François Hollande a-t-il été berné par Mario Draghi ?

Empêcher les salaires de progresser comme les gains de productivité revient à favoriser le capital au détriment des salariés dans le partage de la valeur ajoutée d'un pays. N'en déplaise à Mario Draghi, on ne peut poursuivre ce genre de politique très longtemps. Une tribune de Bertrand Groslambert*, professeur à SKEMA Business School.
(Crédits : DR)

Un événement important, susceptible d'influencer les politiques économiques en Europe mais passé inaperçu, s'est produit lors du dernier Conseil européen. Cette réunion était l'occasion pour les dirigeants européens de faire le point sur les priorités économiques et les stratégies pour sortir l'Europe de la crise. François Hollande y était arrivé en fervent défenseur de la croissance. Il a été proprement recadré par la démonstration implacable du président de la BCE, Mario Draghi. C'est du moins le récit qu'en a fait le quotidien allemand "Frankfurter Allgemeine Zeitung", dans un article du 19 mars (Die gespaltene Währungsunion). Mais la présentation de Mario Draghi comportait une grossière erreur, qui biaise totalement ses conclusions.

 

Super Mario, comme le surnomment affectueusement les marchés financiers, a montré, graphiques à l'appui[1], que c'était assez simple. Nous avions d'un côté les pays déficitaires en rouge, et de l'autre, en bleu, les pays en surplus. Les rouges avaient laissé filer les salaires, bien au-delà de ce qu'ils avaient gagné en productivité du travail. Leur compétitivité s'était donc effondrée. Les bleus quant à eux, n'avaient augmenté les salaires que dans les mêmes proportions que la productivité. La France était en rouge et l'Allemagne parmi les bleus. En deux diapositives, la messe était dite. Sonné, le président français était resté groggy sur son siège, incapable d'apporter la moindre répartie.

L'analyse du président de la BCE repose sur une présentation erronée

 On peut cependant se demander si François Hollande n'a pas été berné par Mario Draghi. En effet, l'analyse du président de la BCE repose sur une présentation erronée, qui fausse l'analyse. L'élément central de sa démonstration[2] consiste à comparer d'un côté la rémunération des salariés en valeur nominale (inflation inclue), avec la productivité en valeur réelle (hors inflation). Evidemment, le fait de prendre les salaires en nominal et la productivité en réel, donne à penser que les salaires ont explosé par rapport à la productivité. Et laisse croire que les Français sont des gros dépensiers. Ils doivent se serrer la ceinture et faire des réformes structurelles, point barre.

Mais, une fois l'erreur de Draghi corrigée, la réalité est tout autre. Si l'on regarde les objectifs d'inflation inscrits dans le traité de Maastricht et si l'on compare l'évolution des salaires et de la productivité, les deux en valeur réelle cette fois, on distingue trois types de pays au sein de l'union monétaire. Dans la première catégorie, on trouve la France. Depuis la création de l'Euro, notre pays a scrupuleusement suivi l'objectif requis par la BCE de 2% d'inflation annuelle. Et, les salaires réels ont suivi la productivité réelle. Ensuite, on a le sud de l'Europe. Ces pays ont connu une inflation supérieure à 2% par an, et les salaires y ont progressé un peu plus que la productivité. A leur décharge, un afflux de capitaux étrangers a provoqué une surchauffe entre 2000 et 2007. Enfin, le troisième groupe, Allemagne en tête, est constitué des pays ayant décidé de gagner des parts de marché en Europe. Une inflation nettement inférieure aux objectifs de la Banque Centrale et une compression des coûts salariaux réels par rapport aux gains de productivité, leur ont permis de gagner en compétitivité, au détriment du sud de l'Europe et aussi de la France.

Vouloir appliquer aujourd'hui la recette allemande à toute la zone Euro ne peut pas fonctionner

 Pour qu'une union monétaire fonctionne, ses membres doivent jouer en équipe et éviter de laisser des déséquilibres s'installer entre eux. C'est la raison des critères de Maastrich. A cet égard, le troisième groupe de pays a clairement joué solo. Il est en grande partie responsable de ces déséquilibres qui sont la source de la crise. Par ailleurs, vouloir appliquer aujourd'hui la recette allemande à toute la zone Euro ne peut pas fonctionner, car comment un pays peut-il être exportateur net, si aucun autre pays n'accepte d'être importateur net ? Enfin, empêcher les salaires de progresser comme les gains de productivité revient à favoriser le capital au détriment des salariés dans le partage de la valeur ajoutée d'un pays. On ne peut poursuivre ce genre de politique très longtemps, sauf à accepter de provoquer une explosion des inégalités et un appauvrissement des classes moyennes. Mario Draghi a-t-il commis une grossière erreur ou bien a-t-il sciemment biaisé sa présentation, afin d'imposer un agenda appris du temps où il était banquier chez Goldman Sachs ? Peu importe Monsieur le Président, sachez simplement que la France est le bon élève de la zone Euro. Vous avez raison d'insister sur la croissance. Le seul moyen de sauver l'Europe est de relancer la demande, en particulier en Allemagne.

 * Professeur de finance au sein de SKEMA Business Scool depuis 1999, Bertrand Groslambert a précédemment travaillé comme contrôleur financier pour la société Total au Sénégal puis a ensuite été gestionnaire de portefeuille pour la société FP Consult à Paris. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 90
à écrit le 13/04/2013 à 9:59
Signaler
Bizarre comme titre je cite le wiki "Sorti 7e de l'ENA en 1980, il choisit d'être auditeur à la Cour des comptes21. Il est également, à cette époque, maître de conférences à l'IEP de Paris, où il donne des cours d'économie aux étudiants de troisiè...

le 15/04/2013 à 15:16
Signaler
faire l'ENA n'est pas une référence en terme de créativite. J'ai eu un enarque comme stagiaire ses réflexes conditionnés par l'école consistaient à tout retrouver sur internet ou dans ses cours. Hélas il y a des situations qui obligent à pr...

à écrit le 13/04/2013 à 2:48
Signaler
oops, heureusement que je ne suis plus étudiant, j'en perdrais mon latin avec une telle demonstration. La France ne tire son épingle du jeu que grace à 1/ une cinquaine de leader de taille mondiale créés voilà 50 ans environ, et qui tirent 60à80% de...

le 13/04/2013 à 11:07
Signaler
Limiter l excellence de l economie française au seul secteur du luxe est un cliché . La France a des acteurs mondiaux majeurs et parfois leadeurs dans la construction , le nucleaire , la banque , l assurance , l agroalimentaire , le petrole , la phar...

le 15/04/2013 à 0:14
Signaler
Les Partis Politiques au lieu de se déchirer entr'eux devraient se rassembler pour trouver les meilleures solutions concernant l'avenir du Pays. Le problème : ils pensent à leur carrière avant tout.

à écrit le 12/04/2013 à 21:05
Signaler
Meme si l analyse est vraie , arretons de nous en prendre a l Allemagne . Le problème est le modèle européen choisit or il ne tiens qu a nous de le changer ou de le quitter . Cessons de subir . Soit l Europe va au bout de son projet , soit on se cant...

à écrit le 12/04/2013 à 19:33
Signaler
analyse interessante et en l'occurence ceci est la politique économique allemande depuis toujours. je me souviens encore de mes cours d'économie et de l'analyse de la réaction allemande aux chocs pétroliers: idem ! desinflation compétitive et compres...

à écrit le 12/04/2013 à 18:08
Signaler
Il ne savait pas

à écrit le 12/04/2013 à 17:47
Signaler
"Le seul moyen de sauver l'Europe est de relancer la demande" il faut, y'a qu'a, faut qu'on

à écrit le 12/04/2013 à 16:54
Signaler
la france a encore de bon economistes ce n est pas aux anciens banquies est anciens milliardaires de leurs faire la lecon l l ecomie mondiale a change ils faut prendre le temp d analisse cela pour faire une autre politique economique tenant compte ...

à écrit le 12/04/2013 à 14:57
Signaler
Nous comparons des pays qui ont la même monnaie. Si l'inflation est nettement plus importante dans un pays notamment à cause de la hausse des salaires, celui-ci ne peut que perdre en compétitivité face aux autres pays ayant la même monanie, sauf à av...

le 13/04/2013 à 11:24
Signaler
Compétitivité entre pays ayant la même monnaie. C'est d'une débilité sans nom. Pourquoi, et surtout comment peut on oser penser que le problème vient de la "compétitivité" ? Comme le souligne l'article, comment la France peut elle être plus compétiti...

à écrit le 12/04/2013 à 13:09
Signaler
La démonstration de B.Groslambert est implacable.On peut quand même c'est poser la question,comment FH, qui a fait HEC et l'ENA,n'a pas été capable de poser la question s'il s'agissait de comparer les augmentations des salaires et de la productivité...

à écrit le 12/04/2013 à 12:29
Signaler
On peut aussi dire que la baisse des salaires et des charges entraine une baisse des couts pour l'entreprise, donc une meilleur rentabilité, donc une baisse des prix de vente et une meilleur competitivité nationale et internationale. Par consequent l...

le 12/04/2013 à 13:33
Signaler
En l'occurence on a préféré une baisse des salaires et une augmentation du coût du travail. Bien sûr que cela est incompréhensible par la fonction publique. Le salaire median de la fonction publique est maintenant supérieur à celui du privé. Si vous ...

à écrit le 12/04/2013 à 12:25
Signaler
edifiant , entre les menteurs et les aveugles quel monde , mr draghi fait croire que les salariés sont trop payés ? , c'est vrai en chine ou plus prés de chez nous en roumanie ou en bulgarie ils sont encore mieux payés que des français ? , non sans b...

à écrit le 12/04/2013 à 12:10
Signaler
Mettre Mario Dragi en état d'arrestation comme le Directoire l'a fait pour le pape Pie VI.

le 12/04/2013 à 12:44
Signaler
listener: vous avez oublié : Sarko,Hollande,et tous leurs ministres à la Cayenne.Ne mélez pas le sacré avec le profane.Par hasard vous etes étatique?Je vous conseil de lire Freud et pas La Fontaine,Grimm ou Andersen.ça vous conviendra mieux pour comp...

à écrit le 12/04/2013 à 12:06
Signaler
Mr Groslambert, la relance de la demande ne se décrète pas... Les allemands (le gouvernement tout comme le peuple) savent ce qu'ils font...et je peux vous dire, parce que je travaille beaucoup avec eux, qu'ils n'ont pas envie, mais pas envie du tout,...

à écrit le 12/04/2013 à 11:57
Signaler
En économie, il faut savoir rester pragmatique et simple. Or, comparer deux séries de données avec des bases différentes (tx d'inflation inclus ou non) est au mieux une faute de débutant, au pire une grossière manipulation. Passons sur la synchronisa...

à écrit le 12/04/2013 à 11:47
Signaler
la productivité est le calcul d'un ratio. Peu importe que ce calcul tienne compte ou non de l'inflation...Monsieur Groslambert a tout faux, Mario Draghi a raison.....

le 12/04/2013 à 13:03
Signaler
Justement ce ratio a pour numérateur la valeur ajoutée. Le numérateur est donc plus élevé s'il est exprimé en euros courants. Maintenant si tous les pays sont logés à la même enseigne, les écarts sont identiques. Par contre, en comparaison, la courb...

à écrit le 12/04/2013 à 11:13
Signaler
les déficits de la France ont toujours des coupables hors de nos frontières:Merkel,Draghi, Barroso,Lagarde,etc.etc. Une bonne nouvelle(pas pour nous) vient de tomber(lire le Handelsblatt de ce jour): toutes les branches de la secu allemande ont clotu...

le 12/04/2013 à 14:55
Signaler
Effectivement la Branche securite sociale Allemande est dans le vert fonce: assurance chomage , maladie, .retraite ..des excendents en milliards d'euros voir billions.Vive l'exception francaise

à écrit le 12/04/2013 à 11:06
Signaler
Arrétez de nous enfumer avec l'Allemagne, 16% des ménages en-dessous du seuil de pauvreté, pas de SMIC, des <jobs> à 300 euros par mois, 85% du commerce extérieur avec l'Union Européenne et les pays considérés comme les mauvais élèves de l'UE; Mme. M...

le 12/04/2013 à 11:25
Signaler
Très bien parlé ! + 1000

le 12/04/2013 à 11:46
Signaler
Vous proposez à l'Allemagne de rejoindre la France, la Grèce, l'Espagne et l'Italie ? Pas sûr qu'ils acceptent étonnement. Eux ont compris l'économie mondiale, et nous nous voudrions que chaque pays soit un enfer fiscal déficitaire et obèse. Pas sûr ...

le 12/04/2013 à 11:58
Signaler
+10.000 meme!!! ils nous saoulent trop avec l'Allemagne et nos soi-disant; "amis allemands".. blablabla...les gens en ont vraiment ras le bol d'entendre tout le temps ça...ils devraient faire attention d'éviter de trop nous gaver avec ce genre de cho...

le 12/04/2013 à 12:01
Signaler
augmentent en Allemagne! Et le plein emploi dont les allemands commencent à bénéficier va encore accélérer le mouvement. Par contre en France c'est l'effet inverse. Ne nous leurrons pas: les Allemands consommeront avant tout Allemand. Si on attend de...

le 12/04/2013 à 12:12
Signaler
Qui enfume qui ? 5 des 10 plus gros importeurs de produits Allemands ne sont pas des pays de la zone Euro : les USA (2eme rang), la Grande Bretagne (3eme rang), la Chine (5eme rang), la Suisse (8eme rang) et la Pologne (10 eme rang). http://de.stati...

le 12/04/2013 à 12:18
Signaler
Il n'y a pas que les pays du sud de l'Europe. Les Etats-Unis critiquent aussi la politique allemande. La vérité c'est que les allemands sont actuellement sur le bon créneau avec la mondialisation (bagnoles de luxe et machines-outils). ça ne résulte p...

le 12/04/2013 à 12:52
Signaler
ça reprend, une crise de de délire germanophobie avec des conneries dites et redites, le salaire de 300 euros par mois mais non rigolo c?est par an bien sûr. ça suffit les médiocres sortis du néant ultra gauchiste. A la niche.

le 12/04/2013 à 17:00
Signaler
Les ultra-gauchistes sont l'honneur de la France ! Ils donneraient la chemise de leurs voisins pour sauver la misère du monde...

le 12/04/2013 à 19:42
Signaler
faut pas sortir de polytechnique pour voir que la vertu du système allemand n'est pas tant à chercher du coté de la soit disant vertu "budgétaire". d'abord car il n'échappera à personne que l'allemagne à 80% de dette .... revenons à 2007 et regarder ...

à écrit le 12/04/2013 à 11:01
Signaler
Drôle d'idée de la Tribune pour montrer son ouverture d'esprit de donner la parole à des personnes ayant des opinions aussi peu argumentées...

à écrit le 12/04/2013 à 10:59
Signaler
Mais si les Allemands consomment plus, vont-ils acheter des Renault ou des BMW ?? Et les Chinois ?? S'il suffisait d'augmenter les salaires pour augmenter la croissance, alors le Zimbabwe (2 000 000% d'inflation annuelle) serait prospère...

à écrit le 12/04/2013 à 10:59
Signaler
Pour quand un article " Les Français ont-ils été bernés par F. Hollande " ?

à écrit le 12/04/2013 à 10:10
Signaler
Tiens ! Un type qui a travaillé dans le privé qui chante les louanges des cigales et crie haro sur les fourmis ! Il s'est fait virer du privé, ou quoi ?

à écrit le 12/04/2013 à 9:51
Signaler
Certains se serrent la ceinture et travaillent pour ceux généreux qui acceptent de se faire payer pour consommer. Indécrottable raisonnement si français (car bien sûr nous devons être les bénéficiaires du système).

le 12/04/2013 à 10:11
Signaler
+1 Bel humour, c'est si vrai

à écrit le 12/04/2013 à 9:46
Signaler
Economiste, l'auteur ne peut évidemment que commenter des chiffres sans voir la réalité sous jacente: en France, il y a nette augmentation des salaires (grilles d'avancement et indexation) de professions qui ne génèrent aucun produit materiel ou fin...

à écrit le 12/04/2013 à 9:22
Signaler
L'Etat peut très bien favoriser la croissance sans dépenser plus et peut-être même en dépensant moins. Les économies potentielles dans un Service Public totalement désorganisé sont énormes. C'est juste incroyable que des commentateurs de ce niveau co...

le 12/04/2013 à 10:48
Signaler
Dites moi dans quelles depenses sociales il a coupées ? Avec ce qui remonte du terrain et qui doit etre bien enrobé ( tous les artisans / industriels / commercants que je cotoie parle d'une chute de leur business de 25% a 50%, perso je suis a -75% !!...

à écrit le 12/04/2013 à 9:14
Signaler
la masse salariale a surtout augmenté à cause des gros salaires, salaires injustifiés .qui devraient etre plafonnés par rapport aux salaires de base ..public comme privé

le 12/04/2013 à 10:10
Signaler
Je travaillais deux fois plus (c à d 70h/semaine) pour gagner deux fois plus, mais depuis 1995 la charge + impots sur ce supplement de travail est passée progressivement à plus de 80% et bien sur j'ai arrêté de me fatiguer pour rien. Aucun chomeur n...

le 12/04/2013 à 10:57
Signaler
Bien sur.. Ras le bol !!! donc ma petite entreprise au dessus de mon emploi salarié va s'arrêter ( travailler en plus le soir et le week-end.. pour en faire profiter les autres...Finit ) avantage : Je vais reduire notre salaire pour garder les allocs...

le 13/04/2013 à 1:30
Signaler
fait vraiment plaisir de voir qu'il y a encore des français qui savent ce que c'est que le bon sens... Bravo & bonne chance à vous pcq pour le reste, les commentaires sont du style sauciflard baguette et litron!

à écrit le 12/04/2013 à 8:35
Signaler
Si la France n'avait pas laissé filer les salaires (surtout les charges sociales) au delà de l'augmentation du taux de productivité, les entreprises n'auraient pas vu baisser autant leurs marges.Tout raisonnement économique en une page a tendance à ê...

le 12/04/2013 à 10:33
Signaler
Il a aussi la cervelle obtuse... sinon, il n'aurait pas pris le pouvoir dans ces conditions... ou alors c'est que la place est confortable !

à écrit le 12/04/2013 à 8:29
Signaler
Il y a beaucoup à faire dans les grandes entreprises françaises pour éviter le "siphonage" des gains de productivité par diverses mesures telles que la facturation délirante des batiments et autres moyens généraux, des rémunérations indécentes des ha...

à écrit le 12/04/2013 à 8:28
Signaler
M Groslambert, votre analyse est stupide : et vous êtes enseignant !!!! chaque pays peut être importateur ET exportateur sans aucun problème !!! l'Allemagne est devenu exportateur dans de nombreux secteurs par la grande qualité de ses produits, mais ...

le 12/04/2013 à 10:28
Signaler
Inutile d'insulter pour faire passer vos arguments, ils perdent toute force. La grande qualité des produits allemands est une qualité perçue et pas forcément une qualité réelle ainsi que le montrent les enquêtes de fiabilité. Par ailleurs, la product...

le 12/04/2013 à 11:56
Signaler
Bertrand, vous avez parfaitement raison. Mais notre problème, à nous français, c'est notre arrogance, notre indécrottable idée que nous avons toujours raison, idée entretenue fort démagogiquement par notre gouvernement socialiste. Ne vous en déplaise...

à écrit le 12/04/2013 à 0:24
Signaler
Non ! Berner quelqu'un aussi intelligent que le délégué syndical du PS est impossible :-)

à écrit le 11/04/2013 à 23:02
Signaler
il faut reprendre la masse salariale de chaque entreprise, elle doit dans tous les cas etre réduit de 10% pour retrouver une compétivité, avec un euro supérieur au dollar en valeur , l'entreprise (le commerce) doit redistribuer les trop gros gains d...

à écrit le 11/04/2013 à 22:55
Signaler
J'ai beaucoup aimé cet article, en particulier l'observation que " ... à leur décharge, un afflux de capitaux étrangers a provoqué une surchauffe entre 2000 et 2007 ". Excellente observation. Que ne feraient pas les élus locaux pour accueillir les "i...

le 12/04/2013 à 8:31
Signaler
ils ne perdraient pas leur potentiel de discrimination, mais bien leur avantage concurrentiel. si je n'ai aucun avantage concurrentiel, je ne peux rien vendre et je ne peux plus payer les salaires

le 12/04/2013 à 9:05
Signaler
Contrôler les frontières en imposant une taxe d'importation. Avantage: ceux qui font par exemple peler des crevettes au Maroc ou en Algérie pour ensuite les faire revenir en avion les pellerons d?au raine avant en Europe. Ou ceux qui transfèrent des ...

le 12/04/2013 à 16:35
Signaler
@Emile : seul problème mais de taille : les français dans leur ensemble ne peuvent plus acheter français !!! ce serait donc une catastrophe encore plus grande !!!

à écrit le 11/04/2013 à 22:52
Signaler
Hollande , berné uniquement par Draghi ? Mais vous voulez rire. Dans quelques temps on aura encore beaucoup d'autres surprises. Le Mali ? Oui c'est la France qui est allé libéré le Mali des jihadistes. Mais les maliens viennent d'acheter des armes...

à écrit le 11/04/2013 à 21:33
Signaler
"En deux diapositives, la messe était dite. Sonné, le président français était resté groggy sur son siège, incapable d'apporter la moindre répartie." Et dire que je l'ai eu comme prof d'économie...

à écrit le 11/04/2013 à 20:47
Signaler
Il y a deux erreurs dans ce papier. D'abord, il est juste de faire une comparaison en euros courants, c à d sans défalquer l'inflation, car justement, les échanges commerciaux se font en euros, et ce sont ces échanges qui déterminent les équilibres, ...

le 11/04/2013 à 21:12
Signaler
Êtes-vous à ce point naïf ?

le 11/04/2013 à 21:44
Signaler
.. on en peut pas comparer une courbe des salaires en euros courants avec une courbe de la productivité du travail (production/heure de travail) en euros constants! Ensuite, le problème a trait aux déséquilibres internes à la zone euro, pas aux rel...

le 12/04/2013 à 8:11
Signaler
Bonnes remarques. Nos keynesiens voudraient que les excedents commerciaux des uns en zone Euro soient les deficits des autres, et donc que la rigueur des excedentaires soient au moins aussi condamnable que le laissez-aller des deficitaires. C' est un...

le 12/04/2013 à 8:35
Signaler
il est parfaitement faux de dire que les excedents des uns font les déficits des autres ! je vais en Allemagne chaque année, mais je ne sais jamais quoi apporter, car les allemands ont tout mieux et moins cher que nous. ceci parce qu'ils travaillent ...

le 12/04/2013 à 9:50
Signaler
accepteriez-vous qu'un cinquième des salariés Français gagnent moins de 400? par mois? C'est ce qui arrive aux salariés allemands. L'allemagne est compétitive parce qu'elle a laminé les salaires d'une partie des salariés notamment dans les services. ...

le 12/04/2013 à 10:02
Signaler
ce que vous dites est faux. Si vous prenez BMW, Mecredes, Audi, ces voitures sont sur un segement haut de gamme voir de luxe où ces constructeurs se servant de leur notoriété et de l'image de qualité de la construrtion automobile allemande sont en me...

le 12/04/2013 à 10:11
Signaler
Analyse partielle. Il se trouve simplement que les distributeurs allemands prennent beaucoup moins de marges que les distributeurs français. Je l'ai constaté en tant qu'importateur; dans l'alimentaire et dans le bricolage. C'est vrai par contre qu'i...

le 12/04/2013 à 10:27
Signaler
Oui, mais à côté de ça les salaires dans les services sont dérisoires, ce qui permet aux entreprises industrielles allemandes d'accèder à ces services à très bas coûts (avantage compétitif non négligeable ; les mini jobs sont souvent des emplois de s...

le 12/04/2013 à 12:41
Signaler
Ouvrez les yeux. BMW, tout comme Mercedes produisent aux USA (Classe M, BMW X3, X5, X6), en Afrique du Sud (BMW Serie 3), en Chine (Serie 3, serie 5, X1), et meme en Egypte. Les concurrents sont les Japonais (Lexus, Infinity), qui font exactement la ...

à écrit le 11/04/2013 à 20:35
Signaler
à la censure ni syndiqué ni endotriqué

à écrit le 11/04/2013 à 20:33
Signaler
pourquoi m'avez vous censuré!!! vous aussi vous haïssez les ouvriers

à écrit le 11/04/2013 à 20:07
Signaler
Non, la France est un cancre il appartient à la caste des pays du sud, les déficits sont financés par la dette, elle ne fait que d'augmenter, il suffit de voir la comparaison de la dette allemande et la dette française on arrivera sans conteste au 1...

le 11/04/2013 à 21:45
Signaler
... que dans le rapport dette/PIB il y a un dénominateur: le PIB. Quand un pays est en récession à cause de l'austérité, le PIB diminue et donc le rapport dette/PIB augmente. C'est ce qui est arrivé à bcp de pays de la zone euro depuis 2008

le 12/04/2013 à 1:21
Signaler
La France est peut-être un bon élève en restant dans les clous de Maastricht mais les dirigeants Français sont des cancres car ils n'ont pas analysé les déséquilibres en train de se creuser et chercher à combler les décalages par plus de dette.

le 12/04/2013 à 8:24
Signaler
Tomibiker a raison et n'oublie rien. La France est gouvernee par des clowns qui pensent que 3% de croissance est un etat naturel des choses, et qui les rares fois ou l'on en beneficie, se depechent de creer de nouvelles depenses au lieu de ramener le...

le 12/04/2013 à 10:31
Signaler
La dette rapportée au PIB a baissé sous Jospin, quand elle a explosé ensuite. C'est ce qu'on appelle un désendettement relatif. Revoyez vos chiffres.

le 15/04/2013 à 10:32
Signaler
Les chiffres sont implacables. Malgre un niveau de croissance superieur a 3% Jospin a continue a faire de la dette et a augmenter les depenses structurelles. Cela procede d' un aveuglement criminel. Balladur et Sarko se sont heurte a de vrais crises,...

à écrit le 11/04/2013 à 19:38
Signaler
L'Allemagne a non seulement pris des parts de marché aux autres pays de l'Union, elle a aussi, du moins ses entreprises ont réinvesti les bénéfices réalisés en Zone Euro en dehors de celle-ci, ce qui en fait équivaut à une fuite de capitaux pour les ...

le 11/04/2013 à 20:09
Signaler
A choisir entre une renault, une peugeot une citroen, ou une mercedes, une Porsche ou une BMW un VW mon choix est fait pour le monde aussi, il faut vous réveiller et pas faire preuve d'insolence ou de mépris pour tout ce qui n'est pas français avec u...

à écrit le 11/04/2013 à 19:06
Signaler
Il y a trop d'argent dans le secteur financier, la dette crée des demandes de marges minimales de 4% pour les entreprises, argent siphonné de l'économie réelle et qui va lui manquer, créant une déflation et donc du chômage, ces marges vont et tournen...

à écrit le 11/04/2013 à 18:56
Signaler
"Monsieur le Président, sachez simplement que la France est le bon élève de la zone Euro" hahaha, j'ai failli tomber de ma chaise !

à écrit le 11/04/2013 à 18:51
Signaler
Mister Mario de la team Goldman Sachs Bank.... à quand le Goldman Sachs Leaks? juste pour confirmer que nous avons le diable en personne à la présidence de cette banque...

à écrit le 11/04/2013 à 18:48
Signaler
Et nous, Français, par ce président et ce PS !

à écrit le 11/04/2013 à 18:09
Signaler
(inflation incluse) svp. Merci

à écrit le 11/04/2013 à 17:49
Signaler
les économistes ont toujours des raisonnements biaisés. C'est le cas pour mario draghi mais aussi pour l'auteur de cet article qui raisonne comme si l'europe était en vase clos !

le 11/04/2013 à 21:14
Signaler
êtes vous sûr de ne pas résonner comme un chaudron fêlé ?

le 13/04/2013 à 13:55
Signaler
On n'est pas dans un vase clos... Vous avez raison. Il faut être compétitif, quand on sait que dans certains pays on fait travailler les enfants, que l'esclavage existe encore, qu'un chinois est payé en moyenne 110 euros (et que certains dorment dans...

le 16/04/2013 à 3:18
Signaler
Vous caricaturez pour mieux conclure qu'il vaut mieux vivre aux crochets de la societe que de travailler pour un bas salaire. Ce sont ces raisonnements qui detruisent l'industrie et font fermer les usines les unes apres les autres en France. Dans l' ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.