La taxe à 75%, un choc négatif de compétitivité pour le football français

 |   |  878  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A l'heure où le gouvernement fait le bilan de son acte I de la compétitivité consécutif au rapport Gallois, la taxe à 75% réinventée, qui prélevée directement sur les entreprises pour les rémunérations supérieures à 1 million d'euros, adresse un signal contraire. La preuve par le foot français !

L?exemple de la guerre du Viêt-Nam est souvent cité comme illustration du phénomène appelé « effet d?engagement » par lequel un responsable se trouve pris au piège d?une décision qui se révèle absurde. Comme revenir sur sa décision initiale revient, pour le dirigeant, à avouer son erreur, il s?y refuse. Pourtant aux yeux de tous, l?erreur est évidente et la seule stratégie acceptable serait d?y renoncer.

La désormais fameuse promesse des 75% sortie du chapeau à la surprise générale (y compris de sa propre équipe) par le candidat Hollande est en passe de devenir un exemple non moins éloquent.

Que reste-t-il en effet de la justification initiale des 75% ? Plus personne n?est capable d?expliquer en quoi un tel taux constitue un niveau plus « moral » ou « juste » de prélèvement et non une décision purement arbitraire. En revanche, les inconvénients économiques sont légions : revenus faibles de la taxe (d?autant qu?il faut prendre en compte l?inévitable effet d?évaporation de la base taxable, soit du fait de l?évasion fiscale, soit par l?effet de montages juridiques) et conséquences dramatiques en termes d?activité de ce signal consternant envoyé par la France.

Confronté à la difficulté de mise en ?uvre concrète d?une idée apparemment simple, le président de la République se sent contraint de revenir à la charge avec une version modifiée censée passer les fourches caudines du Conseil constitutionnel. Mais cette nouvelle mouture nous fait tomber de Charybde en Scylla.

Passons sur la nouvelle inégalité incompréhensible introduite par ce projet remanié qui exclut de fait les professions libérales. Au prétexte de se concentrer sur les « grandes » entreprises, qui seraient les seules à verser des rémunérations dépassant le million d?euros annuel, la taxe à 75% désormais acquittée par l?entreprise va en réalité, à l?analyse, impacter essentiellement le secteur si particulier du sport professionnel, et du football en particulier.

Et l?on comprend les récentes interventions médiatiques alarmées de ses dirigeants. Le football va ainsi servir de victime expiatoire à des dirigeants en recherche de posture morale. Des jeunes devenus « trop riches trop vite », souvent de milieux défavorisés, comme bouc émissaires d?un gouvernement de gauche. Le paradoxe est savoureux.

D?un point de vue purement économique, il faut rappeler que les clubs de football français ne sont pas des grands groupes, mais des organisations de taille réduite obligées de faire face à une concurrence internationale très rude. Pourquoi ? Parce que leur modèle économique est tout entier fondé sur une source de valeur : la ressource humaine si particulière que représentent les joueurs. Or, le marché dans lequel cette ressource s?échange est le plus mondialisé qui soit : aucune barrière de langue ou de culture n?existe pour un footballeur.

Du fait également de leur jeune âge, la mobilité des joueurs est maximale et la compétition entre clubs pour attirer les meilleurs est totale. Ajoutée à la rareté évidente de cette ressource, cette mondialisation explique les salaires élevés qu?il faut verser. Il faut par ailleurs insister sur la valeur économique que créent ces joueurs par leur travail et sur le peu d?années durant lesquelles ils peuvent se maintenir au meilleur niveau. Répartis sur 40 ans, comme pour un travailleur normal, elles sont de très loin en dessous de la barre du million.

Au-delà de l?introuvable justification à ce qui n?est qu?une forme de coup de force fiscal, le problème est surtout que la mesure constitue une menace réelle pour nos clubs. En ajoutant brusquement une charge de plus de 80 millions d?euros supplémentaires aux charges qu?ils acquittent déjà, la taxe en débat déstabiliserait profondément les finances de la plupart des clubs, à l?exception sans doute de celui qui a le Qatar pour actionnaire?

En outre, il ne faut pas oublier que le football professionnel français, selon les derniers chiffres publiés la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) contribue déjà à hauteur de 687 millions d?euros aux finances publiques (charges sociales et impôts) pour un chiffre d?affaires de seulement 1,6 milliards d?euros. En d?autres termes, à chaque fois que le football génère 1 euro de chiffre d?affaires, il en reverse 43 centimes à la collectivité.

Dans ce contexte, pour un domaine déjà plus lourdement taxé que chez nos voisins européens, la taxe à 75% constituerait un handicap rédhibitoire pour la compétitivité internationale de notre sport. A l?heure où nos gouvernants semblent enfin avoir compris que la clé de la croissance se trouve dans la compétitivité de nos entreprises, il est étonnant de les voir proposer une mesure qui obérerait cette compétitivité pour tout un secteur. Il est encore temps d?avoir le courage politique de rompre l?effet d?engagement, pour le football et pour les autres secteurs touchés, et de renoncer pour de bon à cette mesure qui ne saurait constituer, tout le monde en convient, la solution aux problèmes économiques de la France.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2013 à 18:44 :
Quoi qu'en disent tous les médias, la taxe à 75% au delà d'1 million est une bonne mesure. Merci François Hollande. Rien ne justifie qu'une personne gagne PLUS DE 1000 SMIC NETS par an!!! Stop aux abus.
a écrit le 10/09/2013 à 9:29 :
Qu'ils partent, ce ne sera pas une tragédie industrielle. Quel intérêt national y a-t-il à rémunérer grassement ces voyous à baballe ? qui nous ont fait honte mondialement en Afrique du Sud. Leurs salaires honteux ne serviront plus d'alibi.
a écrit le 25/04/2013 à 12:40 :
Pour mémoire, sur la saison 2011-2012, seuls 2 clubs n'ont pas perdu d'argent (Lille, 3M? et Lorient, 0+).

Si cette taxe voit le jour, entouré de voisins plus puissants et moins rigoureux que nous mais qui font les prix du marché, notre football se cantonnera à un rôle de formation, avant de voir les éléments les plus prometteurs aller mûrir ailleurs de plus en plus jeunes : à moins d'un débarquement massif de mécènes fortunés insensibles aux pertes d'exploitation, c'est la promesse d'une réduction du chiffre d'affaires, des salaires, et des rentrées fiscales.

Même si cette promesse de campagne pourrait être de nature à calmer les âmes sensibles aux principes idéologiques et allergiques à la richesse, il s'agirait d'une décision économiquement stupide, sauf à réussir à l'imposer dans les pays aux football économiquement les plus puissants.
a écrit le 22/04/2013 à 21:23 :
Pourquoi répartir sur 40 ans leurs revenus, nos dirigeants (politiques ou entrepreneurs) nous expliquent en permanence que maintenant il faudra faire plusieurs métiers dans notre vie professionnelle, chomiste non compris.
Alors que ces messieurs deviennent vendeur, mécaniciens, ingénieurs .... après leur carriere de footeur.
a écrit le 21/04/2013 à 11:04 :
Le paradoxe, c'est que maintenant tous les smicards qui remplissent les stades défendent les gens payés des millions pour taper dans un ballon alors qu'ils trouvent généralement que leurs propres patrons gagnent trop.
Réponse de le 21/04/2013 à 13:25 :
Bien vu jeannot, comme quoi quand on aime on ferme les yeux sur l'évidence!
a écrit le 21/04/2013 à 10:05 :
"un choc négatif de compétitivité pour le football français" oh mon dieu, comme c'est triste, une chose tellement importante à la survie de l'humanité....
a écrit le 20/04/2013 à 23:46 :
"La preuve par le foot français !" .... On aura tout lu.
a écrit le 20/04/2013 à 17:44 :
J'ai eu peur un instant de lire un article de journaliste. Je suis rassuré de voir que c'est un sage de la stratégie d'entreprise, et peut être du lobbying média. Je suis atterré de voir un enseignant prendre autant de raccourci, de fausse vérité, si peu présenter les échelles dont il est question. Sur le fond, je vous invite à relire vos sources, sur la forme évitez les arguments vide de type "tout le monde en convient". la seule information que je viens d'obtenir est que nos enfants sont mal instruit. Le prélèvement est de 75% TOUTE CHARGE SOCIALE INCLUSE sur la part de plus de 1Millions. L'impacte premier sera de rendre plus coûteux pour l'entreprise de verser un revenu exhorbitant à un mauvais dirigeant...ou un mauvais footballeur. Et s'il vaut le coût, l'entreprise s'alignera aux résultats de celui ci. C'est de la stratégie sociale. Et pour ce qui est du foot, j'ai de nombreux amis de haut niveaux de handball et j'ai pu constater qu'il est possible de faire un sport et une passion, sans appauvrir ses protagonistes investis avec une rémunération de moins de 1 millions d'euros par an (80 000 ?/mois).
a écrit le 20/04/2013 à 14:03 :
Le foot ne produit rien. En France nous avons besoin de produire pour enrichir le pays. Alors messieurs si cela ne vous convient pas partez. Vous ne ferez pas pleurer dans les chaumières
a écrit le 20/04/2013 à 12:36 :
Tout ce que vous dites est vrai, mais je ne vois pas pourquoi ils faudrait plus prendre soin des footbaleurs que des chefs d'enpreprises. Quitte a choisir, je prefere me passer de foot que de travail!
Les chefs d'entreprises ne gagnent pas des millions pendant 40 ans de carriere, seulement pendant les 15 dernieres annees ou ils sont au top de leur carriere. Les 25 autres annees ils ont des salaires plus faibles que les footbaleurs retraites qui sont soit entraineurs, soit consultants sportifs, soit acteurs, ...
Il y a la meme concurrence pour recruter les meilleurs chefs d'entreprises qui sont tout aussi mobiles.
a écrit le 20/04/2013 à 9:44 :
A LA CAISSE ET PUIS C'EST TOUT!!! RIEN ne justifie 200 plaques par mois pour taper dans un ballon...!!!! ALLEZ!! A LA CAISSE LE FOOT! on s'en fout de la reconnaissance du foot à travers l'europe ou le monde, c'est pas ça qui va nous empêcher de briller autre part...
a écrit le 20/04/2013 à 8:47 :
On ne va pas pleurer sur les footballeurs non plus faut pas de?!!! Leur carriere est peut etre courte mais rien ne les empeche de faire autre chose apres! Quand a leurs salaires, ils touchent tout de meme trois fois plus en moyen qu'un rugbyman!! Et on a pas a avoir honte de nos joueurs de ballon ovale pourtant ils risque bienbplus de grosses blessures....alors g envi de dire le foot comme les autres, a la caisse...
a écrit le 20/04/2013 à 8:18 :
Mais que pèse le football Français dans l'économie Française ? Nombre d'emplois ? Rentrées fiscales ? part de PIB ?

DE QUI SE MOQUE-T-ON !?
Réponse de le 21/04/2013 à 9:41 :
Ils pèsent plus que l insdustrie du cinéma ! En moyenne une footballeur pro c'est 23 emplois direct ou indirect.
Ils sont à peine 1000 en France.
Le sport est le marche du travail le plus social qui existe, en effet 60 à 80% du CA est consacré aux salaires.
a écrit le 20/04/2013 à 8:17 :
En période difficile pour faire plaisir au peuple les Romains organisaient les jeux.
Pour le sport National de Français déprimés devant déjà subir un championnat bien terne hors PSG, on y ajoutera le départ des quelques rares stars.
Je me demande si le gain d'image attendu par ces 75% va compenser la déception des spectateurs populaires pour qui on a "chassé" à coup de taxes et d'impôts une nouvelle partie de leurs rèves.
Réponse de le 20/04/2013 à 12:07 :
pour un championnat comme le notre, les footballeurs sont trop payés ... c'est pour les remettre au niveau ... ! ;-)
a écrit le 20/04/2013 à 1:50 :
Vous parlez de nos voisins européens, cependant si vous citiez l'exemple de l'Espagne on verrait la perversité du systeme. Les espagnols ont un impot très faible pour les sportifs, certes, du coup ils attirent les meilleurs joueurs a coups de millions... mais a crédit, le total de la dette des clubs pros espagnols frôlant les 3 milliards. Or l'UEFA enquete actuellement sur des financements indirects des clubs par les villes (ce qui est interdit). Donc si on prend en compte le fait que l'Espagne doit de l'argent à l'Europe entière, on peut donc dire que nous francais donnons de l'argent a l'Espagne pour qu'elle paye ses footballeurs...
a écrit le 20/04/2013 à 1:45 :
Si vous aviez remplacé football par n'importe quelle autre activité dans cet article, beaucoup des commentaires ci-dessous auraient été différents, on aurait crié au scandale de l'impot confiscatoire etc etc. Etes vous au courant que ce n'est pas le contribuable qui verse ces salaires si élevés soient-ils? Donc si je comprends beaucoup de commentaires ici, on devrait laisser tomber le foot, qui rapporte de l'argent dans les caisses de l'état et qui en plus divertit une partie de la population (pour pas très cher en plus dans la plupart de stades, comparé a nos voisins européens ou a d'autres sports en france).
Réponse de le 20/04/2013 à 9:40 :
a part que le foot c est subventionne par le contribuable a mort (par ex vous connaissez beaucoup d entreprise ou on leur offre les batiments ? par contre combien de club possedent leur stade ?)

pire qu est ce que le foot rapporte a la france ? rien
si on doit exempter d impots quelque chose, c est surement pas les club de foot
Réponse de le 21/04/2013 à 12:42 :
Non les clubs de foot français ne possèdent pas leur stade, ils le louent (a part 1 ou 2 équipes). De plus une fois encore lisez l'article, vous verrez qu'ils rapportent de l'argent au contribuable.
a écrit le 20/04/2013 à 0:59 :
Franchement parler de compétitivité quand on voit les résultats du football francais sur la scene europeenne ces dernières années, c'est vraiment de la mauvaise foi.

Avant hier on n'avait qu'un club valable c'etait l'OM

Hier on n'avait qu'un club valable ... c'etait lyon.

Demain on n'aura qu'un club valable ce sera le PSG.

Vous n'arretez pas d'etre dépité en voyant le niveau mediocre de notre football nationale.... et tout d'un coup grace a une taxe on a les meilleurs joueurs européen que tous le monde va s'arracher (sic)

De la mauvaise foi à l'etat brut.
Réponse de le 20/04/2013 à 1:33 :
Non justement pas. Tout d'abord Marseille a été capable de gagner la ligue des champions, Lyon d'aller en demi-finale, qui aujourd'hui sans avoir l'argent des qataris pourrait prétendre le faire aujourd'hui? personne. Pourquoi? Parce que l'écart de compétitivité qui existait il y a 10 ou 20 ans s'est encore agrandi. Ce n'est pas de la mauvaise foi, c'est la réalité.
Réponse de le 25/04/2013 à 11:21 :
S'il vous plaît, arrêtez de parler de compétitivité au sujet du foot, ça choque mes tympans. Ce sport de gentleman pratique par des voyous fait rêver de moins en moins de gens. Alors qu'on leur pique une bonne partie du fric qu'ils gagnent et ne savent même plus quoi en faire sera une bonne action.
a écrit le 19/04/2013 à 23:23 :
Pauvre footballeurs, ce choc négatif de compétitivité a droit à toutes les compassions des média.
Par contre si ça concerne les industries qui essayent de survivre en France, ça tout le monde s'en tape royalement, les socialistes en particulier.
Réponse de le 20/04/2013 à 1:34 :
Tout est bon pour taper sur des footballeurs, sauf qu'ici ce sont les clubs qui se plaignent, et ce sont des entreprises. Lorsque "les pigeons" se plaignaient, je pense que ca ne vous choquait pas, alors il n'y a aucune raison de l'etre lorsque les clubs de foot se plaignent. (encore une fois les joueurs n'ont rien dit)
Réponse de le 20/04/2013 à 8:49 :
Le football, combien d'emplois créés?
Pourquoi faudrait-il le traiter avec plus d'égards que nos industries?
Il y est fait un étalage honteux de fric, c'est bien la preuve que c'est là qu'il faut le prendre, plus qu'ailleurs.
Réponse de le 21/04/2013 à 1:01 :
Les joueurs n' ont rien dit car ils negocient directement le paiement de leurs impots par les clubs ex: psg s est engagé à payer les impots de ibrahimovic. Pourquoi se plaindrait-il !// les joueurs touchent un salaire net d' impot... Il ya tjs une faille juridiquement exploitable (pr les joueurs)
Réponse de le 21/04/2013 à 12:40 :
Le football sans créer des emplois en conserve au moins un certain nombre, stable, et rapporte une somme importante au contribuable (ne cherchez pas loin, c'est dans l'article). Alors si vous considérez que ce sont des défauts, vous avez un sérieux problème. Quant a net d'impots, vous utilisez le cas Ibrahimovic comme un exemple, alors que c'est justement un cas a part, aucun joueur hors du PSG ne négocie son net.
Réponse de le 28/01/2016 à 10:59 :
Manifestement un secteur qui méritera une régulation dans les plus brefs délais si on ne veut pas être espionné jour et nuit
a écrit le 19/04/2013 à 23:09 :
idiot comme raisonnement
certes la carrière est courte,mais les sommes colossales touchées,et bien gérées ,lui suffisent pour jouer les rentiers,jusqu'a la fin de ces jours
sans de savants calculs ou l'on répartis les 10 ans de salaire gagnés par les 40 ans que les pauvres ouvriers sont obligés ,eux,de réaliser
a écrit le 19/04/2013 à 20:58 :
Pardon mais qui sont les personnes ayant voté pour un gouvernement de gauche dont Mr hollande en est le capitaine ?
L'addition se paie en bas de facture c'est bien connu.
Les riches vont fuirent le pays et il ne restera que des petits français de classe moyenne ou pauvre pour payer les imbécilités et les escroc qui gouvernent notre pays.les frères qui râpe tout disait les inconnus je vous invite à l'écouter .
Merci aux gauchistes
Réponse de le 19/04/2013 à 22:01 :
De rien ! Cela m'a fait plaisir de voter pour lui.
a écrit le 19/04/2013 à 19:35 :
On tue bien les entreprises en France, pourquoi pas les footeux. A mes yeux, ils ont moins de prix que les créateurs d'emploi. Les coureurs de ballons ne sont de toute façon pas la priorité. Ils sont simplement un symbole. Souvenez-vous d'Anelca, qui expliquait froidement qu'il ne pouvait pas vivre dans une pays avec autant d'impôts.. Alors à ce stade, un peu plus ou un peu moins...
a écrit le 19/04/2013 à 18:59 :
Savez-vous pourquoi John est pauvre et le restera ? Car il est fonctionnaire et passe ses journées au bureau à commenter la Tribune !
a écrit le 19/04/2013 à 18:57 :
Tout est dit ...
a écrit le 19/04/2013 à 17:48 :
Le PSG gagnera à l'avenir tous les matchs 5:0 car seul le Qatar pourra payer des joueurs de premier plan.
a écrit le 19/04/2013 à 17:28 :
On n'en a rien à foot.
a écrit le 19/04/2013 à 17:27 :
quel est ce nouveau sport ?
a écrit le 19/04/2013 à 17:08 :
Si les ultra riches quittent notre pays, ils laisseront la place aux autres, ceux qui cherchent a devenir riches, car le marché varie peu, comme on a un gateau, si l'un qui part, l'autre aura la chance d'en prendre! Je suis pour à l'imposition 75% donc!!!
Réponse de le 19/04/2013 à 18:09 :
Je travaille, dans une entreprise française internationale, mon patron pilote désormais la France depuis l'Angleterre. Il ne m'a pas encore dit qu'il y avait une place de libre. La taille du gâteau c'est donc réduite :(
Réponse de le 19/04/2013 à 23:27 :
Quand les entreprises font faillite ou ferment les unes après les autres, il n'y a que les idiots pour croire que le gâteau reste toujours de la même taille.
Réponse de le 21/04/2013 à 15:02 :
Lol, certainement je suis plus intélligent que qqs uns ici: suis à la fois polytechnicien et normalien et docteur PhD reconnu! Et mon salaire actuel est certainement plus élevé que celui de qqs uns ici, si au même âge!!! (Et je paye l'impôt, et j'en suis fier! l'impôt augmente un peu, pas problème pour moi, car je contribue au pays et je partage les difficultés avec mon pays!) J'attends un bon moment pour me faire une boite!!! Les gros riches, partez!!! Je n'ai pas peur de ne pas avoir le gâteau, moi!!! :). Il faut du courage et il faut être différent!!!
a écrit le 19/04/2013 à 17:04 :
Un agent économique ne devient riche que grace à sa faculté à servir plus efficacement que les autres le consommateur. Par nature, ce sont les riches qui créent le plus de croissance .... Aucun pays n'a eu de croissance enfaisant disparaitre les riches (cad les acteurs économiques lesp lus efficients)... c'est du bon sens économique, que l'on appelle ultra libéralisme en France de nos jours... La réalité finit tjrs par rattraper les fous qui la nient... Ce qui se passe dans le foot et la même chose en plus voyant de tout ce qui se passe en France. La France s'écroule économiquement comme la france du foot s'écroule elle aussi ...
Réponse de le 19/04/2013 à 19:30 :
Mon pauvre amis, par nature, les riches ne créent que de la nuisance et vous en êtes le parfait reflet.
Aucunes formules de politesse envers ce type d'individus.
Réponse de le 19/04/2013 à 20:13 :
je suis curieux de savoir qui t embauche....un pauvre surement. sans entreprise tu serais dans les bois a chasser le lapin et chauffer ta marmite d eau chaude. mais vu ta philosophie toi et ta famille auraient peri depus longtemps... passe ton chemin profiteur
Réponse de le 19/04/2013 à 23:02 :
Quant tu auras bossé comme moi j'ai, bossé et généré autant d'affaires que moi, alors là, mon petit monsieur
tu pourra peut être envisager de donner des leçons aux autres.
Ce sont les mentalités comme la tienne qui détruisent le pays. Et en plus aucunes éducations.
a écrit le 19/04/2013 à 17:04 :
Le foot sert a rien!!! Il aide rien au pays, plutôt inverse! Donc, c'est une bonne mesure sur les superbes-riches ne créant pas l'intérêt du pays!!!!
Réponse de le 20/04/2013 à 1:37 :
Supprimons tous les sports ça sert a rien!! le cinéma aussi, ah oui la peinture aussi, oh et puis la musique...
a écrit le 19/04/2013 à 16:37 :
n'importe quoi
comme si le foot créait des richesses et servait à exporter quelque chose.
Pas du tout, c'est une perte de devises donc création de chômage.
Réponse de le 19/04/2013 à 19:22 :
Et une cause des prix hauts car les entreprises répercutent dans les prix leur contribution au système footeux
a écrit le 19/04/2013 à 16:26 :
Cela sert à quoi de payer des joueurs plusieurs millions d'Euro si après ils perdent lamentablement contre Evian?
a écrit le 19/04/2013 à 16:01 :
La seule solution,c'est que les municipalités compensent en augmentant les subventions aux clubs sportifs.Ceux ci sont importants pour le tissu économique local(bars restaurants hotels produits dérivés)
Réponse de le 19/04/2013 à 16:43 :
Le contribuable devrait donc participer plus largement aux émoluments des footballeurs par le biais de l'augmentation de son imposition locale???? C'est ça votre proposition, rassurez-moi c'est une blague, de la provoc' ?
a écrit le 19/04/2013 à 15:44 :
Que les stars aillent ailleurs et alors? c'est vrai que c'est triste, on aura plus que des gens motivés par le sport et non par l'argent.
Réponse de le 19/04/2013 à 16:18 :
Et de plus, ces "stars" qui s'en vont laissent la place à d'autres joueurs qui, sinon, auraient pu être au chômage ! Car, ce qu'il y a de bien au foot, c'est qu'on ne peut pas réduire les effectifs : il faudra toujours autant de joueurs sur le terrain ;-) ! Cette mesure est donc bonne pour diminuer le chômage des jeunes : multiplions les équipes de foot !
a écrit le 19/04/2013 à 15:28 :
Les français ne peuvent pas comprendre ça ! C'est trop compliqué et surtout trop contraire à leurs croyances...
a écrit le 19/04/2013 à 14:49 :
Nos footbaleurs font vite faire leures valises pour un autre et que le quatar ne pourra pas venir au secours car il est pris par le PSG et que l on voit que nos footbaleurs ne sont pas égaux a ceux de l Espagne car la bas on ne fait pas de cadeau; et l on sera encore le dernier pays mais comme nous n avons pas de paroles nous n aurons jamais aucune coupe et nous devrons regarder passer les trains;
Réponse de le 19/04/2013 à 16:13 :
mais comment allons nous nous en sortir sans footballeur, j'ai peur que nous ne puissions plus aller voir de match... ah non c'est vrai le foot soit disant sport populaire n'est plus retransmis à la télé en direct et les sous manquent pour aller voir un match (40? le billet non merci...)
a écrit le 19/04/2013 à 14:48 :
Comme je deteste le foot et les riches, je m en fouts
Réponse de le 19/04/2013 à 15:14 :
oui mais attention, ce sont eux qui payent vos allocs.
Réponse de le 19/04/2013 à 20:39 :
Comme je ne perçois pas d'allocs, je m'en fous.
a écrit le 19/04/2013 à 14:35 :
"les clubs de football français ne sont pas des grands groupes, mais des organisations de taille réduite obligées de faire face à une concurrence internationale très rude".
Cette affirmation n'est vraie que pour trois clubs français: l'OM, l'OL et le PSG. Tous les autres équipes quand elles sont engagées dans une compétition européenne, se ridiculisent et envoient jouer leurs remplaçants pour ne pas se fatiguer pour le championnat national. Donc pour eux la taxe à 75% n'impactera pas la compétitivité, étant donné que leurs adversaires seront logés à la même enseigne.
Pour les 3 restants: le PSG n'a aucun problème d'argent, ses propriétaires paieront se qu'il faut. L'OM magouillera pour échapper à la taxe. Reste donc M. Aulas, qui est effectivement fondé à se plaindre. Mais après avoir pillé le championnat en surpayant ses joueurs, c'est quand même un amusant retour de bâton.
Réponse de le 20/04/2013 à 4:25 :
Je les taxerai à 95 / pour cent , et les joueurs rénuméres en dessous du smig, Et puis entre nous regardez un match de foot n'a rien de transcendant ,excepté pour s'échapper du quotidien. C'est une forme de religion rétrograde ou le public transende des joueurs en dessous de tout gagnant des millions.. quelle blague
a écrit le 19/04/2013 à 14:30 :
A l'heure où le chômage explose et où il y a de plus en plus de pauvres, n'est-ce pas un peu indécent de se soucier de la bonne santé financière des joueurs de foot?!
a écrit le 19/04/2013 à 14:26 :
On s en fout de la competitivite du foot, de la culture etc...on est champion du monde dans les disciplines qui ne produisent aucune valeur ajoutee sauf pour le monde du foot de la culture cad qques uns et donnent un mauvais ex de boulot les jeunes veulent etre footeux, acteurs ou...fonctionnaires ...entre les deux le vide
Réponse de le 19/04/2013 à 14:52 :
Sauf que ces sports emploient aussi des salariés qui font tourner l'économie.Le PSG c'est 400 emplois directs et indirects...
a écrit le 19/04/2013 à 14:24 :
Bonjour, Je ne suis pas sur que ce gouvernement ai compris quoi que ce soit aux entreprises et à leurs difficultés....Mais il est bien que tout le monde soit dans la galère avec cette taxe, en particulier les footballeurs.
Quand nous aurons touché le fond, nous ne pourrons pas aller plus bas... Faisons confiance à nos politiciens de droite et de gauche, on va y arriver !
Réponse de le 19/04/2013 à 14:42 :
Boarf je préfère être footballeur que smicard, mieux vaut dormir dans une Porsche que dans la rue...
Réponse de le 19/04/2013 à 21:01 :
Le père Noël n'existe pas ,c'est le pays des bisounours la France
a écrit le 19/04/2013 à 14:20 :
Souvent on lit ou on entend que cela n'aura pas d'impact.

C'est un bon cas d'écale : tout le monde pourra observer le résultat !
Réponse de le 19/04/2013 à 14:41 :
De toutes les façons, aucun ministre n'a jamais mis les pied dans une entreprise ; mais ils adorent en parler et en être jaloux
a écrit le 19/04/2013 à 14:18 :
Franchement... Rien à foutre... être payé plus d'un million d'euros pour pousser un ballon dans un filet m'a toujours scandalisé. D'autant que cet argent ne profite que peu à la collectivité nationale, étant réinvesti la plupart du temps dans des paradis ficaux.

Cela permettra d'assainir la situation, et d'avoir des joueurs plus passionnés par leur jeu que par l'argent.

Même combat pour les dirigeants surpayés.

Et ne vous en déplaise M. Babeau, mais la fortune des riches se fait forcément sur le dos des autres. Donc, au plus vous avez de riches de plus en plus riches, au plus vous avez de pauvres de plus en plus pauvres.

Sauf que pour 1 riche généré, vous avez probablement plusieurs milliers ou dizaines de milliers de pauvres qui apparaissent. Il suffirait pour avoir un chiffre précis d'analyser les statistiques.

Autre commentaire: le pourcentage de la consommation, donc des dépenses qui contribuent à soutenir l'activité économique, baisse au fur et à mesure de l'augmentation des revenus.

Donc, les riches ne contribuent que pour une faible part au développement économique.

Sans compter l'écoeurement provoqué par de tels revenus auprès de la plus grande partie de nos concitoyens, qui le plus souvent galèrent pour s'en sortir.

Donc, pas d'accord avec votre analyse et vos conclusions


Réponse de le 19/04/2013 à 14:40 :
Entièrement d'accord avec vous !
Réponse de le 19/04/2013 à 17:03 :
"les riches ne participent que faiblement au développement économique" absurdité économique socialiste. Un agent économique ne devient riche que grace à sa faculté à servir plus efficacement que les autres le consommateur. Par nature, ce sont les riches qui créent le plus de croissance .... Aucun pays n'a eu de croissance enfaisant disparaitre les riches (cad les acteurs économiques lesp lus efficients)... c'est du bon sens économique, que l'on appelle ultra libéralisme en France de nos jours... La réalité finit tjrs par rattraper les fous qui la nient...
Réponse de le 19/04/2013 à 20:27 :
carpatrick... les riches generent eux meme leur salaire, les pauvres le genere par tes impots. pleure pas a la fin de l annee en disant que tu dois en payer plus.
a écrit le 19/04/2013 à 14:07 :
Pour cette catégorie de revenus, la bonne approche a été indiquée par Obama. Un taux effectif global minimum (par exemple de 30%) est beaucoup plus efficace (fiscalement) et moins nocif (économiquement) qu'un taux marginal excessif (qui incite à l'optimisation fiscale et rapporte au final très peu). Obama privilégie le rendement fiscal. Hollande le rendement électoral.
a écrit le 19/04/2013 à 14:02 :
Que vous voyez de droite ne regarde que vous, mais ne vous servez pas d'un sport soit disant populaire, qui ne l'est en réalité pas du tout, pour transmettre vos idées en les faisant passer pour soit disant "justes".
a écrit le 19/04/2013 à 13:53 :
Excellent article.
Qui s'applique parfaitement au reste des sociétés, et pas seulement aux clubs de foot.
Ce pays crèvera de son fiscalisme et de ses élites.
a écrit le 19/04/2013 à 13:51 :
cette article n'a pas lieu d'etre les clubs de foot n'atant pas soumis à cette réglementation de par leurs statut. merci l'intox
Réponse de le 20/04/2013 à 1:40 :
Ils seront soumis a cette taxe renseignez-vous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :