Le "coup de balai" de Mélenchon : et si la France revivait un autre 5 mai 1789

 |   |  792  mots
Le roi Louis XVI et le président François Hollande / Wikipédia - Reuters
Le roi Louis XVI et le président François Hollande / Wikipédia - Reuters
Le 5 mai 2013, Jean-Luc Mélenchon appelle à manifester contre l'austérité et pour la VIe République. Une date qui n'a pas été choisie au hasard. Le 5 mai 1789, les états généraux étaient ouverts. Un écho pertinent ?

Ce 5 mai 1789, la France est un pays en crise. Une crise si profonde que le roi LouisXVI s'est décidé à ouvrir l'assemblée des états généraux, réunion des trois ordres du royaume, pour la première fois depuis 1614. Certes, la France est un pays riche et influent. Sa population est, de loin, la plus importante d'Europe et sa culture rayonne sur tout le continent.

Pourtant, la France va mal

Les finances du royaume sont à l'agonie. Depuis plus d'un an, l'État ne paie ses créanciers qu'au compte-gouttes. Il ne survit que d'expédients. Certes, une série de mauvaises récoltes pèse sur les rentrées fiscales, mais le problème est surtout structurel : un système fiscal inefficient et plombé par les nombreuses exemptions dont disposent les nobles et les ecclésiastiques. Quant au budget, il est fort mal géré. On dépense inconsidérément, comme lors de la guerre d'indépendance américaine, qui n'a apporté que du prestige.
Face à cette situation, le jeune roi, sur lequel se fondaient de grands espoirs, ne semble guère à la hauteur. Malgré l'étendue de son pouvoir et son libéralisme (il rend en 1787 des droits aux protestants), il a surtout fait preuve de faiblesse. En 1776, il renvoie Turgot, son ministre des Finances, effrayé par son vaste plan de réforme : abolir les privilèges et fonder l'impôt sur le consentement des propriétaires. Ce recul en inaugure d'autres. En 1781, le banquier genevois Necker, qui veut réduire les dépenses de la cour, est aussi remercié. En 1787, c'est Calonne, qui entend reprendre le plan de Turgot, qui est chassé. La faiblesse du roi alimente la résistance des privilégiés à la cour et dans les parlements. Mais à la fin de 1788, la situation financière est si critique que Louis XVI doit envoyer un message fort aux créanciers : il convoque les états généraux et rappelle Necker.

En réalité, la France pense peu à ses finances

Engoncé dans des structures politiques et sociales médiévales, le pays est travaillé par l'esprit du temps, par un désir de liberté et d'égalité. Rien ne laisse cependant présager une explosion. Les cahiers de doléances rédigés pour les députés sont pleins de respect pour le monarque. On accuse plus l'entourage du roi, notamment la reine. Mais l'arbitraire royal, celui des hobereaux locaux et l'ensemble des privilèges sont de moins en moins supportables. Le peuple est si excédé qu'il a défendu contre le pouvoir royal la fronde des parlements, pourtant peu favorables à ses intérêts. La colère explose encore occasionnellement, comme à Vizille en 1788. Mais ce qui inquiète le pouvoir, c'est surtout le mécontentement de la bourgeoisie, classe montante sur laquelle pèse l'essentiel des impôts et qui est travaillée par l'esprit des Lumières. C'est elle que représente le tiers état, celui qui, pour reprendre les mots de l'abbé Sieyès dans un pamphlet qu'il a publié en janvier, « n'est rien », mais « cherche à devenir quelque chose ». C'est elle qui veut utiliser les états généraux comme moyen de faire reconnaître ses droits.

Ce 5 mai, le peuple est donc encore spectateur

Tout comme les députés réunis à Versailles. Après une longue cérémonie, le roi dit quelques mots et Necker ne parle que finances. Il n'y a pas de révolution. Les semaines qui viennent se passent en chicanes sur le mode de vérification des pouvoirs des députés. L'enjeu est la question du vote par tête ou par ordre, alors que les élus du tiers état sont deux fois plus nombreux. Le 17 juin, ces derniers, devant la mauvaise volonté royale, se proclament « assemblée nationale ». Leur modèle n'est pas démocratique, il s'agit surtout de faire décider de l'impôt par celui qui le paie et d'empêcher une ruine des rentiers par une banqueroute de l'État. On ne veut guère mêler le peuple à tout ceci. Mais lorsque le 13 juillet, le roi renvoie Necker, présage d'une future faillite, et regroupe ses troupes, la bourgeoisie décider d'utiliser l'exaspération des Parisiens. L'arsenal des Invalides est pillé, la Bastille est prise. Le symbole de l'arbitraire royal tombe. Dans les semaines qui suivent, les campagnes se soulèvent, c'est la Grande Peur. Le 4 août, la noblesse décide d'abandonner ses privilèges. Le tiers état a gagné : l'égalité devant l'impôt est proclamée, tout comme le caractère sacré de la dette publique. On veut calmer les « passions populaires ». Mais le peuple a découvert son pouvoir, il va désormais l'utiliser.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/05/2013 à 19:10 :
Peut être certaines personnes de l'opposition révent et voudrait une dissolution de l'assemblé nationale, mais attention le pays deviendras ingouvernable ( plus de 100 députés FN) est la situation ne s?arrangera pas bien au contraire. les autre pays ne nous soutiendrons plus, ni la finance internationale qui nous prête pour l'instant a a peine 2%. ? je pense que l'économie va repartir doucement et très doucement,? mais il faut continuer a maitriser les dépenses et assainir l'économie.
a écrit le 05/05/2013 à 17:50 :
C'est vrai que cela va mal, mais c'était criminel de tolérer de 3% à plus de déficit par an pendant 30 ans en Fance. Mélenchon devrait plutôt attaquer les USA qui font tourner leur planche à billets et cherchent à piquer les réserves de l'Europe (dont Chypre effectivement). Cela dit En 2014 2015 la crise économique et le chaos risquent de frapper plus fort la France. attention à la faillite de grandes banques cette année. Le pire est à venir, Chypre était le 2ème avertissement.
a écrit le 05/05/2013 à 16:41 :
ne pas oublier son mepris pour le peuple tibetain donc des bouddhistes et sa position pro chinoise . de plus il se permet de railler SAS le dalai lama appel a tous les bouddhiste de france laics et autres Non a celui qui justifie le genocide culturel tibetain!
a écrit le 05/05/2013 à 14:01 :
Il y a deux problèmes essentiels a traiter dans notre beau pays. 1 : Le Pays a un déficit commercial abyssal, créé aux 3 quarts par l'énergie, qui appauvrit globalement la nation. 2 : Le modèle des charges (santé, retraite, chômage...) est totalement déséquilibré et planqué sous le tapis (comment penser que seules les cotisations retraites financent nos anciens, alors que la santé est également déséquilibrée dans le même sens par exemple). On peut donc gesticuler tant qu'on veut pour soigner les symptomes, mais on ne s'en sortira qu'en effectuant un vrai grand big bang sur ces deux sujets, car tous les autres en découlent...
a écrit le 05/05/2013 à 12:22 :
Beaucoup de critiques négatives, pas beaucoup de propositions positives ! ;-)
Réponse de le 05/05/2013 à 12:40 :
T'en fait toi des propositions positives ?
Réponse de le 05/05/2013 à 14:04 :
La citrouille se moque du potiron a ce que je vois :-)
a écrit le 05/05/2013 à 12:20 :
Relisons Tocqueville " Ils coupèrent la tête au Roi, et gardèrent l'Administration féodale " (qui sévit à ce jour). A quoi cela sert ce coup de balai , si l'Administrations et ses hauts et petits fonctionnaires telle une nomenklatura à l'abri de la précarité dirigent ce pays. Ces commis et leurs complices financiers se complaisent à exercer une autre forme de "banalité du mal"... ( Les exemples récents sont nombreux)
Réponse de le 05/05/2013 à 14:32 :
J'ai des yaourts et des sardines, une logan, un appart à moins de 100000? (et encore 24 ans de crédit) dans lequel j?élève seul mon bébé. Et je suis fonctionnaire d'Etat (grade C, comptabilité publique). 1600?/mois, 39h/semaine. C'est assez raide financièrement, mais je me plaint pas.

Je suis heureux d'apprendre que je suis dans la nomenklatura.
Réponse de le 05/05/2013 à 16:20 :
Et vous prendrez votre retraite à 58 ans basée sur les 6 derniers mois pendant que le routier conduira encore son camion à 65 ans avant de prendre une retraite basée sur ses 25 dernières années...
a écrit le 05/05/2013 à 12:17 :
fin de l'austérité:65 ministres,1200 députés,des collectivités locales élargies qui vont enfin pouvoir embaucher pour gérer le social,des prets taux zéro intégraux pour ceux qui souhaitent se payer la maison de leur choix ou une auto qui leur plait et augmentation du smic a 1500 euros pour 32 heures.si quelqu'un a d'autres idées a soumettre a mélanchon....
Réponse de le 06/05/2013 à 11:36 :
Ouvrir les frontières, faire un pont entre l'Afrique et Marseille, fermer les centrales nucléaires, électricité gratuite pour tous, faire travailler les seuls très riches et mettre les autres en vacances... voilà un grand programme de gauche !
a écrit le 05/05/2013 à 12:12 :
Ce qui est sûr, c'est que la génération actuelle qui pleure ne vaut pas mieux que les précédentes! ;-)
Réponse de le 05/05/2013 à 14:17 :
La génération actuelle est peut-etre plus sage que la précédente aussi. Nos chers 68ards ont tout fait pour leur gueule, et nous laissent la facture maintenant. Foutre le feu a la boutique comme nos anciens reviendrait a leur reprendre tout ce qu'ils nous ont volé, et il semble que ce ne soit pas notre philosophie. On ne peut pas payer deux fois plus de cotisation retraites qu'eux en payaient, on ne peut pas payer des charges de santé, alors qu'ils en consomment la majorité, et on ne peut pas assumer la dépendance en prime. ce sont trois formes de cotisation dont ils bénéficient, et qui mettent a genoux les actuels actifs. Nos chers boomers 68ards feraient bien de prendre conscience de cet état de fait, et éviter que les tensions ne montent, en acceptant qu'ils ne peuvent plus vivre de la sorte sur le dos de la génération active du moment.
a écrit le 05/05/2013 à 11:18 :
Premier producteur au monde de rond-points. Pourquoi ne pas exporter ce savoir faire ! ;-)
a écrit le 05/05/2013 à 10:25 :
Monique et Serge, deux boomers ont fini de payer leur maison en 84. Ils l'ont spolié à des petit vieux dont les maigres retraites ont été bouffées par l'inflation alors que leurs salaires à eux augmentaient généreusement chaque année. La maison, ils l'ont payée 180.000 francs dans les années 70, enfin payée... c'est un bien grand mot : disons réglée en monnaie de singe (le tournant de la rigueur n'avait pas réduit l'inflation). Bien sûr en 81, ils ont voté Mitterrand pour la retraite précoce. Elle a été très précoce d'ailleurs : Monique agent EDF a pu partir à 53 ans et Serge petit cadre avec le seul bac en poche, s'est débrouillé avec les camarades syndiqués pour bénéficier d'une mesure d'age à 56 ans. Leur copain Gérard, un ancien gendarme qui s'était lancé dans l'investissement immobilier en 91 leur a ensuite soufflé un bon plan : acheter à crédit des appartements taudis, les faire retaper grâce aux aides publiques et les revendre avec plus values pour prendre plus gros. Comme Serge avait du temps au bureau, il s'est pris au jeu. Ensuite est venu le bon temps de la défiscalisation qui leur a permis entre 1996 et 2007 de faire des mahousses culbutes. Ils ont encore voté à gauche en 97 car Serge voulait finir sa courte carrière en beauté avec les RTT. A partir de 2002, ils ont viré de bord et commencé à voter pour Chirac puis Sarkozy, les meilleurs amis des boomers. La fête de la défiscalisation a continué jusqu'en 2012. Bon c'était moins intéressant car les impôts se sont mis à augmenter et les rendements à diminuer mais Serge et Monique ont continué à suivre les conseils de Gérard en s'installant au Maroc comme résidents. Ils y coulent depuis 2010 une retraite heureuse avec des avantages fiscaux et ne sont pas prêts de revenir faire travailler ces fainéants de jeunes français, bien moins sympathiques que ces si courageux domestiques marocains à 200 euros par mois. Serge revient bien entendu se faire soigner en France. Ah au fait : ils ont revendu 450.000 euros leur résidence principale de la banlieue parisienne à un couple de trentenaires qui s'est pris un crédit sur 25 ans. Avec un peu de chance, les jeunes ne seront pas trop perdants...
Réponse de le 05/05/2013 à 10:48 :
C'est une belle histoire de fonctionnaires de gauche. Merci pour nous l'avoir transmise si fidelement. Un petit regret quand meme: pourriez-vous preciser, a votre avis, ou se situe le 1789 dans cette histoire?
Réponse de le 05/05/2013 à 11:00 :
Ah très bon, je rigole, merci pour cette belle histoire. Au passage je signale que la défiscalisation continue de plus belle, mais que le Duflot est bien moins attirant. Depuis des décennies les gouvernements français subventionnent le marché immobilier, avec l'argent des contribuables. A force de faire des prets à taux préférentiels ou à zéro, des aides aux logements, de la défiscalisation immobilière, des prets jusqu'à 50 ans, et vous avez aujourd'hui une bulle immobilière. En Allemagne, par exemple, il n'y a pas eu d'artifice étatique comme cela, le résultat c'est que pour un foyer moyen le montant du loyer ne dépasse pas 12 % du montant du salaire. Le prix du métre carré à Berlin est deux fois inférieurs aux de Paris, alors que leur économie est en bien meilleur santé. Voila comment le marché immobilier français est devenu bien trop cher par rapport aux revenus moyens des français. Voila un des résultats de l'interventionnisme étatique français avec ses formules voulant forcer les marchés pour des raisons idéologiques, et pour justifier leur emplois inutiles. Et tout cela toujours au nom du bonheur du peuple, alors que c'est lui la première victime à l'arrivée. Mais il vaut mieux s'en prendre aux méchants propriétaires plutot que de remettre sa politique anti libérale UMPS en cause. Et bien profitez braves gens, vos loyers sont bien trop élevés, vos salaires bien trop ponctionnés, mais pas grave du moment que les collectivistes s'occupent de vos affaires, payez, et en silence s'il vous plait.
Réponse de le 05/05/2013 à 11:09 :
...la France ne s'en sortira jamais ==> égoïsme, jalousie, et que de la gueule...!
Réponse de le 05/05/2013 à 12:42 :
@ Décidément : Serge, c'est toi ? T'es prêt pour le golf dans la palmeraie ? Gérard
Réponse de le 05/05/2013 à 13:35 :
Belle et véridique histoire , ne pas oublier que ces fonctionnaires ont voté Mitterand (ex pétainiste ) , à gauche , puis à droite , les Soviets auraient été au pouvoir ou d'autres totaliatires, ils auraient continué à exercer leur pouvoir sur les petits ... et l'histoire continue...
Réponse de le 05/05/2013 à 16:24 :
Très belle histoire transgénérationnelle.
A propos, on ne parle pas du frère de Serge qui a fait 36 mois de guerre en Algérie et qui est mort là bas...
Je ne fais pas partie de cette génération, mais il est futile de comparer les générations.
Occupons nous de règler les déficits et tout ira bien.
Réponse de le 05/05/2013 à 17:11 :
Interessant ... Les boomers (générations nées après 1945) ont fait la guerre d'Algérie ! Vous êtes sur qu'ils n'étaient pas dans les tranchées en 14-18 ?
a écrit le 05/05/2013 à 9:47 :
1789.......Necker.....ministre des finances de Louis XVI ruina la France avec des emprunts pour les luttes d'indépendance américaine.....les réformes pour rembourser les emprunts.?...quelle coïncidence ou similitude .... mais c 'est trop résumé là.....impossible donc d'argumenter ici....mais les états généraux.... ( au jeu de paumes ont "signé l'arrêt de mort politique" ( la suite vous le savez aussi) de Louis XVI"..la convention fut proclamée .....la suite: voir livre d'histoire de France
Mais la finance aujourd'hui ne joue plus le jeu non plus et l'argent s'en va ...paradis fiscaux et actionnaires... et non dans l'économie réelle
Que faire? qu'en pensez vous? RÉVOLUTION CITOYENNE
a écrit le 05/05/2013 à 9:10 :
En 1789, le peuple n'avait rien à perdre et tout à gagner. En 2014, les "révolutionnaires" sont des bénéficiaires du régime qui veulent surtout garder leurs privilèges : emploi à vie, retraite " spéciale", allocations diverses, etc... Ils ont tout à perdre et rien à gagner.
Si révolution il y a , elle ne viendra pas de ce coté là.
Réponse de le 05/05/2013 à 10:00 :
Les politiciens ont veillé à ce que la plupart des citoyens aient chacun l'un ou l'autre petit cadeau, avantage ou privilège, mais rarement tout, sauf pour eux-mêmes et leurs clans respectifs. De cette façon, chaque citoyen a - ou a un proche qui a - quelque chose à perdre. Lorsqu'il ne reste plus grand chose à distribuer et que l'austérité pointe son nez, les citoyens désignent instinctivement leur voisin mieux loti comme victime expiatoire. Les politiciens ont compris que la méthode pour conserver le pouvoir consiste maintenant à diviser, à opposer, à stigmatiser des catégories de population. Ils oublient qu'à ce jeu-là, ce sont les populistes démagogues de tous bords qui sont les plus doués.
Réponse de le 05/05/2013 à 10:11 :
Quel beau portrait des boomers que vous nous dressez là : petites carrières de 37 ans et demi (et beaucoup moins pour certains), taux ridicules de cotisations pendant la vie active, bons petits jobs peinards avec 4 puis 5 semaines de congés puis les RTT depuis 99, licenciement à 56 ans avec mise en préretraites ou 3 ans d'Assedic avec dispense de recherche active d'emploi, 70% du patrimoine, bénéficiaires de la bulle immobilière et des défiscalisations en tous genres, encaissement des APL financées par les entrepreneurs etc. Effectivement ils ne vont pas faire la révolution : ils sont en croisière ou sillonnent le pays au volant de leurs rutilsants campings cars à 20 briques !!!
Réponse de le 05/05/2013 à 10:39 :
Les boomers ont du soucis a se faire. Car la dette, qu'ils croient laisser aux suivants, on va leur faire payer, a eux. Tres facile : taxe de 30% sur le capital en assurance vie et taxe sur l'immobilier calcule comme 100 fois la derniere taxe fonciere. Facile a faire et on rembourse en une fois toute la dette.
Réponse de le 05/05/2013 à 10:44 :
Pour compléter :comme Sarkozy ne voulait pas toucher aux retraites , ils votent à droite
Réponse de le 05/05/2013 à 12:28 :
oui mais il faudra recommencer tous les 5 ans !
Réponse de le 06/05/2013 à 0:25 :
@ Odilette: +1, les préretraites du privé ont été un véritable scandale qui a plombé les finances de l'Etat. Dire qu'il y a des naïfs qui tapent sur les fonctionnaires et leurs pseudo avantages...
a écrit le 05/05/2013 à 7:25 :
le 1.er mai c'était la chien lit.On nous invite à réessayer le 05.mai.Après ça sera pour le 08.mai.
RTL se masturbe en nous annonçant que les routes sont bouchonnées...
Alors on veut en finir avec les vacances d'hiver,les vacance de printemps,de la paques,de l'été,
de la toussaints,de noel,d'hiver,etc.etc.Question;actuellement combien des français sont au
travail?(à part les chomeurs....) De ce temps ici toute l'Europe est en train de travailler,nous en
vacance.Il y à la BCE qui nous réglera la dette.Continuez braves gens,continuez,Nous sommes
toujours et encore les meilleurs.....
Réponse de le 05/05/2013 à 10:41 :
Quel amour de la vie dans votre commentaire !
a écrit le 05/05/2013 à 7:05 :
melenchon,plus baleze que tonton mayonnaise,a decrete que le 5 mai tomberait un dimanche...
a écrit le 05/05/2013 à 1:03 :
Je trouve que cet article est très bien écris.
Réponse de le 05/05/2013 à 9:16 :
oui ce rappel historique doit nous interpeller. L'Histoire s'écrit avec la même plume mais elle ne s'écrit pas avec la même main. Nous restons libres de choisir notre destin à condition de ne pas laisser une poignée de tribuns réduire le champ des possibles.
a écrit le 04/05/2013 à 23:35 :
j'espere que sera comme en 1789 pour mes enfants et petit enfant CAR depuis 30ans ils ce foute de notre gueule pour moi c fini je ne voterais plus pour L'UMPS il sont tous pour leurs ambition leurs mandat et le cumul
LE PEUPLE ils sans foute comme de l'an 40 basta c bouffons
Réponse de le 06/05/2013 à 11:44 :
1789 chouette ! ça se termine comment déjà ? Ah oui : 20 ans de guerres européennes et quelques millions de morts ! Quelle belle perspective !
a écrit le 04/05/2013 à 22:48 :
@libre: vous perdez votre temps, avec patrickb, il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre... Cela dit, merci pour vos commentaires ?y? et pour abonder dans votre sens, je conseille ?out le monde la lecture des ouvrages fort didactiques de Charles Gave, et notamment son dernier, "L'Etat est mort, vive l'Etat". R?uissons nous en effet, ce qui se pr?re, ?'aide des branquignols successifs qui nous gouvernent depuis 32 ans, ce sont des jours meilleurs! Melanchon n'est que le chant du cygne du social-client?sme.
Réponse de le 04/05/2013 à 23:38 :
@spip: j'espère que la commission est bonne pour la pub :-) personnellement, j'engage les gens à lire ce qu'ils veulent pour se faire leur propre opinion :-)
Réponse de le 05/05/2013 à 9:02 :
Merci Spip de me conseiller ce livre, que je ne connais pas encore. Patrickb c'est exactement ce que fait Spip en "m'engageant" à lire ce livre, je le veux. Quelque chose à redire ?
a écrit le 04/05/2013 à 22:43 :
Petite synthèse des post précédents : la révolte gronde. Demain, tous dans la rue ! Après-demain : résistance passive, tout ce qui pourra contrarier nos "dirigeants" (qui ne représentent plus qu'un français sur cinq) sera bon à prendre. Je commence dès lundi en faisant un recours devant le tribunal administratif contre une extension de la mairie de ma commune. Vive le Chaos !
a écrit le 04/05/2013 à 22:39 :
Hugo, Gael, kévin et Engagez-vous: très amusant de constater les similitudes dans vos messages... le ton, la tournure, la ponctuation..
a écrit le 04/05/2013 à 22:27 :
Un peu de patience ... Nous ne sommes pas encore en juillet. Et je me permet de rappeler que le dernier exemplaire (officiel) de la guillotine est entreposé dans une cave du Louvre (B3-S2-004, je crois). Pratique, c'est proche de la Place de Grève (actuelle place de l?Hôtel de Ville). Quant aux charrettes, il faudra recourir à des marques étrangères car notre production nationale ne produit pas de modèles dignes de ce nom.
a écrit le 04/05/2013 à 22:26 :
Ouais Patoche : la "barricades Generation" s'est prise en mains : spoliation des anciens et dettes pour ses descendants, saccage de la Terre, surconsommation etc. Excuse-nous mais le "Tout Pour Ma Gu.eule" c'est juste la ligne de conduite de 68 !
a écrit le 04/05/2013 à 21:59 :
Les socialistes s?attaquent à l?Allemagne qui est un modèle dans le monde. Tout humaniste qui se respecte attaque les socialistes.
Réponse de le 04/05/2013 à 23:38 :
tu parles d'un modéle: il y en a qui gagne 400e par mois pour 35h la bas le salaire minimun ils ne connaise pas?????????????????????????????????????
Réponse de le 05/05/2013 à 9:18 :
@gigi
Attend que baissent les allocs chomage et autres rsa, ce qui arrivera puisque pour l'instant on les emprunte et tu seras bien content d'accepter un job à 400? par mois
Réponse de le 05/05/2013 à 9:49 :
+ 1 !!
a écrit le 04/05/2013 à 21:51 :
Après avoir bien fait des dettes, le diable rouge envoie l?humanité à la poubelle en noyant le pays dans l?inflation? on appelle cela le progrès ! Tu parles d?une escroquerie !
a écrit le 04/05/2013 à 21:35 :
Que l?on ait sur la place publique des bourreaux de l?humanité à la Mélenchon qui racontent n?importe quoi, qui profitent dans les palais, s?en fourent plein les poches et dévastent la société, comme on le voit en Espagne : 50% de jeunes sans avenir et un Etat en faillite à 11% du pib, ou bien l?Allemagne qui s?en tire, ce qu?il faut déterminer c?est s?il est opportun pour l?humanité de laisser de tels bourreaux en place publique, des dangers publics qui prônent ouvertement le crime !
Réponse de le 04/05/2013 à 21:53 :
@Gael: bon, je me répète: c'est aux jeunes à construire leur avenir au lieu de sans cesse pleurnicher pour qu'on les borde !!! chaque génération a ses propres défis et il faut avoir le courage de les affronter !!!!
Réponse de le 04/05/2013 à 23:02 :
Exact pour cela votre génération a fait le choix de la fuite en avant en délégant ses responsabilités sur la génération suivante. Nous ne paierons pas pour votre retraite, nous ne paierons pas vos dettes.
Réponse de le 05/05/2013 à 0:09 :
@@Patrickb: t'inquiètes pour mes dettes, je suis un grand garçon et j'assume ... ce qui n'est pas le cas des pleurnicheurs devant l'éternel :-)
Réponse de le 05/05/2013 à 2:45 :
Facile aujourd'hui de la ramener lorsque l'on a construit sa vie sur celle de ses descendants. Tu n'assumes rien du tout puisque tu reportes à demain, tu fonctionnes à crédit, endetté assumé, permissivité 68 arde, jouisseur secoué, créer ou déconstruire pour mieux développer par la suite, lorsque vous paierez, parce que nous ne paierons pas pour vous, ne venez pas pleurnicher.
Amicalement
Réponse de le 05/05/2013 à 9:24 :
Ils feront moins les malins les 68ards quand pour rembourser la dette, on décretera une taxe exeptionnelle de 30% sur l'argent de l'assurance-vie ou ( et ) une taxe non moins exceptionnelle sur l'immobilier égale par exemple à 100 fois la taxe foncière.
Rembourser la dette n'est pas un problème. A ceux qui l'on créé de la rembourser. Et qu'il ne viennent pas dire qu'ils n'y sont pour rien. Ce sont eux qui ont élus les artisans de ces politiques.
Réponse de le 05/05/2013 à 10:14 :
Ils feront surtout moins les malins quand ils s'apercevront qu'ils ont fait fuir les entreprises et les jeunes talentueux avec leur Etat providence à crédit et qu'il n'y a personne pour payer leurs frais de dépendance (car ils comptaient aussi sur les jeunes pour ça...) ! Record du monde du financement des retraites Ponzi avec 14% de PIB !!! Aucun pays développé ne ponctionne autant les actifs pour assurer le train de vie de pacha des 68tards !!!
Réponse de le 05/05/2013 à 11:19 :
Cela fait longtemps que des jeunes talentueux partent et la somme des richesses créés par l'exode fiscal fiscale représente un demi point de croissance en moins par, et 1 million d'emplois créés ailleurs à cause de l'enfer fiscal français. Et ca continue de plus belle, c'est normal ceux qui peuvent, ou qui osent, préfèrent les paradis à l'enfer. Pas vous ?
Réponse de le 05/05/2013 à 12:19 :
@ libre: Finalement, vous êtes comme vos ainés, vous souhaitez profiter des paradis ! ;-)
Réponse de le 05/05/2013 à 13:02 :
Patrickb est a l'évidence retraité si je comprends bien. Donc il doit faire partie de ceux qui payaient 10% de leur salaire pour cotiser à la retraite (vu qu'il n'y avait que les retraités de son temps n?étaient pas aussi nantis) et qui aujourd'hui exigent la garantie de leurs revenus, en se moquant que leur plaisir coute 20% des salaires de ceux qui cotisent aujourd'hui. Un bel exemple de solidarité entre les générations. Et ce type individu se permet de donner des leçons a ceux qui pédalent aujourd'hui pour lui assurer sa retraite ? Pitoyable exemple...
Réponse de le 05/05/2013 à 15:16 :
Oui mais uniquement avec les richesses que je suis capable de générer moi meme, pas avec l'argent des contribuables, voila la différence.
a écrit le 04/05/2013 à 21:17 :
Mélenchon interdit l?entreprise mais il autorise le football et ses traffics ou encore le trafic d?art ou encore les artistes aux films subventionnés, ou encore les comités théodules de croissance. Mais il n?autorise pas les jeunes ingénieurs à créer des richesses ! C?est un régime bizarre ! Au diable l?avarice, grand projet non rentable, encore des concorde et les tunnels sous les alpes ! Le socialisme, c?est la mort administrée à la société. Les humanistes doivent se révolter !
a écrit le 04/05/2013 à 20:49 :
REVOLUTION !
Allons nous attendre d'etre au fond du trou pour se réveiller.
Ils ont fait la crise pour nous pompés encore plus....
Ce ne sont pas les peuples qui ont crée la crise...mais les financiers associés aux politiques !!!!
Bientot plus de viandes saines, plus d'eau saines...
Ils nous tuent à petit feu, droite, gauche meme combat, tous des voyous en costard!
Réponse de le 05/05/2013 à 9:53 :
S'est on pos? la question de celui qui pousse son caddie le samedi et le veut toujours plus plein pour toujours moins cher ? Aleors certains sans scrupules leur ont servi de la viande à pas cher mais pas bonne... En tous cas, rien n'est noir, rien n'est blanc mais balayons chacun devant notre porte!
a écrit le 04/05/2013 à 20:27 :
Pour ceux que cela intéresse voici le démontage des arguments foireux et mensongers de Mélenchon lors de son passage à Capital, sur M6 :
http://www.contrepoints.org/2011/09/30/48385-les-mensonges-de-melenchon-a-capital-sur-m6

Ainsi vous verrez l'ampleur de sa propagande bolchévique nauséabonde, et manipulatrice.
Réponse de le 04/05/2013 à 21:06 :
Ils suppriment les emplois publics qu?ils avaient inventé, quand à leurs emplois à deux balles à 500 euros qu?ils appellent civiques, ils peuvent se les garder !
Réponse de le 04/05/2013 à 21:18 :
@Libre: laisse donc les gens penser pour eux-mêmes ce qui est foireux ou pas au lieu de faire ta pub pour des "idées" qui ne t'arrangent pas :-)
Réponse de le 04/05/2013 à 21:30 :
j'aurai dû dire "pub contre"
Réponse de le 05/05/2013 à 9:06 :
A ca c'est ton grand truc Patrickb, dés que je donne une référence, un lien, ou autre c'est de la pub. C'est ridicule en quoi citer une émission de télél, ancienne en plus, constituerait il de la pub pour quelque chose. J'apporte des éléments qui confirment mes propos voiia tout, il faut que tu changes de disque, et plutot que de faire des commentaires sur la forme des messages des autres, apportes nous donc des arguments qui tiennent le route.
Réponse de le 05/05/2013 à 12:28 :
@Libre : Il faut bien reconnaitre que ce Patrickb pollue ce site à longueur de journée.
Réponse de le 05/05/2013 à 15:29 :
Pas grave Libre... Il est en laisse, et édenté.. Il ne mord plus
a écrit le 04/05/2013 à 20:13 :
Jeunes : barrez-vous et laissez les 68 mariner dans la seule chose qu'ils ont produites : leurs merd.s !
Réponse de le 04/05/2013 à 21:25 :
@68..: je ne te contredirais pas sur la production, compte tenu de l'ambition de la génération Z actuelle :-)
Réponse de le 05/05/2013 à 10:16 :
Quand une personne de la génération Z (que vous méprisez tant) changera vos couches et s'occupera de vos toilettes en maison de retraite, vous lui montrerez la production dont vous êtes les plus fiers vous les soixanthuitards qui en êtes restés au stade : "regarde Maman, je suis fier d'avoir fait un beau ca.a !"
a écrit le 04/05/2013 à 20:10 :
Si on a guillotiné le roi, c'était pour montrer la fin de l'ancien régime. Une fin que la continuité de l'état centralisé et spoliateur ne laissait guère apercevoir. Puis, après de larges concessions pendant deux siècles, qui ont permis l'essor économique, la monarchie républicaine Française a totalement repris les habitudes de l'ancien régime. Si le peuple descend dans la rue, ce ne sera pas avec Mélenchon pour le socialisme, mais pour en finir avec la dictature de l'état et les privilèges de la fonction publique (ex noblesse).
a écrit le 04/05/2013 à 19:44 :
35 ans de déficit permanent, les entreprises qui tombent sous les ponctions publiques, les fonctionnaires payés sur le déficit, qui défend ces politiques ? Voila la misère qui tombe sur les mensonges des apparatchiks de l?Etat, bienvenue en corée du nord ! Le coût d?un point de taux, c?est 15 milliards? bonjour la cessation de paiement ! C?est un Etat totalitaire, oppressif et rejeté par la société !
a écrit le 04/05/2013 à 19:37 :
Faillite de l?Etat sur fond de bulle immobilière, de récession, de chômage à 6 millions, de retraites non financées, de dette planquée sous le tapis, d?un avenir obéré par l?archaïsme du sous investissement, d?un système bureaucratique, une vaste fabrique de papiers qu?on appelle mille-feuilles, des fonctionnaires insermentés dans l?éducation qui fabriquent des thésards exclus et des illettrés, de jeunes exclus à vie et ce malgré des études supérieures, de fonctionnaires payés à démolir l?entreprise dans des syndicats non représentatifau comportement mafieu comme chez Sea France, une productivité nulle, une compétitivité qui plonge, ou à ne rien faire, si ce n?est du rackett, des comptes à l?étranger, des évadés, ne parlons pas du déremboursement des médicaments, des entreprises sans comptes comme la sncf, des projets non rentables, des usines qui ferment, des entreprises qui ne peuvent plus se financer, le mur de la dette qui tombe, belle démocratie que voila ! Résistons, marchons !
a écrit le 04/05/2013 à 19:27 :
On reconnait bien l'ancien de 68 !!! Aaahhh jouir sans entraves en laissant l'addition aux suivants ...
Réponse de le 04/05/2013 à 21:20 :
@Patoche: quelle addition ? as-tu seulement contribué à ce dont tu profites depuis ta naissance ?
Réponse de le 05/05/2013 à 10:18 :
Plus que vous les 68tards qui avaient spolié vos anciens et vécu à crédit depuis 30 ans...
a écrit le 04/05/2013 à 18:34 :
Melenchon, c'est Si?s avec un nez rouge et un pantalon de clown. Sacr?arceur!
Réponse de le 04/05/2013 à 18:58 :
@basta: je ne suis pas mélanchonniste, mais je pense que celui qui monte sur les barricades inspire plus de respect que celui qui pleurniche et jalouse les autres sans jamais rien faire :-)
Réponse de le 05/05/2013 à 12:30 :
@Patrickb : Ils ne trouvent donc pas à t'occuper dans ta maison de retraite ?
Réponse de le 05/05/2013 à 15:17 :
Ce message ci dessus n'est pas de moi, un petit rigolo usurpe de nouveau mon pseudo.
a écrit le 04/05/2013 à 18:24 :
les cordes sont prêtes et un nouveau genre de guirlandes vont ornés l'avenue des champs élysées!!!!! bientôt
a écrit le 04/05/2013 à 17:17 :
Patrick est aussi devenue une femme sous votre plume : liberal-e !
Réponse de le 04/05/2013 à 20:16 :
Bravo monsieur le professeur, et autrement quelque chose à écrire sur le sujet ?
Réponse de le 04/05/2013 à 21:23 :
@@libre: laisse donc l'ami Libre classer les gens où il veut, on s'en tape. Personnellement, mon parti, c'est le mien et je n'y déroge jamais :-) on n'a pas d'amis, uniquement des intérêts personnels et je ne me laisse jamais entraîner dans les élucubrations de l'un ou de l'autre sans m'en souvenir :-)
Réponse de le 04/05/2013 à 21:52 :
?? Encore incompréhensible....
a écrit le 04/05/2013 à 16:53 :
Moi je pense que le tribun fait le boulot , il ouvre la voie et Marine arrive sous les acclamations du public en 2017.
C'est une projection de l'esprit mais qui me satisferait pleinement.
a écrit le 04/05/2013 à 16:39 :
Le personnage de gauche sur l'illustration, c'est bien François Hollande ? Pourquoi a-t-il mis une perruque ? Ah oui, il a peur qu'on le reconnaisse dans sa limousine au péage sur la A5 près de Varennes quand il s'enfuira.
a écrit le 04/05/2013 à 16:27 :
Le même sourire... de faiblesse de caractère. Quel erreur de votation que j'ai fait en 2012...m.....e
a écrit le 04/05/2013 à 16:24 :
On a relevé des situations de privilège dans le public, ce qui appelle à un recensement et une abolition. On paye des gens à ne rien faire alors que nos diplômés sont en exclusion. C?est un Etat totalisant, cher et inefficace, un boulet pour la société. Le niveau de vie s?effondre, le chômage explose, les retraites ne sont pas financées, le nombre d?actifs est trop faible.
Réponse de le 04/05/2013 à 16:43 :
@Paul: d'accord sur l'abolition des privilèges, mais faut arrêter de nous faire pleurer avec les "diplômés". Toutes les époques ont connu leurs défis, mais les jeunes (et les moins jeunes) ont su relever ces défis, ce qui ne semblent pas le cas de ceux d'aujourd'hui qui ne savent que pleurnicher, jalouser et demander de plus en plus d'assistance !!! S'ils sont si "diplômés et malins" que cela, pourquoi ne créent-ils pas leurs propres entreprises !!!
Réponse de le 04/05/2013 à 17:03 :
Et bien les bras m'en tombe !!! Voila que Patickb devient libérale, comme quoi tout arrive. Félicitations pour votre renaissance.
Réponse de le 04/05/2013 à 18:52 :
@Libre: bon, j'avertis Warren Buffett et Bill Gates qu'on a pour une fois rejoint ton camp :-)
Réponse de le 04/05/2013 à 19:27 :
Les jeunes sont victimes des boomers qui n?ont fait que ruiner la société. On ne fait que des dettes afin de ruiner la population et pas du développement. C?est de la croissance à la mode Dagobert. Y a qu?un idiot pour gober de telles billeversées. On voit le résultat du laxisme en Europe du Sud. La population a bien compris au sommet de l?Etat on fait dans l?âne bête et méchant ! Ils font même dans l?incitation à la violence. Prenez l?exemple du hold-up du rer, il n?y a pas eu de condamnation pour les mineurs délinquants. 95% de la société est pour qu?on se soucie des victimes, mais eux soutiennent les criminels. La moralité au PS, c?est à la mode Caucescu ou Papandréou ! Le plus de pauvres et de chômeurs possibles ! L?incurie de l?Etat et l?entreprise à bas. C?est un système où le salarié est un esclave, taillable et corvéable à merci.
Réponse de le 04/05/2013 à 19:46 :
@Pire: si t'es pas content, faut faire comme en 68...au lieu d'attendre en pleurnichant qu'on borde ton lit !!!
Réponse de le 05/05/2013 à 10:19 :
Vous inquiétez pas : les jeunes sont plus malins que vous ne le pensez. Ils vont voter avec leurs pieds et vous vous débrouillerez avec les travailleurs pauvres et les chômeurs pour financer votre dépendance...
a écrit le 04/05/2013 à 16:08 :
Mélenchon est la soupape de sécurité des socialistes.En cela il ne peut que rester dans la contestation.Peut-être plus mais certainement sans grand avenir.
a écrit le 04/05/2013 à 15:49 :
celui qui a crée la dette ' MITTERRAND décoré de la francisque par VICHY son ami BOUSQUET la rafle du VEL D'HIV et en photo avec PÉTAIN tous a VICHY et nous CHEZ PRUNIER a LONDRES nous allons revenir avec une croix de LORRAINE dur dur pour vous!!!
Réponse de le 04/05/2013 à 16:48 :
@colonel: résistant de la dernière heure je présume :-) Les troupes françaises se composaient de 177 fusiliers marins sous les ordres de Kieffer, mais après la bagarre, ils étaient des millions "en arrivant au port" :-) je n'exonère, ni ne défend personne, mais avant de juger, pose-toi la question de savoir ce que toi tu aurais fait au lieu de jouer les résistants de la dernière heure :-)
Réponse de le 04/05/2013 à 17:53 :
2 ans de guerre !!!!!
Réponse de le 04/05/2013 à 18:13 :
1 db libère PARIS sous les ordres de PATTON puis STRASBOURG association RHIN ET DANUBE' NORMANDIE NIEMEN mon grand père en 18 décoré de toutes les Russie par le TSAR Crimee et Dardanelles faits d'armes pour la prochaine il faudra en trouver des HOMMES!!!
Réponse de le 05/05/2013 à 12:33 :
Beuah ! ça va chier mon colonel
Réponse de le 05/05/2013 à 14:49 :
Désolé colonel, mais vous n?êtes pas votre grand-père, tout aussi respectable soit-il. La guerre actuelle a une toute autre forme, face a laquelle il conviendrait de trouver d'autres modèles de résistants. Toutes les idées sont bonnes a prendre.
a écrit le 04/05/2013 à 14:18 :
Vous ne savez pas ce que signifie le point Godwin mon cher "libre"
a écrit le 04/05/2013 à 14:18 :
le caractère sacré de la dette publique ??? ils sont fou !!!!!!!!
a écrit le 04/05/2013 à 14:07 :
Pas de révolution sans intervention extérieure.
Cet article oublie le jeu des anglais qui ont financé des meneurs de la révolution afin de se venger de l'aide apportée aux insurgés américains.
Parlons également de l'influence des loges qui ont tout fait pour abattre la monarchie.
Réponse de le 04/05/2013 à 16:17 :
+ 1000
a écrit le 04/05/2013 à 13:40 :
La différence entre Louis XVI et Hollande, c'est que Louis XVI voulait faire
des réformes et que le parlement ne le voulait pas. Comme lui il y avait des
ministres qui n'étaient pas d'accord entre eux. Mais Melenchon, qu'est ce qu'il
promet ? demain on rase gratis ? Que d'un coup de baguette magique nous
allons revenir en arrière ? Qu'ont fait les présidents Chirac et Sarko des
demande de Brussel de réduire nos dépenses publiques ? R I E N; CE
monsieur MELENCHON surf sur les problèmes de la France comme
jadis en Allemagne après 1914, on a vu le résultat ? Pourquoi Mr MELENCHON
est contre la divulgation du patrimoine des élus ? Un journaliste de presse
écrite m'a reproché de critiquer la gauche, et pas la droite. Je lui ai dit je
sais ce que valent les élus de droite, mais je n'aime pas ceux qui de dise du
peuple et qui se font élire en faisant croire qu'ils sont du peuple, et pour
moi sont des menteurs. Personne n'osera faire des réformes nécesssaires, c'est cela le
problèmes des démocraties, combien de gens votent pour des promesses parfois
corporatistes, en ne tenant pas compte des réalités économiques
a écrit le 04/05/2013 à 12:11 :
Révélée par les deux images, la similitude morphologique de ces deux là est un message médiatique. On aimerait qu'il soit confirmé par une analyse d'adn non messager. L'adn de Louis 16 révèle qu'il est 250 fois plus probable qu'il soit dans la généalogie d'Henri 4 que non.
Réponse de le 04/05/2013 à 12:42 :
beuuh.... j'aime pas la poule au pot !
a écrit le 04/05/2013 à 12:09 :
ce qui serait assez rigolo entendre Marine dire " je me joints au mouvement "!
Réponse de le 04/05/2013 à 12:41 :
Arretez de l'appeler Marine boudiou, elle s'appelle Marion la bestiole.
a écrit le 04/05/2013 à 12:07 :
Hé ! François Angela Corday t'attend au virage !
a écrit le 04/05/2013 à 12:01 :
avec Robespierremelanchon on est pas sorti de l'auberge !
Réponse de le 04/05/2013 à 16:22 :
C'est bien celui qui a été choisi pour canaliser la colère populaire, personne n'est dupe Mélanchon.
a écrit le 04/05/2013 à 11:54 :
De Louis sakozay 14 .... on passe à louis Hollande 16 ?
a écrit le 04/05/2013 à 11:50 :
@tuparlescharles Les gros sabots de l'extrème droite : c'est curieux mais nous n'avons pas du aller au même défilé du premier mai parce que le thème cette année c'était contre la politique d'austérité , c'est curieux non? les forums charient des tas de commentaires comme le votre , destiner à diffuser des rumeurs , je ne crois pas une minute que vous soyez un syndicaliste les lecteurs jugeront le procédé typique de l'extrème droite.
Réponse de le 04/05/2013 à 13:58 :
Anathème sans intérêt. Point Godwin atteint.
a écrit le 04/05/2013 à 11:49 :
bah ... que l'on donne de la brioche au peuple !
a écrit le 04/05/2013 à 11:36 :
Si la fronde n'a pour résultat que de propulser Mélenchon (un autre nanti de l'état) au pouvoir, ce sera encore pire !
Sarkozy, reviens !!!
a écrit le 04/05/2013 à 11:11 :
votre article est très bien réalisé , mais aussi la révolution américaine on a payé très cher pour mettre des bâtons dans les roues des anglais de l'époque , ensuite l'impôt qui fut un détonateur social , c'est vrai les aristocrates en étaient exempt et cela a conduit au clash , mais de nos jours on est revenu a l'exenoration fiscale , cadeaux aux uns , clientélisme aux autres , recettes fiscales qui s'effondrent , déficit colossal , promesses qui ne valent rien sauf du déficit et de la démagogie sociale , nous somme passé dans un autre système , d'un système heriditaire et éternel 'tant que le roi est en vie sa politique demeure ' , a un système de zig zag de 5 ans qui suit la meme politique en biaisant et racontant des inepties , car l'économie se moquera toujours d'un blanc ou d'un rouge , ce qui est vrai c'est la realitée des chiffres , le dernier a avoir compris cela et l'impasse de son régime , ce fut deng-xiao-ping qui avec Nixxon et son gourou libéral lui ont fait retirer marx des entrées de villes , le système chinois ne pouvait pas s'en sortir qu'au travers de guerres civiles et de sang , donc il fallait donner autre chose .. pour cela que le communisme fut aussi une farce tragique ..
Réponse de le 04/05/2013 à 12:27 :
Désolé mais votre exposé brouillon n'a aucun sens. Personne ne veut une dictature bolchévique au pouvoir en France, c'est justement à cause de l'ultra collectivisme que nous en sommes la. L'économie pour se développer, créer des emplois, et etre compétitif face au monde entier, a besoin de plus de liberté, de moins d'état, de fonctionnaires et de politiciens interventionnistes. Ce sont vos amis collectivo-conservateur (UMPS) qui ont plongé le pays dans cet état. L'idéologie de Mélenchon (ancien socialiste) est le problème, et non pas la solution. S'il veut vivre dans ce genre de pays qu'il aille en Corée du Nord ou à Cuba.
Réponse de le 04/05/2013 à 14:46 :
"L'économie a besoin de plus de liberté pour créer des emplois et être compétitive face au monde entier"...La liberté n'a rien à faire dans le développement de l'économie. L'économie capitaliste a seulement besoin de coûts faibles, d'une main d'oeuvre pléthorique, exploitable et docile. La Chine en est l'exemple type. Mais ça ne suffit jamais et les entreprises chinoises sont désormais contraintes de délocaliser, Cambodge, Bangladesh, des pays modèles de démocratie. Entre Cuba et le Bangladesh vous choisiriez certainement le pays qui crée des emplois, conformément à votre vision de l'économie. Personnellement, j'irai plutôt au soleil que sous la pluie des moussons.
Réponse de le 04/05/2013 à 16:34 :
J'attendais l'intervention du collectiviste JB38. Premièrement je ne vois pas pourquoi vous parlez de la Chine, i n'y a pas besoin, de plus ce ne sont pas les Chinois qui ont créé l'économie libre, et en Chine il s'agit d'une économie hybride, mi collectiviste, mi libérale à condition d'etre les copains du pouvoir. L'économe libre mon cher il ne s'agit pas de couts bas, de couts de revient suffisamment raisonnable pour espérer faire une marge, et ainsi pérenniser l'entreprise et ses emplois. Votre vision bolchévique de l'économie nous démontre l'ampleur de votre ignorance et surtout le fait que vous n'avez jamais créé d'entreprise, ni d'empli. Vous pouvez remercier votre employeur d'avoir pris tous les risques pour vous permettre d'avoir un emploi, à moins bien sur que vous soyez fonctionnaire, dans ce cas vous pouvez remercier les contribuables du privé qui paient pour vous. Et sans entreprises et donc d'emplois privés, vous n'auriez pas de salaire. Si vous préférez le régime de la Corée du Nord purement anti libérale et cette dictature libre à vous d'y aller vous y installer.
Réponse de le 05/05/2013 à 10:04 :
je ne suis pas du tout pour ces systèmes collectivistes et sectaires qui sont une aberration , déjà l'inquisition fut aussi une tragédie comme je le souligne , une dictature est très souvent la déviation d'une libertés tronquée , la Terreur de robespierre en 1793 ce fut pas triste non plus , si on prend a peine plus loin , le premier empire de napoléon et les guerres d'Europe que cela a contribué avec bien entendu la contribution de l'Angleterre qui pouvait pas sentir la révolution française ; enfin le collectivisme très peu pour moi , j'ai vu ce que cela donne de pire , les Arrivistes , les opportunistes de la pire espèce et les mafias , enfin tout ce petit monde là se converti très bien quand leur idéologie s'écroule , ce que je voulais dire au sujet de la chine maoïste c'est que la révolution n'a apporté rien de neuf ni de concret , de meme que dans d'autres l'attitudes , des dictateurs s'accrochent tous au mot révolution et libertés voir travail aussi , ils utilisent les mots mais n'ont que peu de réponses a apporter , quand a dire emplois publics contre privés cela n'a aucun sens , car sans l'un ni l'autre c'est l'anarchie totale , de là c'est vrai il faut un equilibre , quand a la corée du nord c'est assez tragique pour ce peuple qu'on veuille aller dans des camps de travail , personne n'a envie d'y contribuer a cette horreur a part des fous et des sectes ..
Réponse de le 05/05/2013 à 10:40 :
+ 1 Balzac !
a écrit le 04/05/2013 à 11:10 :
le 1er mai c?était pour les peuples en souffrance dans le monde....absurde..et le 5 c'est pour les couillons alors?
Il y aurait eu Sarko..cela aurait été un vrai 1er mai de revendications!! pour le coup je viens tout juste de stopper mes cotisations syndicales; ils me dégouttent ces "salauds"!!!!!!!!!!! 49ans et encore du travail!!
a écrit le 04/05/2013 à 11:09 :
Mélanchon = FN de gauche Démagogue, populiste, un brin poujadiste par moment..
Réponse de le 04/05/2013 à 12:29 :
Pour votre information tous les partis qui ne respectent pas la liberté d'entreprendre, et de jouir des richesses créées, sont des ennemis du peuple et de la nation. Mélenchon est le symbole de l'état providence et du stalinisme, qui toujours apporte la ruine, la pauvreté et la souffrance du peuple. C'est un danger et un menteur, la preuve : http://www.contrepoints.org/2011/09/30/48385-les-mensonges-de-melenchon-a-capital-sur-m6
Réponse de le 04/05/2013 à 18:38 :
@Libre: Preuve de quoi? c'est simplement un site qui donne une opinion. On ne s'attend pas à ce que qulqu'un qui s'oppose dise du bien de cette personne et cela vaut pour tous et pas seulement pour Mélanchon. Tu te prétends libéral, mais t'as une conception particulière du libéralisme, du genre "my way or the highway" :-)
Réponse de le 04/05/2013 à 20:21 :
Non il ne s'agit pas d'u site qui donne un opinion mais la vidéo de Mélenchon sur M6, le site reprend ses déclarations et prouve qu'elles sont mensongères. Puisque vous ne voulez pas vérifier vous meme je vous mais l'analyse des mensonges de Mélenchon ( c est long):
Que dit Jean-Luc Mélenchon ?

1. Il s'est distribué plus de dividendes cette année qu'il n'y a eu d'argent ré-investi pour faire tourner les usines et les machines.
2. Total, qui a fait 10 milliards de bénéfice, n'a pas reversé un euro à ses femmes de ménage.
3. Le Smic à 1700 euros, c'est possible (vs 1070 euro par mois).
4. Vivre avec 1000 euros, c'est impossible.
5. La France est la cinquième puissance du monde.
6. Les patrons du CAC 40 se sont augmentés de 23% en 2010.
7. Au cours des 25 dernières années, il y a 10 points de la richesse globale du pays qui sont passées des poches du travail (salaires) à celles du capital (dividendes), ça représente 195 milliards d'euros par an.
8. Le salaire finit toujours par être de la consommation donc c'est du chiffre d'affaires pour les entreprises.
9. Il faut mettre des barrières aux frontières françaises.
10. Il faut harmoniser socialement et fiscalement en Europe.
11. On ne cherche pas à équilibrer la balance commerciale de la Creuse avec celle de l'Essonne.
12. Avec le système actuel, c'est la ruine dans le monde entier.
13. Un SMIC à 1700 euros en 2011 c'est équivalent, en termes de pouvoir d'achat, au SMIC du milieu des années 80.

Décryptage

1. Les entreprises du CAC 40 devraient verser quelque 40 milliards d'euros de dividendes à leurs actionnaires en 2011 au titre de l'exercice 2010 (source Le Monde) et, toujours pour le CAC 40, le montant des investissements, en année pleine, tourne autour de 100 milliards (voir l'étude annuelle de Ricol & Lasteyrie). 40 > 100 ? En plus, le CAC 40 n'est pas toute l'économie française !

2. Total a eu en 2010 un chiffre d'affaires de 160 milliards en 2010 (voir chiffres clefs Total), et un bénéfice de 10 milliards. 10/160=6%, autrement dit, pas terrible pour une entreprise de matières premières. Total a juste beaucoup de bénéfices parce qu'ils ont un énorme chiffre d'affaires. Par contre, il est à parier que l'épicerie en bas de chez vous ne fait que cent mille euros de chiffre d'affaires par an (50 bouteilles de vin par jour) mais fait 25% de marge nette grâce à sa cannette de coca achetée 50 centimes et vendue 1 euro, une fois les charges déduites. Les femmes de ménage de Total ? Total a payé pour l'ensemble de ses salariés 16 milliards d'euros, et les actionnaires ont reçu 5 milliards.

3. Le SMIC à 1700 euros, oui, c'est possible ! Au Luxembourg il est bien à 1642 (source : news352.lu). Reste à déterminer s'il existe des employeurs à ce prix-là, en France. Au fait, pourquoi Mélenchon ne crée-t-il pas lui-même une entreprise ?

4. Pour un jeune, célibataire locataire sans crédit, il est possible de vivre avec 1000 euros par mois. Voir "vivre avec le SMIC".

5. Dire que la France est la 5eme puissance mondiale, c'est typiquement un chiffre qui ne veut rien dire. Relisez x-ième puissance mondiale. Ce qui compte, ça n'est pas le PIB en valeur absolue mais le PIB/Habitant. Préférez-vous vivre en Chine (2eme puissance mondiale) ou en Norvège (25eme puissance mondiale) ?

6. Le CAC 40, c'est... 40 entreprises. Sur 2 millions d'entreprises. En 2009, les 40 corpocrates du CAC 40 ont gagné 80 millions d'euros (source Emploi Pro). Alors certes, on peut réduire leurs salaires. Mais même en les supprimant et en répartissant les salaires des PDG du CAC 40, ça ne donne que 3,50 EUR par an en plus pour chaque salarié français.

7. L'INSEE écrit "Depuis 20 ans, le partage de la Valeur Ajoutée apparaît plutôt stable" (cf. rapport sur le partage de la valeur ajoutée et le partage des profits, page 9). De plus, sur 25 ans, le PIB s'est accru de bien plus que de 10 points de %.

8. Le salaire peut acheter des baskets made in Asia, des bananes (pas made in Hexagone) ou des iPhones, etc. Les socialistes ont expérimenté le problème en 1981.

9. Là, Mélenchon est cohérent. On ne peut pas faire de socialisme en économie ouverte. Si on veut une économie socialiste et égalitaire, il faut fermer les frontières (françaises, pas Européennes).

10. La plupart de nos partenaires n'ont pas de SMIC (Allemagne, Suisse, Suède...), ou alors inférieur au nôtre. Certains ont mis leur sécurité sociale en concurrence sans que cela ne transforme le pays en jungle (Suisse, Allemagne). D'autres ont des budgets proches de l'équilibre (Finlande, Luxembourg, Pays Bas). Si le Député Européen Mélenchon passait plus de temps à Bruxelles et moins à Paris, à houspiller les journalistes, il le saurait.

11. C'est bien que Mélenchon aborde le sujet, car il serait bon de le mettre sur la table : est-il logique que les franciliens paient autant pour la Corse ou le Languedoc et bénéficient de si peu en retour (voir les posts reliés à Davezies).

12. L'Europe et les États-Unis sont en crise, mais pas le reste du monde. On voit là la limite du camarade Mélénchon : la richesse ou du moins la base du confort de vie à l'Occidentale, c'est pas pour les autres.

13. À part pour la baguette et le logement (qui par ailleurs ont bien monté), c'est difficile de comparer deux périodes. Il se trouve que pendant les années 80, les gens normaux n'avaient pas de téléphone portable, Internet, de climatisation dans la voiture ou de semaines de vacances en République Dominicaine ou en Tunisie.

Eh oui, tant qu'on ne mettra pas de vrais journalistes - des journalistes punchy - face à Mélenchon, le discours du leader du Front de Gauche passera bien auprès des gens qu'il manipule.

Réponse de le 04/05/2013 à 21:34 :
@libre: synthèse de ton commentaire: le discours des politiciens de tous bords passent bien auprès des manipulés ...qui sont légions ajouterais-je :-) tu vois, 2 lignes auraient suffi :-)
Réponse de le 04/05/2013 à 21:55 :
Patrickb si tu te donnais la peine de vérifier les infos qu'on te donne avant d'émettre une opinion, ça serait pas mal non plus, et ça éviterait des explications sur des non sujets, seul le fond est intéressant dans un débat, et non pas rebondir sans cesse sur des contre arguments insipides pour éviter le débat.
Réponse de le 04/05/2013 à 22:06 :
@Libre: tout le monde s'en fout de tes grands discours fondés sur des sites qui t'arrangent. Comme pour un autre sujet, je résumerais en disant que les gens font ce qu'ils veulent et n'ont besoin ni de tes conseils, ni des miens (que je ne donne d'ailleurs pas compte tenu que tout ce qui m'intéresse, c'est ma propre personne) :-)
Réponse de le 05/05/2013 à 9:08 :
à Patrickb, ton avis c'est moi qui m'en fous, il ne s'agit pas d'un grand discours mais d'un démontage point par point des arguments mensongers de M2lenchon, nuance. Tu ne veux pas le lire libre à toi, mais en ce qui me concerne je me passe de ta permission. J'observe une fois de plus que tu déplaces le débat sur la forme des messages des autres, mais que jemais tu n'es en mesure d'argumenter sur les éléments apportés, qui prouve que tu as tors, comme très souvent d'ailleurs.
a écrit le 04/05/2013 à 10:32 :
J'ai bien ecrit : au d?t!
a écrit le 04/05/2013 à 10:26 :
Rien ne sera résolu, par lui ou un autre : nos démocratie sont malades à cause des technocrates et NOTRE démocratie est malade parce qu'il n'y a pas le nécessaire renouvellement des personnes politiques (limitation du nombre de mandant dans une vie) qui entretient les trafics d'influence et la corruption passive. D'autre part, les gouvernements successifs ont limité les contre-pouvoir pourtant nécessaires justement au bon fonctionnement démocratique d'une démocratie. Enfin, la France est aussi malade de ses administrations incapables de se réformer en profondeur, statiques et paralysantes : un cas véridique l'adaptation d'une directive européenne : ah monsieur, oui je suis au courant mais le système informatique ne peut pas enregistrer l'information, il n'a pas été prévu pour, donc ce n'est pas possible de vous délivrer les documents.... inadmissible, sans compter sur un autre registre les scandales liés aux enquêtes sociales concernant la protection des mineurs : encore une administration défaillante qui ne vit que dans son train train quotidien parce qu'elle ne veut pas s'occuper des cas difficiles alors qu'elle existe dans ce but ! on croira que je tire à boulets rouges sur l'administration française, eh oui car celle ci manque manque cruellement d'efficience à l'heure ou les pays-continents sont en compétition....
a écrit le 04/05/2013 à 10:21 :
on viens juste d'oublier le 1.er mai(tout pour rien) et un politicastre Europe de gauche nous propose
un 5.mai.Pour faire quoi? Terminé le 5.ça sera pour le 8.mai (on ammerdera les allemands..)
Après on défilera à nouveau pour la fete des meres contres le mariage et les enfants pour
tous..De ce pas la on arrivera au 14.juillet et on défilera pour qui ? Il faudra entretemps trouver
le bouc émissaire!! Europe,Allemagne,Euro,Merkel,Obama,PSG,Qatar,etc.etc.
Facit: c'est la chienlit à tous niveaux
Réponse de le 04/05/2013 à 11:06 :
a partir de cete été!! vacances pour tous !! termoiné plus de travail ...
a écrit le 04/05/2013 à 10:14 :
S'il y avait une comparaison à faire, je releverai surtout le parallèle entre la noblesse de 1789 s'arc-boutant sur ses privilèges et le monde de la finance qui s'arc-boute sur sa libérté de trader sans entrave. Mais la comparaison s'arrête à la dimension territoriale de la situation qui ne se limite pas aux frontières de l'hexagone.
Réponse de le 04/05/2013 à 14:01 :
Vous oubliez les vrais privilégiés de ce pays que sont les fonctionnaires, les politiques, les employés des boites para publiques (absentéisme, garantie de l'emploi, retraite 10 ans avant le privé...)
Les traders (500 personnes en France) sont nu bouc émissaire facile.
Réponse de le 04/05/2013 à 15:19 :
Certe, mais l'impact des agissements de ces 500 traders + ceux du reste du monde sont beaucoup plus lourds que ceux nos fonctionnaires. Je ne dis pas qu'il n'y a pas de réforme à faire concernant l'Etat mais s'il n'y a pas de réforme pour que les Goldman Sachs & consorts disposent de contre-pouvoirs, les populations auront de plus en plus de mal à comprendre pourquoi ils doivent porter seules les efforts. Biensûr, cela dépasse nos frontières.
Réponse de le 04/05/2013 à 16:37 :
à Small brother. Votre charabia néo méditico socialiste n'a aucun sens. Ce ne sont pas les traders d'une banque étrangère les responsables de l'endettement de l'état français depuis 40 ans, qui demande aux marchés financiers étranger justement de lui preter de l'argent tous les jours pour boucher les trous. Les réformes de l'état francais, et le dégraissage de mammouth doit impérativement etre fait, en meme temps que la libéralisation de l'économie qui est aujourd'hui sous controle étatique qui écrase tout le monde sous le poids des impots. Il y a de smillions de fonctionnaires en trop en France, il faut commencer par ça.
Réponse de le 04/05/2013 à 19:22 :
L'Etat s'est surtout endetté pour compenser et réparer la casse engendrée par 40 ans de dérégulation. Mon charabia a des assises bien concrètes : La crise de la dette a quand explosé à la suite de celle des subprimes. L'économie réelle se fait parrasiter par l'économie financière. On se rend bien compte que JPMorgan ou Goldman Sachs passent leur temps à tricher tout en faisant du lobbying pour imposer le libéralisme aux états. C'est surtout une société féodale qu'ils nous imposent. L'Etat est écarté pour le remplacer par une poignée de multi-nationales. Je vous rassure, le petit patron se retrouve du même coté que ses employés face à ces géants.

Encore une fois, je pense que des réformes de l'Etat sont nécessaires, mais pas sans réformer en même temps les marchés.

Votre discours ultra-libérale et sans mesure semble finalement aussi doctrinaire que ne l'était le discours communiste en son temps.
Réponse de le 04/05/2013 à 22:28 :
@small brother: vous ne pouvez pas dire que l'état s'est endetté pour réparer la casse engendrée par 40 ans de dérégulation. L'état s'est endetté pour financer ses délires, et les prébendes de ses privilégiés.
Pour ce qui est de la dette, la récession de 2008 a fait exploser une situation déjà bancale.
Quant aux banques d'affaires, elles sont assez différentes les unes des autres, et si une ou deux passent leur temps à manipuler les marchés, les autres se tiennent à peu près bien.
On ne peut pas accuser Goldman de tous les maux dont souffre notre pays, ça n'est pas crédible.
Réponse de le 05/05/2013 à 9:45 :
C'est pas Goldman & Sachs qui emprunte tous les jours sur les marchés financiers ( et ça fait 40 ans que ça dur) de quoi payer son état bouffi de fonctionnaires en trop, d'assistés, d'élus en sur nombre, de députes, sénateurs, ministres et leurs trains de vie, ce sont les différents gouvernements français UMPS successifs. Résultat 2000 milliards de dettes, et ça continue...
Réponse de le 05/05/2013 à 12:36 :
@Libre : Encore un commentaire sans queue ni tête -:)
Réponse de le 05/05/2013 à 18:25 :
Chez Patrickb, ce n'est pas le commentaire qui répond a cette définition 8-)
Réponse de le 07/05/2013 à 14:28 :
C'est le monde de la finance qui souffle le chaud et le froid auprès des états et qui les a fortement encouragé à emprunter depuis 40 ans. La finance en a tiré 3 avantages (j'en oublie forcément) :

- récolter les intérêts des dettes des pays occidentaux (gros volumes + remboursements garantis)
- accentuer leur ascendant sur les états pour peser sur leurs politiques et leurs réglementations contraignantes
- faire avaler aux populations le coût social du détournement massif des bénéfices de la création de richesses à la suite des dé-régularisations successives (à l'aide de subventions, d'allocations, de marchés publics, 35 heures, retraites confortables, bref, tout ce que vous rejetez)

Rejouez le même scénario de dé-régularisations sans la compensation sociale de l'Etat et vous verriez le chaos social, vous connaissez les pays du tiers-monde, peut-être?

En effet, alors que jusqu'au début des années 70, les bénéfices de la création de richesses était redistribués de façon à peu près équitable entre travail et capital, les dé-régularisations qui ont démarré à ce moment là ont dégénéré en exigences de rendement, de la part de la sphère financière, difficilement maintenables dans la durée pour l'économie réelle. Aucun secteur économique ne peut soutenir des croissances à 2 chiffres sur des dizaines d'années. Oups, si, la finance sait le faire en demandant des reversements de dividendes intenables jusqu'à ce que le secteur s'écroule ou en inventant des produits sophistiqués étranges notés AAA.

Oui, les 500 traders français + les dizaines d'autres milliers du monde entier ne sont qu'une des facettes de ce libéralisme sans fois ni loi. Mais le poids en giga euros de cette petite population laisse songeur sur leur capacité à interférer avec l'activité réelle.

Si on réforme l'Etat sans réguler un minimum le secteur privé, la finance et les autres acteurs économiques surpuissants déjà détenteurs du vrai pouvoir n'ont plus aucun garde-fou. Tout le problème est dans les rapports de force. Trop d'Etat est destructeur pour l'économie en général, trop de libéralisme est destructeur pour l'économie réelle et la démocratie car le pouvoir de l'Etat est transféré à une poignée de ces acteurs surpuissants sans Parlement.

Je peux comprendre le patron de PME excédé par l'administration et les gabegies de l'Etat, mais je ne pas l'imager rêver du monde selon Goldman Sachs, Monsanto, Exon ou Oracle. Je ne peux pas le croire.
Réponse de le 07/05/2013 à 14:28 :
C'est le monde de la finance qui souffle le chaud et le froid auprès des états et qui les a fortement encouragé à emprunter depuis 40 ans. La finance en a tiré 3 avantages (j'en oublie forcément) :

- récolter les intérêts des dettes des pays occidentaux (gros volumes + remboursements garantis)
- accentuer leur ascendant sur les états pour peser sur leurs politiques et leurs réglementations contraignantes
- faire avaler aux populations le coût social du détournement massif des bénéfices de la création de richesses à la suite des dé-régularisations successives (à l'aide de subventions, d'allocations, de marchés publics, 35 heures, retraites confortables, bref, tout ce que vous rejetez)

Rejouez le même scénario de dé-régularisations sans la compensation sociale de l'Etat et vous verriez le chaos social, vous connaissez les pays du tiers-monde, peut-être?

En effet, alors que jusqu'au début des années 70, les bénéfices de la création de richesses était redistribués de façon à peu près équitable entre travail et capital, les dé-régularisations qui ont démarré à ce moment là ont dégénéré en exigences de rendement, de la part de la sphère financière, difficilement maintenables dans la durée pour l'économie réelle. Aucun secteur économique ne peut soutenir des croissances à 2 chiffres sur des dizaines d'années. Oups, si, la finance sait le faire en demandant des reversements de dividendes intenables jusqu'à ce que le secteur s'écroule ou en inventant des produits sophistiqués étranges notés AAA.

Oui, les 500 traders français + les dizaines d'autres milliers du monde entier ne sont qu'une des facettes de ce libéralisme sans fois ni loi. Mais le poids en giga euros de cette petite population laisse songeur sur leur capacité à interférer avec l'activité réelle.

Si on réforme l'Etat sans réguler un minimum le secteur privé, la finance et les autres acteurs économiques surpuissants déjà détenteurs du vrai pouvoir n'ont plus aucun garde-fou. Tout le problème est dans les rapports de force. Trop d'Etat est destructeur pour l'économie en général, trop de libéralisme est destructeur pour l'économie réelle et la démocratie car le pouvoir de l'Etat est transféré à une poignée de ces acteurs surpuissants sans Parlement.

Je peux comprendre le patron de PME excédé par l'administration et les gabegies de l'Etat, mais je ne pas l'imager rêver du monde selon Goldman Sachs, Monsanto, Exon ou Oracle. Je ne peux pas le croire.
a écrit le 04/05/2013 à 10:06 :
Virer les 68tards qui ont pris le pouvoir il y a 30 ans et qui ne l'ont jamais exercé qu'à leur profit. S'ils s'accrochent, se tirer et les laisser se débrouiller avec les pauvres et les affamés !
Réponse de le 04/05/2013 à 12:45 :
Après les 30 glorieuses, nous avons en effet vu les 30 flambeuses de nos chers 68ards. Maintenant, nous entrons de plein pied dans les 30 foireuses, durant lesquelles il va nous falloir payer la facture de ces cigales...
Réponse de le 04/05/2013 à 14:16 :
Tu peut toujours les faire bosser jusqu'à +95 ans et accessoirement leur faire ramasser leur merdes radioactives qu'ils on pondu un peut partout. Il suffi de ne pas payer les cotisations retraite.
Réponse de le 04/05/2013 à 15:03 :
Aka, si tu as la formule pour ne plus payer les cotisations retraite, et au passage se faire rembourser celles qu'on a payé et qui ne vaudront plus rien quand ce sera notre tour, je suis rpeneur... Parce que j'en ai déjà un paquet dans le tuyau :-)
Réponse de le 04/05/2013 à 16:37 :
@30 ans: commence déjà par te trouver du boulot pour payer tes factures :-) et au passage, tu veux bien qu'on rembourse tes misérables cotisations (misérables par leur quasi inexistence), mais pas qu'on paie les retraites de ceux qui ont cotisé leur 42 ans minimum :-) on sent bien là l'assisté quasi communsite qui veut bien partager les biens des autres, mais pas les siens :-)
Réponse de le 04/05/2013 à 17:05 :
+1 mon cher Patrickb !!
Réponse de le 05/05/2013 à 12:37 :
@Libre : Je me passe de votre assentiment. -:)
a écrit le 04/05/2013 à 9:37 :
C'est bien les appels à la révolution !! Mais si en 1789 tout le monde a pu au moins au début aller dans le même sens aujourd'hui entre la Frigide, la Marine, Les frères ennemis Coppé/Fillons (qui n'arrivent même pas a s'allier), et Melechon et les syndicats et beaucoup de français de gauche déçus de Hollande mais pas prêts pour autant a suivre la droite ,et les pro- Europe (de moins en moins) et les anti-Europe (de plus en plus) et les fachos qui sortent du bois en se disant que c'est le bon moment ... et bien elle promet la révolution!! Elle va très vite tourner à la guerre civile.
Réponse de le 04/05/2013 à 10:19 :
Faut pas oublier 1793, avec sa guerre civile et ses massacres....
Réponse de le 04/05/2013 à 10:29 :
non.. la différence c'est qu'avant les révolutionnaires avaient tout à gagner, aujourd'hui les français ont tout à conserver donc la majoritée reste dans l'immobilisme (sécu, CMU, RSA, RMI, ASSEDIC, Fonctionnariat...)
Réponse de le 04/05/2013 à 10:37 :
J'ai bien écrit "au début"
Réponse de le 04/05/2013 à 11:11 :
j'avais bien lu... mais il n'y aura pas de début pous les même raisons
Réponse de le 04/05/2013 à 11:13 :
De plus, on est en vacances dans 1 mois... faut pas déconner ;-)
Réponse de le 04/05/2013 à 13:08 :
C'est exact Le Sage, l'assistanat tue tout, et appauvrit en silence, jusqu'au jour ou. Le problème et le poids de l'état, son intervention catastrophiques dans l'économie, ses millions de fonctionnaires en trop, et l'esprit anti liberté et anti libérale qui règnent dans ce pays. La solution n'est pas toujours plus d'impot sur le dos de l'économie et du contribuable mais au contraire récupérer ses milliards de richesses volés pour entretenir des mafias copines, qui votent pour les ou les partis anti libéraux en jeu (UMPS). Les salariés peuvent aisément récupérer 50 % de pouvoir d'achat en plus, et les entreprises des marges de man?uvre pour prospérer et embaucher, si on enlève tous es parasites qui vivent sur le dos des autres.
Réponse de le 04/05/2013 à 14:02 :
Le sage est un sage!
Réponse de le 04/05/2013 à 16:42 :
"Les salariés peuvent aisément récupérer 50 % de pouvoir d'achat en plus" !!! Mais s'importe quoi !! Si ce n'est pas des promesses de campagnes dogmatiques a deux francs je ne sais pas ce que c'est! D'ailleurs Libre je me rappelle qu'au nom de tes dogmes tu disais il y a deux ans: 1% de dépenses publiques en moins c'est 2% de croissance en plus . Bizarre , que ce soit en Irlande, en Grèce, au Portugal, en Espagne, en France , personne n'a vu ces prophéties dogmatiques se révélées exactes! Personne ! et ton 50% de pouvoir d'achat en plus ce sera pareil (sauf si tu parles du pouvoir d'achat des 1% les plus riches , là tu as raison).
Réponse de le 04/05/2013 à 17:08 :
Vous avez bien raison. Il faut dépenser sans compter et jeter l'argent par les fenêtres.Il faudra dès lors m'expliquer pourquoi la France n'est pas la 1ère puissance économique mondiale, alors même que son économie décline....Une caractéristique importante de tous ces Etats en faillite que vous citiez : ils ont tous augmenté de manière plus que déraisonnable leur fiscalité, et c'est bien ça qui les a tués.
Réponse de le 05/05/2013 à 10:46 :
à Ahbon. Pour que les salariés récupèrent 50 % de leur pouvoir il faut diminuer les prélèvements sur leurs salaires, et sur les charges salariales des entreprises (entre autres). Il faut laisser la liberté de s'assurer pour la santé, le chomage et la retraite en dehors des mafias étatiques qui ont ce monopole, et qui sert surtout à payer leurs privilèges. Rappelez vous les fonctionnaires ont des privilèges éhontés que paient les contribuables du privé. Une fois le mammouth étatique dégraissé des millions de fonctionnaires en trop, et la fin des monopoles mafieux, l'économie se retrouvera libérée, les salaires ayant augmentés, les entreprises ayant retrouvée de la compétitivité et les marchés etant d'avantage ouvert, l'économie s'en trouvera mieux. Mais pour ça il faut avoir le peau de cet état collectiviste qui vit sur le dos des citoyens du privé.
a écrit le 04/05/2013 à 9:32 :
Éva en vert et contre tous
http://www.lejournaldepersonne.com/2013/05/eva-en-vert-et-contre-tous/
Éva Joly, je vous souhaite la bienvenue...vous ne lâchez rien, c'est entendu... mais dites-nous au moins la raison de vos fiançailles avec le front de gauche?
a écrit le 04/05/2013 à 9:14 :
Manifester c'est bien mais dans la rue cela ne sert a rien, il faut le faire a l'assemblée ou en forçant les grilles de l'Elysée et chasser super mario avec sa boite a outils, il est regrettable que Hollande soit sourd aux revendications et que ses promesses soient toujours"demain on rase gratis" alors que sa campagne disait "le changement c'est maintenant"
Réponse de le 04/05/2013 à 9:26 :
Chasser Mr Hollande de l'Elysée !!!
D'accord mais pour y mettre qui et pour y faire quoi ?

A périmètre constant, vous ne verrez jamais aucun changement.
Sauf a une remise en cause drastique et totale du pardigme dans lequel vous vivez, rien absolument rien ne pourra changer et ce qui que vous mettiez au pouvoir.

Les francais, c'est 1% de la population mondiale.

Réponse de le 04/05/2013 à 9:43 :
Alors, chassons vite Hollande et remplacons le par quelqu'un qui soit ouvert aux revendications. Au fait, quels sont elles les revendications ? Fin de l'austerite ? Alors que l' heureux elu augmente les salaires et diminue les impots de toute urgence. Rayonnement de la France dans le monde ? Alors qu'il persuade Merkel, Obama et le nouveau leader Chinois d'adopter le model Francais ( semaines de 35 heures, retraites a 60 ans, etcc.)et qu'il utilise les menaces economiques( nous sommes les + riches) et militaires( nous sommes les+ forts)s'il le faut. Quoi d'autres encore ? C'est tout simple en somme, la solution c'est un president a l'ecoute du peuple et dire que personne n'y avait pense.
Réponse de le 04/05/2013 à 9:58 :
Le TINA ça suffit ! On peut choisir un autre modèle de société que celui ou on nous conduit de force.
Il faut pour cela que les Français deviennent de vrai citoyen, c'est à dire qu'ils s'informent et comprennent que l'on peu tout changer si on le veut.
Le Font de Gauche propose cette autre modèle social plus solidaire, avec l'intéret général et non l'intéret d'une minorité au centre.
Il faute affirmer l'humain d'abord et non pas l'argent comme aujourd'hui.
Je suis souvent atterrer de la bêtise de certains qui défendent cette minorité en croyant un jour y appartenir alors que cela n'arrivera tout simplement JAMAIS.
Réponse de le 04/05/2013 à 10:48 :
Le front de gauche propose le modèle à la Castro et Chavez dont melenchon se revendique ,un modèle ou si tu n es pas d accord ,tu vas en prison au nom du peuple et de la démocratie ,non merci ,allez vivre à Cuba ,au Venezuela ou en Équateur et participez à ces belles révolutions ,c est encore temps car ces dictatures exsangues vont bientôt s effondrer car on y crève de faim .
Réponse de le 04/05/2013 à 11:09 :
Oui vous avez raison, un modèle socialo-communiste à la Cambodgienne, Chinoise, Nord Coréenne, Cubaine, Vénézuélienne...
Quand on voit ceux qui profitent déjà dans un système aussi inégalitaire que le notre, comment voulez vous qu'on s'en sorte avec un modèle aussi louable soit il mais où la nature humaine (mauvaise) prendra quoi qu'il arrive le dessus sur la solidarité !!! Cela est d'autant plus vrai que, ne vous en déplaise, il n'y a plus de ''Français'' comme vous l'entendez... même les vrais gaullois quittent le navire pour la belgique, suisse, asie, usa etc... Ne restent que ceux de passage et ceux qui ne peuvent faire autrement donc la fameuse armée de réserve qui ne bougera pas de peur de perdre ce qui lui reste...
NON, il faut un système PARTICIPATIF (exit communiste ou liberal ou socialiste qui ne veulent plus rien dire) Il faut que chaque citoyen quel qu'il soit, participe aux finances publiques proportionnellement à ses revenus (de 1E à xE) et bien évidemment que les avantages soient égaux pour tous (exit la caste du fonctionnariat aux retraites basées sur les 6 derniers mois, exit les politics-fonctionnaires-politicards de métier, exit les assistés sociaux qui touchent des prestations supérieurs à leurs temps de cotisation, exit l'injustice des alloc de même montant que vous gagniez 500E ou 100k par mois etc...) et bien d'autres pistes difficiles à débattre sur un blog
Réponse de le 04/05/2013 à 11:13 :
Mélenchon ne propose absolument pas de s'inspirer du régime cubain, bien au contraire. Il veux une assemblée constituante (élue) qui rédigera la constitution, la règle verte, la citoyenneté dans l'entreprise, le référendum révocatoire, la proportionnelle... : où est l'inspiration cubaine là dedans ?? Votre capacité à calomnier sans cesse, montre bien le peu d'arguments que vous avez à nous opposer. Quant au régime vénézuélien, vous dites qu'on y crève de faim, c'est faux, et depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir, la pauvreté y a été divisée par deux, l'extrême pauvreté quasiment éradiquée, les richesses du pays quasiment redistribuées, la démocratie rétablie.. C'est sûr que Pinochet c'était tellement mieux. Le coup d'Etat (soutenu par les USA) contre Chavez, on en parle ?? Ah les soit-disants démocrates, donneurs de leçons, vous êtes ridicules.
Réponse de le 04/05/2013 à 11:17 :
@Fab : Mélenchon ne propose absolument pas de s'inspirer du régime cubain, bien au contraire. Il veux une assemblée constituante (élue) qui rédigera la constitution, la règle verte, la citoyenneté dans l'entreprise, le référendum révocatoire, la proportionnelle... : où est l'inspiration cubaine là dedans ?? Votre capacité à calomnier sans cesse, montre bien le peu d'arguments que vous avez à nous opposer. Quant au régime vénézuélien, vous dites qu'on y crève de faim, c'est faux, et depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir, la pauvreté y a été divisée par deux, l'extrême pauvreté quasiment éradiquée, les richesses du pays redistribuées, la démocratie rétablie.. C'est sûr que Pinochet c'était tellement mieux. Le coup d'Etat (soutenu par les USA) contre Chavez, on en parle ?? Ah les soit-disants démocrates, donneurs de leçons, vous êtes ridicules.
Réponse de le 04/05/2013 à 11:44 :
Si Melanchon devenait Premier Ministre et commencait a appliquer ses idees, la France s'effondrerait en 6 mois car que vous le vouliez ou non , et meme si vous le rabachiez 100 fois au lieu de 2, Monsieur Ju, nous sommes en pleine globalisation ; meme la Chine et la Russie sont devenus capitalistes, Cuba va bientot le devenir, il ne resterait plus alors que l'Albanie et la France. Ceci dit, nous n'avons pas a nous inquieter, Melanchon ne deviendra jamais Premier Ministre et restera toujours autour des 5% a 7% dans les intentions de vote, les Francais sont depites mais ps fous.
Réponse de le 04/05/2013 à 12:35 :
Et le sage ton délire socialo marxiste n'a aucun sens. Il n'y a que deux modéles, soit il est libre, donc libéral et humaniste, comme le décrivez Bastiat, soit vous imposez au peuple votre façon de voir ahurissante. Car pour les libéraux l'homme n'est pas mauvais par nature, alors que pour vous si ,et c'est pour cela que vous vous donnez le droit de vouloir les contrôler. C'est exactement ce que font vos copains UMPS, et les autres extrêmes, et tout cela soit disant pour le bien du peuple. Moi je suis pour réduire l'état au minimum, pour casser les mafias syndicales, abolir les monopoles et rétablir la liberté qui nous a été volée depuis la révolution. Je suis d?inspiration Tocqueville, et nous chasserons tot ou tard les traitres comme vous et vos amis.
Réponse de le 04/05/2013 à 12:47 :
Tant qu'on continuera a penser qu'il faut absolument mettre un roi sur le trône, on ira dans le mur. Il est grand temps que les grenouilles ne comprennent que le roi n'a aucune solution, et ne consiste qu'a créer une couche parasitaire cancéreuse, qui croit sans cesse, consomme toutes les ressources de la société et ne délivre rien. Il est grand temps que passer a l'architecture distribuée.
Réponse de le 04/05/2013 à 12:57 :
"Nous chasserons..." C'est qui ce "nous" ? Une milice ? Un parti ?? Un petit groupuscule de libéraux extrémistes et illuminés ??? Ici c'est le peuple qui décide. Et le peuple ne veut pas de votre Etat minimal, il ne veut pas de votre monde sans règles etc. Retournez à la niche avec vous idées périmées, qui ont montré leurs limites !
Qu'est ce qu'on disait en URSS ? "Le communisme est en crise, c'est parce qu'il n'y en a pas assez, il faut plus de communisme !" Vous faites exactement la même chose; "Le système néolibéral est en crise, dérégulons encore plus, réduisons l'Etat, privatisons..."
Réponse de le 04/05/2013 à 13:27 :
M toto : je ne suis pas du tout celui que vous dépeingnez et pour ainsi dire ai voté Mélanchon par ''contradiction'' de ce qui nous était proposé, au 1er tour... Il faut reconnaitre que le discours est plus porteur. Néanmoins, ramener une vision de la société à 2 courants comme vous le faite c'est donner peu de crédit à votre capacité de réflexion De plus être traité de socialo marxiste, d'UMPSiste et despote dans le même commentaire enlève tout sens à votre ''post'' qui a tout de même le mérite d'engager la discussion malgré votre manque de courtoisie. Je voudrais bien avoir votre capacité à réver d'un ''libéralisme humaniste'', d'une désétatisation à l'anglosaxonne, de casser les mafias syndicales à qui tout le monde reproche, sauf vous, de n'avoir aucun pouvoir en France (cf PSA, Mittal, Renault pour faire dans le récent) Je vous jalouse M toto Don Quichotte, je reverais de pouvoir être un libéral humaniste comme vous, messieurs ARNAULT, DELON, CAHUZAC, GUEANT, PASQUA, CHAVEZ, SARKOZY ans co Ne vous en déplaise, le libéralisme n'a d'interêt que pour ceux qui veulent se donner la liberté d'être ''plus quelque chose'' que les autres, sinon à quoi serviraient les lois ?
Réponse de le 04/05/2013 à 16:44 :
Tout d'abord les personnes que vous citez ne sont en aucun cas des libéraux mais au raire des conservateur (UMP), et les autres des collectivistes (PS). Pour ma part je m'en tiens à l'esprit de la constitution française, et si vous la trouvez trop libéral c'est affaire, pour moi nous vivant dans un état dominant jamais remis en cause par l'UMPS. 57% des richesses créées par les privés de cette nation sont volés au profit des ces millions de fonctionnaires en trop, de ces partis politiques, ministres députés, sénateurs, qui tous ont des régimes privilégiés par rapport au peuple. Je confirme que ce pays a trahi ses idéaux de liberté, contre l'étatisme, ses mafias, ses monopoles et ses profiteurs. Je le dénonce en effet, je suis d'inspiration libérale humaniste Bastiat. Il est clair que ni vous Le Sage ou Matthieu vous ignorez totalement le sens du libéralisme. Instrusez vous en dehors des propagandes de vos médias, et ainsi vous saurez de quoi vous parlez. Pour commencer allez donc visiter ce site : www.contrepoints.org
Réponse de le 04/05/2013 à 16:48 :
à Le Sage et Matthieu, manifestement vous ne savez pas de quoi vous parlez, le libéralisme n'a rien à voir avec la soupe que vous nous servez. C'est exactement l'opposé. Vous divaguez car vous subissez vos médias, et votre ignorance. C'est triste...Regardez la démocratie libre Suisse, Canadienne, Australienne, et d'autres. Les USA sont loin d'etre des libéraux, ce sont des étatistes interventionnistes, comme en France, mais moins fort tout de meme. Les subprimes c'est l'état américain le responsable à cause de son intervention forcée auprés de Fanny Mae et Freddy Mac pour preter de l'argent à des insolvables. Mais bien sur pour comprendre il faut s'informer, et ailleurs qu'ici meme.
Réponse de le 04/05/2013 à 18:42 :
@Libre: ne parles pas de chose que tu ne connais pas, en particulier, laisses le Canada tranquille d'aller chercher ses ordres à Washington :-)
a écrit le 04/05/2013 à 9:03 :
Hollande est un faible qui veut conserver le pouvoir à tout prix. Mais tout a des limites !
Réponse de le 04/05/2013 à 11:13 :
les politiques sont faibles , vous ne surprenez personne avec cette phrase!! allez en WE plutôt ! car rien ne va arriver ces jours .....
a écrit le 04/05/2013 à 9:02 :
Louis 16 n'a rien d'un jeune roi à l'âge de 35. Pourrait-on dire aujourd'hui que FH est un jeune président, compte tenu de l'allongement de la vie moyenne? Le roi réformateur du Danemark Frederic 6 inspiré par les "lumières" n'avait que 16 ans quand il prit le pouvoir en 1784. L'enjeu de cet époque était bien le train de vie de l'administration dirigée par les nobles (aujourd'hui recrutés par le concours de l'ENA). C'est l'enjeu d'aujourd'hui!
a écrit le 04/05/2013 à 8:59 :
certes la référence de Mélenchon au 5 mai n'est pas due au hasard...je ne sais pas qui a eu l'idée de comparer F.H. à Louis XVI...mais c'est le type même d'anachronisme farfelu...
"La France va mal" : j'ai 62 ans et j'entends cette rengaine depuis toujours...tout va toujours mal...et pourtant le niveau de vie des Français n'a cessé de progresser - grâce à leur travail -, leur espérance de vie ne cesse de s'allonger, leur état de santé de s'améliorer, leur confort matériel d'augmenter...et on voit toujours le même pessimisme, les mêmes Cassandres qui nous annoncent la catastrophe pour demain ou après-demain...et les mêmes oppositions stériles...et les mêmes solutions "miracles" dans le genre "gouvernement d'union nationale"...et les mêmes "yaka, fôkon", et quand on entend MLP on croit entendre Gérard Nicoud : un chapelet de réclamations, d'invectives contre l'un ou l'autre, contre les uns ou les autres...mais rien de positifs, rien de constructif...La France n'est pas une épicerie, et ne se gère donc pas de la même manière, contrairement à ce que pensent et disent les "communicants" qui se prennent pour des intellectuels...au prétexte qu'ils sont parvenu, non sans mal, à vendre un yaourt, ils se mêlent de politologie...
Réponse de le 04/05/2013 à 11:20 :
votre commentaire est helàs vrai , je suis plus jeune que vous mais déjà je constate qu'en france on alimente fort bien le climat de dresser les uns contre les autres , c'est improductif , cela crée de la frustration et de la colère , dans l'administratif et le ridicule aussi , nous sommes aussi depuis la révolution française dans ces maux là , bien des sociologues du XIXeme siècle le soulignait déjà , les élus eux savent bien qu'ils ne peuvent pas tout régler d'un coup de baguette magique mais par contre il faut dire de belles démagogies et des promesses qui ne se servent a rien , quand a la cohabitation ( union nationale ) ben on a vu , cela sterilise complètement les partis et laisse une guerre froide , ou seuls les extrêmes en profitent vu qu'ils deviennent alternatif , quand aux y'a k'a faut qu'on .. je vous rassure ils sont pas en voie de disparition , du coté allemand on s'inquiète de voir la mentalités française , alors qu'au japon elle est sublimée alors qu'eux sont incapable de se dresser contre leur gouvernants .. paradoxe
Réponse de le 04/05/2013 à 14:13 :
Désolé Mr Alluile mais vous racontez n'importe quoi !
Votre génération a eu la chance d'avoir le pleine emploi, les crédits gratuits car l'inflation gommait les intérêts et l'immobilier pas chère.
Les jeunes d?aujourd?hui doivent faire des études pour avoir une très faible chance de trouver un emploi en France, et encore pas a leur niveau de qualification.
En plus, les études coûtent de plus en plus chères et nombreux abandonnent car ils doivent choisir entre se nourrir ou étudier.

Le coût du logement à explosé, vous cela vous fait un beau patrimoine. Pour les jeunes, c'est maintenant impossible d?accéder à la propriété sans l'aide de leurs parents.

Mais c'est pas le pire, ce que vous voyez pas c'est que nous vivons peut-être la fin d'une société.

Depuis trente ans, les acquis sociaux datant du Conseil National de Résistance sont attaqués sans répits par l'oligarchie. La sécurité social pour tous, l'assurance chômage, les services publics, le code du travail, la constitution , etc ... tout, je dis bien TOUT régresse au niveau de l?intérêt général.
Alors informez-vous!!
Si les Français ne se réveillent pas dans quelques mois, nous serons sous le régime totalitaire de l'Europe. Les abandons de souveraineté ont déjà été signés, voir les traités du MSG, TSCG, etc ..

a écrit le 04/05/2013 à 8:31 :
Une manifestation d'une journée ne sert pas à grand chose, un peu comme les sondages photographie de l'opinion à un moment donné, les révolutions ne durent pas une journée ,mai 68, les révolutions dans les pays Arabes ....à nous d'innover sur le sujet.....
a écrit le 04/05/2013 à 8:23 :
Un systeme fiscal inefficient, des niches : ca ne vous rappelle rien ? La France des rentiers qui endette sa jeunesse et condamne de plus en plus d'actifs au chomage ou a l'exil !
Réponse de le 04/05/2013 à 8:52 :
+100000000 mais ceux lameme nous dirons que nous sommes de feignants a 35H alors meme que ceux nes apres 1978-1980 n avaient pas l age de voter quand cette loi "alibi" est passe,ils oublient que ce sont euxqui l ont voté pour leur confort et une fin de carriere "a la cool".......
Réponse de le 04/05/2013 à 12:48 :
Les rentiers c'est qui ? Le petit retraité qui a réussi à acheter un logement qu'il loue ? En quoi les richesses acquises en travaillant, en économisant et en ayant investi dans un pays a t'il un rapport avec les déficits publiques français depuis 40 ans ? Ce sont les différents politiciens les responsables, et pas les paradis fiscaux, cela n'a aucun rapport, ni ceux qui ont réussis à économiser durant leurs vies. Ce qui étouffent l'économie, les libertés et qui fait grossir les déficits depuis tout ce temps ce sont les différents politiciens anti libéraux, le reste n'est que du bla bla insipide conditionné par les médias, tous UMPS..
Réponse de le 04/05/2013 à 13:05 :
Les rentiers sont tous ceux qui se sont débrouillés pour bosser le moins possible (glandouille en fac jusqu'à 23 ans, bonne planque dans la fonction publique ou comme petit cadre avec RTT en fin de carrière ... départ en retraite le plus jeune possible grâce aux camarades syndiqués = au plus tard à 57 ans avec chèque et trois ans de chômage dans le pire des cas etc.) pour profiter des aides d'état (défiscalisation immobilière, APL etc.) pour arrondir leurs retraites indexées payées par les entrepreneurs et les actifs et qui viennent ici quotidiennement pleurer sur leur sort et déblatérer sur les jeunes qui seraient d'après eux des "grosses feignasses". Bon c'est sûr que si les jeunes adoptent la mentalité de "jouisseurs" de leurs ainés de la "génération barricades" le pays est mal barré
Réponse de le 04/05/2013 à 16:49 :
Ok, je suis d'accord avec vous.
Réponse de le 04/05/2013 à 23:46 :
@Libre: tout à fait d'accord, sauf que je dirais les politiciens tout court (sans le anti libéraux) :-)
a écrit le 04/05/2013 à 8:09 :
Hollande bougera si la rue bouge ... La seule différence avec le précédent président . Mais à voir si nous fait le coup de l ancien président : Tenir aucune promesses . Je vous conseille de juger ce type qu a partir du mois d'octobre 2013 ..18 mois de mandats..mais déja c'est n'importe quoi..alors alors....Et voir si melenchon ce n'est pas encore un amusement de gallerie...
a écrit le 04/05/2013 à 8:07 :
Hollande, nouveau Louis XVI ?
Réponse de le 04/05/2013 à 10:28 :
La ressemblance est frappante. Le chef des nobles (resp des énarques) n'ose pas réduire le train de vie de l'état. La faible France renvoie Necker, d'origine étrangère, et appelle Moscovici pour augmenter les taxes, à défaut d'entreprendre les réformes structurelles proposées par Turgot.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :