L'industrie du tourisme ? Non, tout ne va pas si bien, Madame la ministre !

 |   |  949  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Si la France est la première destination touristique en termes de visiteurs comme le rappelle souvent la ministre du tourisme Sylvia Pinel, sa compétitivité dans ce secteur est remise en cause. En termes de recettes, la France a perdu sa médaille d'or. Une situation problématique à l'heure où la concurrence des pays émergents se durcit.

Comme ses prédécesseurs, Sylvia Pinel, ministre du Tourisme, ne manque jamais de rappeler les statistiques flatteuses dont peut se prévaloir la France, première destination touristique au monde, si l'on prend comme critère le nombre de visiteurs. Elle les a assenées lors du dernier salon mondial du tourisme : "La fréquentation touristique pour l'année 2012 s'est maintenue à un très bon niveau avec une augmentation de l'arrivée des clientèles étrangères par rapport à 2011. D'après les chiffres provisoires, le tourisme a ainsi généré au moins 77 milliards d'euros contre 68,7 milliards d'euros en 2010 et 75,4 milliards d'euros en 2011".

Le rapport qui fait du bruit

Sylvia Pinel, qui, au passage, oublie les difficultés des tour-opérateurs et agences de voyages qui envoient des Français à l'étranger, est en fait sur la défensive car une petite bombe, arrivée sous forme de rapport, a explosé dans son ministère début mars. En 2013, au classement des destinations touristiques les plus compétitives, révélées à l'occasion du forum économique mondial de Davos, la France enregistre une chute par rapport à 2011 et se classe en 7e position, perdant ainsi 4 places. Booz & Company, le cabinet qui établit ce classement selon de très nombreux critères, donne une explication : "La destination France enregistre de mauvais résultats en ce qui concerne sa compétitivité prix. Elle est en effet reléguée au 131e rang sur 135 en terme de pouvoir d'achat des touristes avec une 120e place pour le prix du carburant et une 126e place pour le niveau des taxes d'aéroport". En revanche, elle surclasse les autres pays en matière d'hygiène et de santé, avec une première place pour l'accès à l'eau potable et aux installations sanitaires". Elle demeure "aussi remarquable pour la qualité de son infrastructure occupant la quatrième place pour la capacité de son réseau de transport international et la deuxième place pour le nombre de compagnies aériennes opérant en France tandis qu'elle se place au septième rang pour la densité de son réseau de transport aérien". Sylvia Pinel, avait réagi dans une lettre ouverte : "quelle autre industrie peut se prévaloir d'une santé aussi éclatante ? " s'était-elle alors indignée, chiffres à l'appui. Depuis, deux fleurons de l'industrie du tourisme français, Accor et Air France, ont confirmé des plans de départs volontaires.

Pas de gros investissements depuis Disney

Frédéric Pierret, un Français directeur exécutif de l'Organisation mondial du tourisme, n'avait pas attendu ce rapport pour pointer le manque d'attractivité de la France. Lors du congrès du syndicat national des agents de voyages (Snav), qui s'est déroulé fin janvier à Ténérife. "Depuis Disney, il n'y a pas eu de gros investisseurs. Nous les faisons fuir. En France, il y a beaucoup trop de normes et les procédures sont trop longues et trop chères". Cette dégringolade au classement permet à certaines institutions de s'en prendre à Sylvia Pinel, accusée, comme ces prédécesseurs, d'excès d'optimisme. Par exemple, le Comité pour la modernisation de l'hôtellerie française, qui revendique 1.200 soutiens, épingle la communication officielle "positive, optimiste et très convenue" et les "séances d'autosatisfaction autour de "la France, première destination mondiale du tourisme". Il réclame "un observatoire du tourisme fiable, crédible et réaliste", la prise en compte notamment de "nouveaux modes de consommation" comme le troc de logements, ainsi qu''une vraie stratégie touristique pour l'entreprise France, avec un plan d'actions "offensif et compétitif". Le Comité appelle également à faire cesser la "cascade de nouvelles réglementations en hôtellerie et restauration".

La sécurité, un autre enjeu
Par ailleurs, Sylvia Pinel doit aujourd'hui faire face à l'inquiétude officielle de Pékin après l'agression, mercredi 21 mars, d'un groupe de 23 touristes chinois devant un restaurant au Bourget, à côté de Roissy. Sa réaction n'a pas tardé. Elle a déclaré que le gouvernement allait "veiller à la sécurité des touristes étrangers" en France et assuré que "tout sera fait pour retrouver les auteurs" de l'agression. L'enjeu est de taille : les Chinois sont de plus en plus nombreux à visiter le pays (1,1 million en 2012 et dépensent en shopping environ 60% de leur budget voyage, surtout en produits de luxe, soit 1.470 euros en moyenne par enseigne. Alors, non, le tourisme ne marche pas tout seul : si l'on raisonne en termes de recettes, nous troquons notre médaille d'or contre une médaille de bronze, derrière les Etats-Unis et l'Espagne et nous sommes menacés par la Chine.

La concurrence des émergents

La concurrence se durcit. Selon les chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme, les arrivées de touristes internationaux ont dépassé le milliard en (1,035 milliard) en 2012, "ce qui n'était jamais arrivé". De toutes les régions, c'est l'Asie-Pacifique (+7%) qui a obtenu les meilleurs résultats. Toujours d'après l'OMT, "c'est en Asie-Pacifique que les perspectives pour 2013 sont les plus favorables (+5% à +6%). Viennent ensuite l'Afrique (+4% à +6%), les Amériques (+3% à +4%), l'Europe (+2% à +3%) et le Moyen-Orient (0% à +5%)". Il va y avoir du boulot pour résister aux "économies émergentes". Certes, à la différence de Frédéric Lefebvre, qui était sous François Fillon, secrétaire d'État chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation (ouf), Sylvia Pinel bénéficie d'un statut de ministre mais elle a aussi hérité de l'Artisanat et du Commerce. Reste, donc, toujours cette grande question qui agite le Landernau du tourisme depuis toujours : cette industrie, si florissante, ne mériterait-elle pas un ministre à temps plein ?

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2013 à 22:40 :
Concernant le beauté des lieux en France, de fait les constructions commerciales nouvelles sont des cubes métal et c'est bien moche. On n' a pas trouvé la continuité esthétique de notre urbanisme traditionnel. Si on eut que le touriste apprécie, il y a un effort à faire de style, de reconstruction mais c'est une action globale, comme supprimer les horreurs des années 60.
a écrit le 13/04/2013 à 22:28 :
Et tous les touristes agressés sur les Champs Elysées ; et les guichets metro fermés à Franklin Roosevelt.. et les dépôts d'ordures des 2 côtés du pont de la Tour Eiffel... et l'absence de survaillance sur les quais, la saleté, l'absence d'aide aux touristes: je crois qu'il faudrait que nos responsables sortent un peu ou payent des touristes pour le contrôle.
Je dirais : Paris ville anti-touristes.
a écrit le 09/04/2013 à 7:09 :
Un gros problème, surtout à Paris, est constitué par le manque d'amabilité du personnel dans les restaurants et autres infrastructures. Ce fait, allié aux prix prohibitifs, est décourageant. On visite Paris et on repart, avec l'impression amère de s'être fait arnaquer et d'avoir été traité comme du bétail.
a écrit le 09/04/2013 à 2:35 :
On est completement a cote de la plaque. Le tourisme ce n'est plus les plages et le soleil de Canne. Les asiatiques fuient le soleil. C'est les shopping centers, les casinos et les hotels restaurant 3 etoiles. Qu est ce qu'on attend pour creer du luxe? 1 milliardaire sur deux est asiatique.
a écrit le 08/04/2013 à 19:20 :
Il faut que le gouvernement veille à la sécurité des étrangers, d'après madame Sylvia Pinel. Ce serait drôle si ce n'était pas aussi pathétique. Quand le gouvernement est incapable d'assurer la sécurité de ses propres citoyens, il ne faut rien espérer, et surtout s'abstenir de telles promesses.
a écrit le 08/04/2013 à 16:02 :
Grande spécialité Française : dénigrer notre pays et finalement, se tirer une balle dans le pied !
Évidemment, il y a concurrence, alors faites utile : mettez en avant les attraits de notre pays au lieu de tout flinguer tout le temps.
a écrit le 08/04/2013 à 14:49 :
J'avais espéré beaucoup du reclassement récent des hôtels en France. je dois bien avouer ma déception. Certaine étoiles semblent avoir été distribuées sans discernement. ou bien elles étaient à vendre?! On peut donc encore réserver un hôtel 4 étoiles en France et se retrouver dans ce qui n'obtiendrait que 2 étoiles ailleurs. Dommage
a écrit le 08/04/2013 à 13:15 :
Éternelle manipulation des chiffres: 1ere en nombre de tourisme (y compris les va et vient des frontaliers et les touriste du nord de l?Europe qui traversent la France en coup de vent pour aller en Espagne et autres pays du, SUD); Mais 4eme en chiffre d'affaires cela on ne vous le dit pas( cause prix et amabilité en général)
a écrit le 08/04/2013 à 11:14 :
Là où on perdra le plus c'est surtout dans l'attitude des français : ayant passé des vacances en belgique et en suisse j'ai même été surpris que des gens me voyant chercher sur un plan viennent m'aider ! J'ai pas l'habitude de ça quand je voyage en France ! Alors chers concitoyens, mettons du nôtre et devenons le pays le plus ACCEUILLANT du monde ! Et nous remonterons largement grâce au bouche à oreille !
a écrit le 08/04/2013 à 11:10 :
Je n'ai jamais vraiment compris les chiffres qui semblent inclure tous les europeens du nord qui vont traverser la France pour sejourner en Espagne, Portugal et l'Italie et qui sont plus ou moins forces de passer quelques nuits en France lors de leur passages. C'est sans doute des nuits agreables et meme quelque fois on mange bien ( pas certainement pas tous les jours). Et d'ailleurs s'il y a un bon reseau aerien en France, c'est surtout a cause des lignes low cost, comme Easyjet ou Ryanair, et en depit des efforts d'Air France pour contrecarrer toute concurrence.
a écrit le 08/04/2013 à 10:10 :
Développer le tourisme est nécessaire. Pas le tourisme de masse. L'Espagne en fait les frais... Quant à faire venir des cohortes de chinois ou d'autres, par avion, leur faire visiter au pas de charge, en bus, on ne peut pas appeler cela du tourisme. Ca s'appelle "piquer un maximum de pognon à des gogos". Il ne faut pas s'étonner que ce type de tourisme soit en perte de vitesse. Et pour le petit couplet écolo/énergie, que sera le tourisme quand les avions ne pourront plus voler faute de carburant ou de prix prohibitifs, dans 10 ans...
a écrit le 08/04/2013 à 9:25 :
Je vis en France depuis presque 20 ans. Je constate avec tristesse, que les qualités qui font de la France un destination de rêve pour les touristes sont en train de disparaitre.Je ne comprends pas (dans un pays ou depuis des décennies le tourisme c'est un des seuls secteurs de l'économie vraiment sain) on n'est pas plus attentive au patrimoine qui disparaisse a une vitesse effrayante! Le bon fromage au lait cru? Les pavillons de m---e autour de tous les beaux villages de France, les zone industriels et "centre commercial leclerc carrefour super u
d'un laideur a couper le souffle aux abords de toutes les ville de France. On dirais que Frederic Pierret n'a rien compris: LA RAISON les étrangers viens en France c'est pas pour les structures nouveaux les complexes de tourisme comme Disneyland JE REVE! C4Est pour la BEAUTE de ce pays et ses DIFFERENCES culturelles( qui sont en train d'être éradiqué). Les hôtels MODERN ils n'ont rien à foutre. Il ne faut pas rénover mais restaurer. Quand toute la charme est partis il ne reviendrons PLUS!!!!!

Réponse de le 08/04/2013 à 13:46 :
Avec quel argent vous voulez rénover les vieux tas de pierre ? Pile of old stones ?
Réponse de le 08/04/2013 à 14:11 :
@a américain in france: Analyse très pertinente. L'enlaidissement est un problème qui se pose partout en Europe. La question de l'impact de la modernité sur l'industrie touristique est en fait une question que les classes dirigeantes ne semblent pas se poser. C'est une erreur grave, surtout pour des pays qui devront compter de plus en plus sur l'industrie touristique pour compenser la perte de l'industrie tout court.
a écrit le 08/04/2013 à 5:53 :
car ça me décompresse le cerveau des tensions sociales constantes, entre les revendications sociales et les frustrations dû à l'insécurité ( je vis dans un quartier classé sensible), je vais donc me ressourcer ailleurs. Et puis c'est moins cher ailleurs dans la majorité des cas. Le cocorico est toujours plus efficace pour les étrangers (qui viennent en vérifier la publicité) que dans sa propre basse-cour!
a écrit le 05/04/2013 à 7:25 :
chaque année, depuis au moins deux décennies,de décembre à avril, les médas relaient toujours des avis très négatifs sur les perspectives du tourisme en France. Chaque année. Et en bout de course, chaque année également depuis au moins le début des années 1980, la France caracole toujours plus haut au bilan touristique. Cette année, c'était le Figaro (sic) qui avait ouvert le bal dès décembre2012 en prédisant une année 2013 catasrophique pour le tourisme en France. Puis le salon du tourisme de Berlin en début a, étrangèrement (sic), fait ses gros titres avec "la fin de l''hégmonie française". Là, c'est la Tribne qui, un peu tard, se réveille suite à la publication d'un rapport de Davos très contestable. Enfin bref. Dans le même temps, les premiers chiffres tombent sur le premier trimestre qui, neige abondante oblige, sont excellents... Bah, ce n'est pas encore cette année que la France renoncera à son hégémonie touristique ;)
Réponse de le 08/04/2013 à 22:30 :
On parle de chiffre d'affaire par touriste, pas de nombre total de touristes! Lisez l'article!
a écrit le 04/04/2013 à 11:31 :
La situation n'est pas prête de s'arranger avec l'interdiction de louer en meublé à Paris pour moins d'un an : les touristes qui venaient visiter Paris pour des durées de 15 jours à 3 mois n'ont aujourd'hui plus de solution de logement, la location d'appartement pour cette durée étant désormais illégale ! Il ne leur reste que la solution de l'hôtel, très chère pour ce type de durées et très souvent complet... Comment maintenir et développer la compétitivité de la France lorsque nous privons les touristes d'une solution de logement pour des durées moyennes et longues, et que nous n'avons aucune offre alternative à leur proposer ?
Réponse de le 08/04/2013 à 5:26 :
Vbo craint pour son petit meuble courte duree parisien! Mais il y a des hôtels et des appart-hôtels à gogo à Paris. Et rien ne iusempeche d'eb ouvrir d'autres plutot que d'enfreindre la loi, lerÚglement de copropriété et... La tranquilite devis voisines proposant a la sauvette votre studio à vil prix aux touristes de passage.
Réponse de le 14/04/2013 à 1:13 :
Oui il y a des hôtels à Paris mais à quel prix... Et pour le service et l'amabilité vous repasserez!
a écrit le 03/04/2013 à 15:22 :
"Sylvia Pinel doit aujourd'hui faire face à l'inquiétude officielle de Pékin après l'agression, mercredi 21 mars, d'un groupe de 23 touristes chinois.", ils auront été confondus avec des immigrants clandestins par la police des frontières.
a écrit le 03/04/2013 à 15:15 :
A tous les grincheux qui critiquent, allez voir ailleurs comment ça se passe, mais je suis néanmoins critique sur l'état de saleté du pays qui ne va pas en s'améliorant notamment en Région Parisienne, (papiers gras, tags, etc...). Ce ne serait pas idiot de faire nettoyer le pays par des condamnés aux peines d'intérêt général. Je peux vous citer un paquet de pays plutôt moins sympas que le nôtre et pas besoin d'aller à l'autre bout du monde.. Ex la Suisse où le fait d'être français vous classe entre la crotte de chien et le délinquant en puissance risquant de se faire dénoncer si on traverse quand le petit bonhomme est encore rouge..
Ceci étant, on a néanmoins des progrès à faire, ne serait-ce qu'en permettant aux visiteurs de ne pas se taper le RER B en descendant de l'avion après une nuit dans la bétaillère
Réponse de le 03/04/2013 à 15:24 :
Travaux d'intérêt général avec obligation de résultat.
Réponse de le 03/04/2013 à 16:50 :
Pourquoi partir en vacances à l' étranger ??? Nous avons tout sur place, l' afrique , la turquie, la roumanie, l' algérie, la chine.....et pour moins chère !!
a écrit le 03/04/2013 à 13:12 :
Sinon, venez au Mont St-Michel. Le parking est passé à 12 Euros...
Réponse de le 08/04/2013 à 10:49 :
Ah bon? Ce n'est pas ce qui est marqué sur leur site :
http://www.accueilmontsaintmichel.fr/site/fr/les-services-et-tarifs/tarifs
a écrit le 03/04/2013 à 12:25 :
L'équation est relativement simple : Nous sommes 65 millions de Français et disposons de près de 20 ministres.... Les 60 millions de touristes qui nous font l'honneur et l'argent de l'honneur de venir nous visiter, doivent se partager un ministre qui s'occupe également de l'artisanat et du commerces.... alors qu'il s'agit là, en dehors de recettes évidentes, d'un véritable gisement d'emplois, de toutes qualifications....
Réponse de le 03/04/2013 à 13:45 :
un ministre ? bof , pas grand intérêt.
ce qui fera la différence c'est la qualité de l'accueil , aussi bien au niveau de l'organisation globale ( signalétique au moins bilingue ) que des personnes chargées de cet accueil ( serveurs resto , accueil dans les endroits touristiques ) ... et là il n'y a pas besoin d'un ministre à plein temps, il faut juste pas mal de formation et de bonne volonté.
Réponse de le 03/04/2013 à 16:52 :
Penser qu un ministre est necessaries pour developer le tourisme est l exemple mm du colbertisme devoye. En effet c est un secteur totalement decentralise et tres fragmente avec plein de niches, aucun "grand chef ministre" ne sera la solutions. Un ministre voudra ajouter ses reglements, ses normes, ses lois.
Réponse de le 08/04/2013 à 17:37 :
Tout à fait,dans notre bonne ville qui se veut un site incontournable de la planète,nombreux sont les touristes qui tournent un plan dans tous les sens sans aucune aide des résidents.De plus dans Rhône-express,le tram,le métro,les annonces de stations ne sont faites qu' en français : pratique pour les étrangers qui maîtrisent mal notre langue,restons bien franchouillards et nous nous étonnerons que le tourisme périclite !!!
a écrit le 03/04/2013 à 11:50 :
Je vois les principaux problèmes sont : accueil pas vraiment joyeux, ambiance sinistre, insécurité, prix excessifs, peu de transparence dans les prix, mauvais anglais, xénophobie et racisme reconnus mondialement (repoussoir) ...
Réponse de le 03/04/2013 à 16:13 :
D'accord avec vous, accueil déplorable, on vous prend de haut et surtout aucune souplesse pour rien. Vous n'avez pas imprimé le document de réservation, c'est pour votre pomme alors que j'ai bien le mail consultable sur mon i-phone. Tout est fait pour vous faire dépenser le plus possible, à la limite de l'arnaque.
Réponse de le 08/04/2013 à 10:15 :
C'est marrant je travaille dans le tourisme et je vois beaucoup de clients absolument enchantés par leur séjour , parlons nous du même pays ou est-ce ce vieux complexe français qui consiste en permanence à s'auto-flageller ?? D'autre part allez donc vous baladez comme moi à l'étranger , pas si loin , même à Londres , pour avoir des expériences touristiques qui vous feront apprécier les petits hôtels et chambres d'hôtes de votre pays !
Réponse de le 08/04/2013 à 15:41 :
Tout a fait d'accord avec vous! Je travaille dans le tourisme aux Etats-Unis et tout les Américains ayant visite la France pour vacances, ont adore et en parlent avec passion comme une expérience inoubliable dans leur vie.
a écrit le 03/04/2013 à 11:15 :
les vacances en France, super pour les familles avec enfants en bas age, les vieux et les handicapes. Pour les autres, c'est à chier : restau hors de prix, pas d'endroits sympa pour les gens "normaux" genre pubs , sécurité en baisse sévère etc.
Réponse de le 08/04/2013 à 19:13 :
Pour vous, les familles,les personnes âgées et les personnes handicapées ne sont pas des gens " normaux"? Allez, je vous taquine... Mais vraiment, on peut trouver de tout en matière de tourisme en France, le pire mais aussi le meilleur. Il faut le dénicher.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :