rentiers n'auront qu'à demander aux russes de payer leurs loyers et leurs retraites ...

à écrit le 02/02/2013 à 7:04
Signaler
faut-il plus d'individus sur un territoire ou moins d'individus bien formés??faut-il plus de monnaie dévaluée sur son compte ou moins d'une monnaie forte?? guerre des changes,flux migratoire:si l'on parlait de valeur

à écrit le 02/02/2013 à 6:52
Signaler
Vaut-il mieux avoir plus de retraité que de chômeur ? c'esst ainsi finalement que se pose la question du redressement de la france. Par définition le retraité est "vieux", épargne plus ou part "bronzé au Maroc pour ceux qui perçoivent une retraite mo...

à écrit le 02/02/2013 à 6:34
Signaler
l'auteur oublie que c'est les entreprises qui payent pour les retraites.donc si afflux de retraités,alors augmentation des charges,donc fermetures d'entreprises

à écrit le 01/02/2013 à 22:54
Signaler
en 10ans, 900millaids de dettes de plus ( la dette en 2001 avait baissée en valeur de 50milliards) / 70 milliards de déficits commercial ( en 2001 elle était excédentaire ) / balance des paiements courants de la France déficitaire ( en 2001 elle éta...

à écrit le 01/02/2013 à 22:10
Signaler
Chouette, on aura juste la population active qui diminue, donc le chômage aussi, et avec une impossibilité à financer les retraites. Il faut réformer en profondeur et non pas attendre des bonnes nouvelles ultra factices.

à écrit le 01/02/2013 à 20:51
Signaler
Jospin puis Sarkozy croyaient déjà à ça...

à écrit le 01/02/2013 à 19:37
Signaler
non hollande sera sauvé par la tiermondisation de la france et le déclin technologique qui vont créer une infinité de désordres dans la vie de tous les jours engandrant ainsi le développement de plein de petits boulots. fini la sécurité, vive le plei...

le 02/02/2013 à 11:30
Signaler
l a débrouille, quoi! pour survivre : travail au noir , trocs, etc ah! quelle est belle cette France !

à écrit le 01/02/2013 à 18:47
Signaler
Chômage, François Hollande sera-t-il sauvé par la démagogie ? j'en doute !!!!!!!!!!!

à écrit le 01/02/2013 à 18:30
Signaler
Cela va donner l'illusion que la situation économique se stabilise.c'est bon pour le moral, Mais démographie et économie dans une période de récession ne font pas bon ménage. Cette vague de départ à la retraite va infléchir un temps les chiffres du ...

le 01/02/2013 à 22:59
Signaler
@Eleonore: @Eleonore: serais-tu en train de nous dire que les retraités ne mangent pas, qu'ils sont cloîtrés chez eux et ne consomment ni sorties au resto ou au théâtre ou au ciné, ni vacances, et qu'en plus, ils sont tous tuberculeux et/ou dépendant...

le 02/02/2013 à 8:32
Signaler
Les retraites sont surtout une ruine pour la secu.....et ils ne vont pas tous au cine, au resto au theatre car ils n'en on pas les moyens... reveillez vous

le 02/02/2013 à 11:38
Signaler
vous avez raison Frédéric, on a l'impression que Patrickb se fait de drôles d'idées fantasques sur les retraités car il son pléthore à ne pas aller au ciné, à ne point pouvoir sortir , faute de moyens, ne partent pas au Maroc en vacances, achètent le...

le 02/02/2013 à 11:43
Signaler
il y a bien d'autres choses qui sont une ruine pour la sécu, cherchez un peu, vous trouverez...tout ce qui doit être alloué aux caisses et qui ne le sont pas, toutes les dérives et abus dont la sécu est victime, tout ceux qui sont soignés gratis, etc...

à écrit le 01/02/2013 à 17:59
Signaler
Peu à peu la France a perdu des pans entiers de son industrie. L'aéronautique sauve encore les meubles mais pour combien de temps encore ? L?automobile est moribonde. Cette nouvelle "expérience socialiste" enfoncer le pays pour des générations.

à écrit le 01/02/2013 à 17:57
Signaler
L'utilisation du conditionnel tout au long de l'article est prudente, car les projections faites sur les années 2010 annonçaient aussi ce type d'évolution. Mais comme pour les 35 heures, le marché du travail n'est pas une salle à capacité fixe où lor...

le 01/02/2013 à 22:41
Signaler
La réforme du rsa activité qui sera faite cette année encouragera le temps partiel, on va faire ce qui se fait en hollande ou 8 femmes sur 10 travaillent à temps partiel , le travail va se précariser et le chômage baissera dans les prochaines années,...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.